Le 04/02/2009

Subvention pour le tramway dijonnais

Une semaine, jour pour jour après avoir déposé en préfecture l’imposant dossier d’enquête préalable à la Déclaration d’utilité publique (DUP), François Rebsamen, président du Grand Dijon, remet aujourd’hui au préfet de la région Bourgogne et de la Côte-d’Or le dossier de candidature du projet de tramway de l’agglomération dijonnaise en réponse à l’appel à projets […]

Une semaine, jour pour jour après avoir déposé en préfecture l’imposant dossier d’enquête préalable à la Déclaration d’utilité publique (DUP), François Rebsamen, président du Grand Dijon, remet aujourd’hui au préfet de la région Bourgogne et de la Côte-d’Or le dossier de candidature du projet de tramway de l’agglomération dijonnaise en réponse à l’appel à projets « Transports urbains » lancé par le suite au Grenelle de l’Environnement. 58 millions d’euros sont attendus.


associations_subventions A la clé de ce dossier que le préfet va transmettre au ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement , une de 58 millions d’euros est sollicitée. Réponse attendue au printemps.
« Le projet de tramway engagé par l’agglomération dijonnaise est déterminant pour le développement et l’attractivité de la capitale régionale de la Bourgogne et de l’ensemble du bassin de vie du Dijonnais (315 000 habitants, 135 000 emplois) », explique-t-on du côté des services du Grand Dijon.
Pour l’équipe en place, « associé aux nombreux projets ferroviaires déjà initiés ou en cours, le projet de tramway viendra compléter une chaîne de déplacements qui profitera autant aux habitants de l’agglomération qu’à ceux situés dans l’aire urbaine et au-delà et qui permettra de contribuer activement à la réduction des gaz à effet de serre ».
Amplifier la commande publique au de l’


« Dans un contexte où le développement durable s’impose de manière transversale à toutes les publiques, ce projet structurant apporte des réponses concrètes et participe à l’ambition de faire de Dijon une référence écologique », plaide François Rebsamen. « Adopté à l’unanimité par les élus du Grand Dijon, il permet la mise en pratique de l’intégration des politiques de transports et d’, dans l’optique de construire un territoire et une mobilité durables ». Le maire de Dijon ajoute : « Dans la droite ligne des prescriptions du gouvernement à travers son Plan de relance de l’économie française, le Grand Dijon assure ainsi l’une de ses missions fondamentales : amplifier la commande publique au service de l’emploi et des entreprises, au service d’un territoire qui doit continuer à se battre pour être toujours plus attractif. L’emblématique chantier du tramway concourt plus que jamais à la concrétisation de cet objectif essentiel, autrement dit, à créer le cercle vertueux dont a besoin notre développement local à l’aube du XXIe siècle ».
Réponse attendue à la fin du mois de mars.

Source: bienpublic.com

Publié par Rédaction le 4/02/09

Print Friendly

Articles relatifs


Par DUPONT, le 06/03/2011

Dijon a un service de transport de bus le mieux doté de France,la construction de lignes de tramway étaient inutiles pour une ville comme Dijon,M Rebsamen et les élus du grand Dijon ont décidé ces travaux pharaoniques en laissant croire aux commerçants que ce tramway allait leur apporter prospérité et augmentation de leur chiffre d’affaire,mais en attendant, en ce moment et pendant encore les deux années prévues pour ce tram nommé « Désir » ces derniers sont en train de souffrir et parfois mourir car les clients ne peuvent plus accéder à leurs commerces à cause des travaux.Une fois de plus il ne faut pas croire aux idées des politiciens elles sont mauvaises pour les contribuables mais très juteuses pour eux-mêmes !

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *