Le 15/01/2009

La politique culturelle de Paris manque-t-elle d’ ambition?

Nicolas Sarkozy le pense, mais les chiffres ne le confirment pas…Pendant les vœux du Président au monde culturel, non seulement Nicolas Sarkozy a taclé Bertrand Delanoë sur l’architecture de Paris, mais il a aussi asséné que la politique culturelle de la capitale se résumait à une opération paillettes avec la Nuit Blanche et Paris Plage. […]

Nicolas Sarkozy le pense, mais les chiffres ne le confirment pas…Pendant les vœux du Président au monde culturel, non seulement Nicolas Sarkozy a taclé Bertrand Delanoë sur l’architecture de Paris, mais il a aussi asséné que la politique culturelle de la capitale se résumait à une opération paillettes avec la Nuit Blanche et Paris Plage. Rayon , la mairie de Paris manque-t-elle vraiment d’ambition?

budget-culture-delanoe-jeunesse-mairie-de-paris-nationale-nicolas-sarkozy-sarko-subvention-subventions-paris-villeFurieux, le cabinet de Delanoë en charge de la culture, interrogé par le magazine 20minutes, a dégainé les chiffres: «La mairie consacre 97,9 millions d’euros de son 2009 en subventions culturelles (au Théâtre de la , du Châtelet, au Forum des images) et 11,7 millions d’euros en fonctionnement courant, pour organiser la Nuit Blanche ou le festival en plein air Paris cinéma.» C’est plus qu’en 2008 (95,6 millions d’euros en , et 9,7 millions d’euros en fonctionnement courant).

«Paris est l’une des villes du monde qui consacre le plus d’argent à la culture». Une assertion difficile à vérifier car on ne peut comparer le budget culture de Paris à celui de Londres, qui comprend le secteur , ou à celui de Berlin, qui comprend l’éducation religieuse.

Paris ne veut pas rougir de sa politique culturelle

Avec la fréquentation record observée dans les musées parisiens (même si nombre d’entre eux sont des musées nationaux), et le nombre de tournages dans la capitale (840 tournages en 2008, contre 765 tournages en 2007), le rayonnement culturel de Paris ne paraît pas en berne. Bertrand Delanoë a aussitôt surenchéri en rappelant qu’il avait «instauré dès 2001 la gratuité des collections permanentes de ses musées». Une initiative justement reprise par le chef de l’Etat mais à l’échelle . Nicolas Sarkozy a ainsi annoncé que l’accès aux musées et aux monuments nationaux serait désormais gratuit pour les moins de 25 ans et les professeurs.

Source: 20 minutes

Publié par Rédaction le 15/01/09

Print Friendly

Articles relatifs