Le 18/11/2008

74 millions d’euros de subventions pour les partis politiques

74 millions d’euros : c’est le total des subventions qui ont été versées aux partis politiques en 2008, sur la base des élections législatives de 2007. Un montant qui coûte une fortune au contribuable, et qui prouve à quel point la politique est, en France, une affaire d’État. Les partis doivent avoir présenté des candidats […]

74 millions d’euros : c’est le total des qui ont été versées aux en 2008, sur la base des élections législatives de 2007.

Un montant qui coûte une fortune au contribuable, et qui prouve à quel point la politique est, en France, une affaire d’État. Les partis doivent avoir présenté des candidats dans au moins 50 circonscriptions pour toucher ces subventions. Le montant est ensuite calculé en fonction du nombre de voix obtenues.

Le le plus subventionné est l’UMP, qui va recevoir plus de 13 millions d’euros. Puis viennent, par ordre décroissant, le Parti socialiste (10,2 millions d’euros), l ’ U D F – Modem (2,8 millions d’euros), le Parti communiste (1,9 million d’euros), le Front national (1,8 million d’euros), les Verts (1,4 million d’euros), la Ligue communiste révolutionnaire (894 500 euros) le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers(596 907 euros), le Parti radical de gauche (503 364 euros), Lutte ouvrière (365 106 euros), Chasse , Pêche Nature et Tradition (358 675 euros), et, plus surprenants, Le Trèfle – Les nouveaux écologistes homme, nature, animaux (163 129 euros) et le Mouvement des écologistes indépendants (122 414 euros). En ce qui concerne Le Trèfle, il est accusé par les autres écologistes d’être une de ces formations (comme il y eut le Parti pour la défense des animaux et l’Union nationale écologiste) dont la seule finalité est de récupérer l’argent public.

Hors métropole, 35 partis sont subventionnés, qui totalisent 34,7 millions d’euros d’aide publique. Certains n’ont présenté parfois qu’un seul candidat, le plus important en ayant présenté 5 ! Enfin, une seconde tranche de subventions est versée en fonction du nombre de parlementaires élus, pour un total de plus de 40 millions d’euros.
Au contribuable de juger si le jeu politique français est à la hauteur de l’addition…

Vu sur: contribuables.org

Publié par Rédaction le 18/11/08

Print Friendly

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *