Le 12/12/2008

Pays rochefortais: grave crise à l’Office de tourisme

La subvention dite « d’équilibre » de 246 000 euros votée en novembre au bénéfice de l’Office de tourisme communautaire du pays rochefortais par les élus de la Communauté d’agglomération n’est pas légale si on prend au pied de la lettre le Code général des collectivités locales (lire ci-contre). Or, si elle n’est pas versée, […]

La dite « d’équilibre » de 246 000 euros votée en novembre au bénéfice de l’Office de tourisme communautaire du pays rochefortais par les élus de la Communauté d’agglomération n’est pas légale si on prend au pied de la lettre le Code général des collectivités locales (lire ci-contre). Or, si elle n’est pas versée, les salariés de cet office qui coiffe les structures de Rochefort, Fouras, Port-des-Barques et l’île d’Aix, pourraient bien en pâtir, provisoirement en tout cas. « Sans cette , nous n’aurons pas les moyens de payer le personnel en décembre », déclare clairement Bernard Grasset.

La subvention fait l’objet de discussions . Elle n’a pas été définitivement retoquée par les services de l’État qui exercent le contrôle de légalité. Et Bernard Grasset espère que la proposition du sous-préfet faisant valoir des « circonstances particulières » sera retenue.

Particulières, les circonstances le sont en effet. Rappelons que cette somme de 246 000 euros est destinée à combler le déficit généré par des frauduleuses (faux document et imitation de la signature de Bernard Grasset).

Maire de Rochefort, président de la communauté d’agglomération et de fait président de l’, Bernard Grasset a d’ailleurs porté plainte contre X, en septembre dernier.

Salaires de décembre

« Il ne s’agit pas d’une mauvaise gestion et ces manoeuvres n’ont pas entravé l’action de l’office mais elles ont rendu nécessaire l’octroi de cette subvention. S’il faut attendre le prononcé du jugement, cela risque de prendre du temps ! Il y aura certainement plusieurs mois d’enquête même si les faits sont avérés », explique Bernard Grasset. Qui insiste : « Ce qui m’inquiète, c’est le paiement des salaires de décembre. J’ai entendu dire : « On n’a qu’à licencier du personnel. En voilà une curieuse idée. On peut aussi dire que sur le mois de décembre, c’est ainsi et qu’en janvier on donnera une subvention qui ne sera pas d’équilibre. Ou encore tenter de créer maintenant une nouvelle ligne budgétaire. Mais sur le fond c’est pareil. Plutôt que d’appliquer un texte à la lettre, j’espère que la raison va l’emporter ». Hier Bernard Grasset pensait pouvoir être fixé assez rapidement.

Réduire les dépenses

Concernant l’exercice 2009 de l’office de tourisme, Bernard Grasset précise qu’il n’est pas question de licencier quiconque mais qu’en revanche les dépenses devront être réduites.

En particulier celles liées aux brochures de communication qui en 2008 ont été éditées en trop grand nombre.

Source: Sud Ouest

Publié par Rédaction le 12/12/08

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.