Le 27/04/2009

Associations fictives à Marseille : la PJ perquisitionne à la Région PACA

Enquête sur les détournements de fonds publics au bénéfice d’associations fictives : perquisition de la police dans les locaux de la Région PACA. « L’enquête sur les présumés détournements de fonds publics au préjudice du Conseil régional, sur fond de financement d’associations fictives, s’est poursuivie dans les locaux de la Région à Marseille, jeudi [23 avril], […]

Enquête sur les détournements de fonds publics au bénéfice d’ : de la dans les locaux de la Région PACA.

« L’enquête sur les présumés détournements de fonds publics au préjudice du Conseil régional, sur fond de financement d’associations fictives, s’est poursuivie dans les locaux de la Région à Marseille, jeudi [23 avril], avec une longue perquisition menée par la police.

Selon nos informations, les enquêteurs de la brigade financière de la police judiciaire ont investi le troisième étage de l’institution, où sont situés les bureaux du groupe régional du Parti socialiste. Les fonctionnaires auraient demandé à ouvrir plusieurs armoires verrouillées. Ils auraient également effectué des recherches dans plusieurs répertoires téléphoniques.marseille-associations-associations-fictives-association-detournement-de-fonds-publics-conseil-regional-Paca-elus-fonctionnaires-PACA-subvention-subventions-subventions-detournees-perquisition-police-PJ-tracfin-parti-socialiste-ps

Des témoins sur place auraient vu les policiers repartir avec de nombreux documents. En revanche, aucune audition de témoin ou de nouveau suspect n’a été réalisée au terme de cette longue perquisition.

Hier soir, à la présidence de la Région, on confirmait la venue de la police, tout en préférant « ne pas faire de commentaires », dans une enquête dont  » l ‘ instrution est en cours ». Le Conseil régional s’ est déjà porté partie civile dans ce dossier.

L’enquête, lancée en 2008 après un signalement de , la cellule de lutte contre le blanchiment, avait conduit à une première mise en examen, en juin 2008, d’un collaborateur du groupe PS de la Région. La avait ensuite lancé une deuxième vague d’interpellations en janvier 2009, avec huit personnes mises en cause, dont certaines ont été écrouées. »

Romain Luongo

Source : La Provence du 25 avril 2009

Pour en savoir plus :

Subventions aux associations : halte aux dérives !

Subventions détournées à Marseille : des élus PS compromis ?

Publié par Observateur le 27/04/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.