Le 23/10/2008

Education nationale: l’Etat coupe certaines subventions aux associations d’aide aux devoirs

L’Etat coupe dans ses subventions. Plusieurs associations qui font de l’aide aux devoirs dans les banlieues lancent un cri d’alarme. Le choc est rude: l’Afev, premier réseau d’aide à la scolarité dans les quartiers, a appris hier que sa subvention pour 2008 serait amputée d’un quart. Au lieu des 675 000 euros promis, elle touchera […]

L’Etat coupe dans ses . Plusieurs associations qui font de l’aide aux devoirs dans les banlieues lancent un cri d’alarme.

Le choc est rude: l’Afev, premier réseau d’aide à la scolarité dans les quartiers, a appris hier que sa pour 2008 serait amputée d’un quart. Au lieu des 675 000 euros promis, elle touchera 506 250 euros.
Une catastrophe pour l’ qui avait pourtant reçu l’assurance du ministère de l’Education en début d’année qu’il «n’y aurait pas de problèmes» et qui avait en conséquence lancé de nombreuses actions.

Résultat: elle risque de devoir en arrêter immédiatement. «Ce sont des milliers de jeunes qui ne pourront alors plus être soutenus, avertit-elle dans un communiqué, et des milliers de bénévoles que nous ne pourront plus accueillir».

Créée il y a 18 ans, l’Afev – Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (www.afev.org) – compte 7 500 bénévoles, généralement des étudiants, qui accompagnent 10 000 enfants dans les quartiers à travers toute la Fance. Elle travaille avec 280 villes et 60 universités. La plupart du temps, le bénévole prend en charge un élève après l’école chez lui, l’aide dans ses devoirs et son organisation, et travaille en lien avec ses parents.

L’Afev n’est pas la seule dans son cas. En raison d’un 2009 très resserré avant même la , de nombreuses associations – comme tout le réseau de l’éducation populaire, la Ligue de l’, les Francas, etc – sont touchées. Certaines craignent même pour leur survie.

L’Afev s’inquiète d’ailleurs du désengagement de l’Etat de plusieurs plans de soutien aux quartiers comme «100 000 étudiants pour 100 000 élèves». Elle redoute aussi que des dispositifs, arrivant à échéance en 2009, ne soient pas reconduits – comme le Programme de Réussite Educative (PRE) et les Contrats locaux d’accompagnement à la scolarité.

L’association demande enfin «un moratoire sur les subventions aux associations qui mènent des actions éducatives dans les quartiers ou auprès des établissements prioritaires».

Source: Libération

Publié par Rédaction le 23/10/08

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par Hermine, le 21/12/2010

A quoi sert la subvention, qui représente plus de 50 € par bénévole: à les assurer pendant l’exercice de leur bénévolat? à leur rembourser des frais de déplacement?
Où peut-on trouver l’évaluation de l’action de cette association: quels progrès ont fait ses 10 000 élèves suivis?

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.