Le 19/02/2009

Association Désirs d’avenir : « Nos comptes sont transparents »

Désirs d’avenir est l’association créée par Ségolène Royal. Monique Saliou est membre du conseil d’administration de Désirs d’avenir, dont elle a été trésorière. Monique Saliou fut la directrice de cabinet de Jean Glavany au ministère de l’Agriculture. Interview. Quel est le statut de Désirs d’avenir ? Désirs d’avenir est aujourd’hui une association. Ses ressources reposent […]

association_desirs_d_avenir_segolene_royal_comptes_transparents_monique_saliou

Désirs d’avenir est l’association créée par Ségolène Royal. est membre du conseil d’administration de Désirs d’avenir, dont elle a été trésorière. fut la directrice de cabinet de Jean Glavany au ministère de l’Agriculture. Interview.

Quel est le statut de Désirs d’avenir ?

Désirs d’avenir est aujourd’hui une association. Ses ressources reposent essentiellement sur les adhésions de ses 10 000 mais aussi sur les . L’écrasante majorité de ceux qui nous soutiennent sont des gens modestes qui nous adressent des chèques de 10, 20, 30 €. Les gros donateurs qui versent jusqu’à 7 500 € sont à peine une dizaine. Nous souhaitons rester indépendants et ne pas dépendre d’entreprises. Nos sont totalement transparents.

Comment aidez-vous Ségolène Royal ?

L’objet de notre association est d’aider l’ex-candidate à l’élection présidentielle dans son action . Désirs d’avenir finance certains de ses voyages, lorsque par exemple elle se déplace en province pour aller voir des militants.

Le secrétaire d’Etat au Budget, , a dit ses doutes sur le des activités politiques de Ségolène Royal. Que lui répondez-vous ?

Je suis très étonnée. Il mène une campagne contre Ségolène Royal sur la base d’assertions totalement fausses. Rien ne lui permet de dire que Pierre Bergé a donné plus d’argent que la loi n’autorise : pendant toute la période qui va jusqu’à octobre 2008, il a effectivement versé des dons mais sans jamais dépasser la limite légale de 7 500 € par an. Le ministre n’a pas vu les comptes.
Ses insinuations sont d’autant plus curieuses que monsieur Woerth était trésorier du RPR au moment où certaines affaires sont arrivées devant la justice… Il n’a pas de leçon à nous donner.

Source : Le Parisien du 4 février 2009

Financement privé.

Un parti ou un groupement politique ne peut toucher de la part d’une personne morale que 7 500 € maximum de dons par an. Ce qui ouvre droit à une déduction fiscale. Les associations type loi 1901 ne sont pas limitées par ce plafonnement. Le financement privé est l’une des principales ressources de Désirs d’avenir.

Financement public.

Pour bénéficier du soutien de l’État au titre du financement public, les partis doivent remplir plusieurs conditions. La principale : présenter des candidats aux législatives dans au moins 50 circonscriptions, et qui ont obtenu au moins 1% des suffrages. Désirs d’avenir ne peut donc pas bénéficier du soutien de l’État puisque l’association n’ a jamais présenté, sous son nom, de candidats.

Association Désirs d’avenir : le trésor de guerre de Ségolène Royal

Publié par Observateur le 19/02/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.