Le 11/03/2009

Paris : la subvention à Attac fait polémique

La droite grince des dents, mais le maire socialiste assume. La subvention de 6 000 € décernée par le conseil du IXe arrondissement à Attac (Association pour une taxa­tion des transactions financières pour l’aide aux citoyens) Paris-Nord­-Ouest n’est pas passée sans heurt. Proposée par la majorité, l’enve­loppe est destinée à soutenir Osons l’utopie, le festival […]

Association_des_contribuables_d_Aubagne_subventions_marseille_tribunal_administratif_aubagne_association_attac_Cinq_Caumartin_Claire_Gibault_festival_de_cinema_Jacques_Bravo_Jean­_Claude_Delcourt_Ken_Loach_Osons_l_utopie_paris_PS_subvention_ump_mairieLa droite grince des dents, mais le maire assume. La de 6 000 € décernée par le conseil du IXe arrondissement à Attac (Association pour une taxa­tion des transactions financières pour l’aide aux citoyens) Paris-Nord­-Ouest n’est pas passée sans heurt.

Proposée par la majorité, l’enve­loppe est destinée à soutenir Osons l’utopie, le festival de cinéma orga­nisé pour la septième année par l’as­sociation qui milite pour un capita­lisme plus juste, qui doit se tenir au , du 1er au 7 avril.

Au programme, Courts et longs­-métrages militants – » Simplicité volontaire et décroissance  » de ,  » Land and free­dom  » de … – et quelques débats, sur l’urgence écolo­gique ou l’économie solidaire.

Mais la programmation n’est pas le problème … Ce sont plutôt les organisateurs qui gênent l’opposition : «C’ est un mouvement contestataire, très politique, prêt à utiliser tous les moyens pour faire entendre sa voix, souligne l’élue UMP Delphine Bür­kli, qui compte d’ailleurs évoquer l’affaire au prochain Conseil de Paris. Subventionner ce festival s’appa­rente à du militantisme déguisé … On se croirait revenu aux an­nées 1970. »

Malgré la virulente in­tervention de , égale­ment élue de l’UMP, qui a qualifié de « détournement de fonds » l’attribution de la subvention à Atac, , le maire PS de l’ar­rondissement, campe fermement sur ses positions. Se flatte, même, d’accueillir Osons l’utopie sur ses « terres ».

« C’est la première fois que cette manifestation citoyenne et en­gagée se tient dans le IXe arrondisse­ment à deux pas de Saint-Lazare, et j’estime que c’est une très bonne chose, d’autant que la programma­tion est de qualité. Et je sais déjà que de nombreux jeunes du IXe comp­tent y assister. Cela ne vaut pas, en tout cas, ce violent dégagement de l’opposition : il ne s’agir évidemment pas de subventionner Atac, mais le festival ! »

L’opposition y voit, elle, une « radicalisation» des positions du maire …

En 2007, l’Association des contribuables d’Aubagne a mis fin aux subventions que la ville d’Aubagne versait à Attac. L’Association des contribuables d’Aubagne œuvrait depuis 2002 contre les délibérations des communes et de la communauté d’agglomération les autorisant à adhérer à cette , dont l’intitulé était à l’évidence d’inspiration politique : «  pour une taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyen ».

Le de Marseille avait jugé que cette adhésion ne répondait pas à un intérêt public local et qu’elle s’inscrivait dans une dérive partisane.

Source : L’Observatoire et Le Parisien du 10 mars 2009, édition de Paris

Publié par Observateur le 11/03/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.