Le 25/02/2009

Lille : des primes pour rénover votre habitat

C’est l’une des promesses électorales de l’équipe municipale Lilloise : rénover 800 logements par an. Un nouveau dispositif mis en place sur quatre quartiers va donner un gros coup de pouce financier et technique aux propriétaires. L’OPAH, c’est quoi ? Derrière ce nom barbare se cache un nouvel outil pour lutter contre le mal-logement. L’Opération […]

C’est l’une des promesses électorales de l’équipe municipale Lilloise : rénover 800 logements par an. Un nouveau dispositif mis en place sur quatre quartiers va donner un gros coup de pouce financier et technique aux propriétaires.

L’OPAH, c’est quoi ? Derrière ce nom barbare se cache un nouvel outil pour lutter contre le mal-. L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat permet aux propriétaires de bénéficier de conseils techniques et d’ financières pour financer une partie du coût des travaux de rénovation de leur . À noter que l’on compte à Lille 74% de logements privés.

Quels quartiers concernés ?

Contrairement à la prime d’ qui concerne tous les logements lillois, l’OPAH ne touche que certains périmètres des quartiers de Fives et Hellemmes, Lille Sud, Moulins, et Wazemmes. L’objectif est de requalifier 905 logements (la majorité à Fives et Wazemmes) dans les 5 ans à venir.

De l’éco-rénovation.

associations_subventionsParticularité de cette , l’OPAH s’inscrit dans une de développement durable. Unique en France, cette OPAH a de grandes ambitions écologiques. L’une des conditions d’attribution des aides, c’est d’arriver à une dépense d’énergie de 150kw/h au m² et par an.
Pour cela, la Ville promeut l’utilisation de matériaux écologiques, l’ d’énergie renouvelables, la récupération des eaux de pluie, etc. « La difficulté, c’est de trouver les entreprises spécialistes de l’éco-rénovation », reconnaît Audrey Linkenheld, adjointe déléguée à la politique du logement.

Pour qui et combien ?

Les Lillois pouvant bénéficier de ces aides sont les propriétaires occupants sous conditions de ressources (taux de possible : de 20 à 85%) et les propriétaires bailleurs sous condition de plafonnement des loyers (taux de subvention possible : de 35 à 70%). La subvention étant versée à la fin des travaux, les propriétaires qui ne sont pas en capacité d’avancer l’argent peuvent bénéficier d’un prêt à taux zéro grâce à un système de caisse d’avance.

Qui contacter ?

L’opérateur désigné pour ce dossier est le PACT Métropole Nord. « Une quinzaine de personnes sont dédiées à l’OPAH, explique Fanny Bullaert, responsable d’opération. En plus des permanences en mairies de quartier, quatre chargés de réhabilitation sont sur le terrain pour faire du porte à porte ». Le but est d’accompagner les propriétaires dans le diagnostic travaux puis de les aider à monter les dossiers de demandes de subventions en plus des conseils techniques dispensés gratuitement. « Depuis le début de l’opération en janvier nous avons eu 129 contacts dont la moitié a débouché sur une étude ».


Un exemple concret.

Un retraité occupant un logement type 1930 à Lille Fives a fait établir un diagnostic technique et énergétique de son logement. Le changement de la chaudière, la pose d’un chauffe-eau solaire, la pose d’une VMC, la rénovation de la toiture, etc., ont été préconisés. Sur la facture totale de 26.300 E, l’OPAH subventionne 24.300 E. En trois ans, l’opération est rentabilisée pour le propriétaire qui, avant travaux, dépensait 2144 E par an pour chauffer sa maison. Somme réduite à 1165 E après travaux.

Source: www.nordeclair.fr

Publié par Rédaction le 25/02/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par pitalugue, le 05/01/2013

Combien de temps va durer cette gabegie?????
Quand on analyse la situation de notre soit disant démocratie,nos responsables ne méritent pas l’argent qu’ils nous rackettent.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.