Le 02/04/2009

Les subventions de la France aux Territoires palestiniens détournées à des fins de propagande

Les subventions de la France aux Territoires palestiniens sont détournées à des fins de propagande. Un document de TAE-Taxpayers Association of Europe. Extraits. « Les montants versés par la France aux Territoires palestiniens sont importants : Financement direct du gouvernement français. Au cours de la conférence de Paris en décembre 2007, la France s’est engagée à […]

Les subventions de la France aux sont détournées à des fins de propagande. Un document de -Taxpayers Association of Europe. Autorite_palestinienne_budget_contribuables_Union_europeenne_Europe_financement_france_Palestine_subventions_subvention_detournees_TAE_Taxpayers_Association_of_Europe_Territoires_palestiniensExtraits.

« Les montants versés par la France aux Territoires palestiniens sont importants :

  • Financement direct du gouvernement français. Au cours de la conférence de Paris en décembre 2007, la France s’est engagée à verser 200 millions d’euros sur trois ans. Cela représente environ 67 millions d’euros par an.
  • Financement par l’intermédiaire de l’Union européenne. En 2007, la Commission européenne a attribué 420 millions d’euros d’aide de l’Union européenne aux Territoires palestiniens. Cela représente environ 0,37 pour cent du européen total. En supposant que la France paie sa part de ce montant par l’intermédiaire de ses contributions au européen, cela représente un don de 66,7 millions d’euros par l’intermédiaire de l’UE en 2007.

Au total, la France verse donc plus de 120 millions d’euros d’aide aux Territoires palestiniens. Parallèlement, il existe de nombreuses preuves que les autorités des Territoires palestiniens soutiennent des journaux, des chaînes de télévision et de radio qui font l’apologie de la haine et de la violence, et des livres scolaires qui radicalisent les jeunes Palestiniens. »

« Les dons versés aux Territoires palestiniens créent la responsabilité de vérifier que l’Autorité palestinienne utilise son budget à bon escient. Cette responsabilité existe, que les contribuables français soutiennent directement la promotion de la haine et de la violence ou qu’ils versent à l’des fonds qu’elle utilise à telles fins, ou encore qu’ils fournissent des prestations que les autorités palestiniennes devraient fournir elles-mêmes, ce qui leur permet de consacrer le budget ainsi libéré aux objectifs de leur choix. »

Le document de TAE : « La haine dans l’éducation palestinienne
depuis Annapolis »

120 millions de subventions auxquels on peut ajouter les subventions de l’Agence française de Développement (AFD) :

120 millions d’euros de subventions pour les Territoires palestiniens, de 1998 –date de l’implantation de l’AFD sur place- à 2007.

75 millions d’euros sur 3 ans à partir de 2008
:

« L’aide française, et notamment les interventions de l’AFD, viendra appuyer le plan triennal 2008-2010 du gouvernement palestinien, le Plan de Développement et de Réforme de la (PRDP). Le soutien de l’AFD sous forme d’aide projet sera porté à 75 millions d’euros sur 3 ans. »

L’AFD est placée sous la tutelle conjointe du Ministère de l’Economie des Finances et de l’Emploi, du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes et du Ministère de l’Interieur, de l’Outre-mer et des Collectivités Territoriales. Ces trois tutelles lui enjoignent une double nature. Il s’agit à la fois d’une institution financière spécialisée, jouant le rôle d’une banque de développement, et de l’opérateur-pivot de la coopération française.

(Note de l’Observatoire).

TAE-. Association des Contribuables d’Europe. Présentation.

« Le mouvement des contribuables est né du désir des citoyens de se protéger contre les exigences fiscales de l’État. L’Association des Contribuables d’Europe est une Fédération de 29 associations de contribuables de toute l’Europe avec plus d’un million des membres. Elle œuvre en vue d’une société ayant moins d’impôts et plus de liberté individuelle. Elle souhaite stimuler l’efficacité et l’économie dans le secteur public. Elle soutient la législation en vue de limiter les charges fiscales, d’éviter le harcèlement injuste des inspecteurs du Trésor, et de fournir des informations claires sur la fiscalité et les dépenses du gouvernement. »

Le site de TAE en français

Publié par Observateur le 2/04/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.