Le 29/04/2009

Bordeaux – Des subventions pour le concert de Johnny Hallyday

Comme tout conseil municipal, celui qui s’est tenu lundi dans la salle de l’Hôtel de ville de Bordeaux a vu tour à tour s’accorder et s’affronter les élus de la majorité et ceux de l’opposition. Certains projets ont été loués par des élus de gauche. En tête des sujets à acquérir l’adhésion de tous se […]

Comme tout , celui qui s’est tenu lundi dans la salle de l’Hôtel de ville de Bordeaux a vu tour à tour s’accorder et s’affronter les élus de la majorité et ceux de l’opposition.

johnny-hallyday-alain-juppe-public-culture-logement-sport-festival-conseil-municipal-subventions-subvention-contribuable-bordeaux-enveloppeCertains projets ont été loués par des élus de gauche. En tête des sujets à acquérir l’adhésion de tous se trouve le Parc des sports, cette nouvelle section des quais dotée d’équipements sportifs, qui ouvre (officiellement) ce week-end et qui doit être inaugurée le 23 mai. L’attribution de pour l’organisation d’animations a donc été votée sans problème. Ces animations permettront de sensibiliser le et de lui faire découvrir les différentes activités sportives proposées.

La conseillère municipale communiste Nahtalie Victor-Retali a également salué la mise en place et l’ouverture prochaine, au musée d’Aquitaine, d’une exposition permanente consacrée à l’esclavage.

Classiques fâcheries

subvention-subventions-associations-associationsLes pommes de discorde furent plus nombreuses. Parmi les sujets qui fâchent, quelques classiques. La mise en vente de trois appartements, propriétés de la ville de Bordeaux, a comme d’habitude indigné l’opposition. Celle-ci réclame le taux de 20 % de social obligatoire, Bordeaux se situant autour de 15 %. Alain Juppé a rejeté ces plaintes en relativisant l’importance de trois appartements comparée à celle de gros projets immobiliers de logements conventionnés.

L’affectation de subventions directement aux élus de quartier de la majorité, dans le cadre du fonds d’intervention local (FIL), a soulevé l’opprobre dans les rangs de l’opposition. Celle-ci s’estime lésée et a demandé, par la voix de l’élu communiste Vincent Maurin, à pouvoir participer aux décisions concernant ces enveloppes. Martine Diez, du groupe socialiste, a mis l’accent sur le Nomades, de musiques tsiganes qui se tiendra début mai et qui ne s’est pas vu attribué de de la part du FIL.

Johnny sème le trouble

Certains artistes ont moins de difficultés à trouver des subventions pour se produire à Bordeaux. L’opposition s’est élevée contre la mise à disposition de du stade Chaban-Delmas pour son concert du 20 juin. Nahtalie Victor-Retali a rappelé que ses concerts étaient très rentables et n’avaient pas besoin d’aide, contrairement à certains pans de la bordelaise.

Martine Diez a quant à elle attaqué cette décision de faire indirectement participer le bordelais, déclarant que le but de ce genre de spectacle était de « dégager des bénéfices dont on se demande s’ils resteront en France. »

Source: Sud-Ouest

Publié par Rédaction le 29/04/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.