Le 04/05/2009

Qui touche les subventions de la PAC?

C’est une première dans l’histoire de l’Union européenne !! les pays membres de l’ UE sont désormais tenus de dévoiler la liste des bénéficiaires de la Politique agricole commune (PAC). Et en France, ce ne sont pas les agriculteurs mais les grands groupes agroalimentaires et les associations qui recoltent la plupart des subventions. Dis-moi qui […]

C’est une première dans l’histoire de l’Union européenne !! les pays membres de l’ UE sont désormais tenus de dévoiler la liste des bénéficiaires de la Politique agricole commune (PAC). Et en France, ce ne sont pas les agriculteurs mais les grands groupes agroalimentaires et les associations qui recoltent la plupart des subventions.

beneficiaires subventions aides pac 2010 agriculteursDis-moi qui tu es et je te dirai quelle tu touches. C’est le principe du site Telepac, mis en place par le ministère français de l’ jeudi. Il suffit de taper le nom d’un individu, d’une société ou d’une commune dans le moteur de recherche pour découvrir combien les subventions européennes lui rapportent. Volonté de transparence du gouvernement? Il s’agit en fait d’une obligation européenne.

Et la liste française a de quoi étonner. Aucun agriculteur indépendant ne figure parmi les dix premiers bénéficiaires de l’aide européenne. Ce sont les grands groupes agroalimentaires et les ONG qui trustent les premières places. Au total, plus de 3880 coopératives ou privées ont touché plus de 580 millions d’euros, au titre d’ à l’, à la restructuration ou à l’, peut-on lire dans un communiqué diffusé par le ministère de l’Agriculture. En tête du classement, figure le géant de la volaille, Doux, avec 63 millions d’euros perçus en 2008. Du côté du volailler, on précise qu’il s’agit d’aides à l’ et non de . Viennent ensuite de nombreux sucriers – Saint Louis Sucre, Tereos, Eurosugar, Sucres et denrées – dont les aides sont comprises entre 8 et 50 millions d’euros.

10,39 milliards d’aides en 2008

Parmi les importants bénéficiaires, figurent aussi trois – la fédération des alimentaires, le Secours Populaire et les Restaurants du Coeur – qui totalisent 64 millions d’euros de subventions. Ces aides sont perçues au titre du programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD). S’ils ne figurent pas dans les premiers bénéficiaires, les 487 177 français captent la majeure partie des aides, avec un montant total de 9,5 milliards d’euros. La France reste par ailleurs la principale bénéficiaire de la Politique agricole commune (PAC). Quelques 508 000 groupes agroalimentaires, associations, collectivités, forestiers et ont bénéficié de 10,39 milliards d’euros d’aides en 2008, selon les du ministère de l’Agriculture.

Au sein de l’Union européenne, cette du montant des subventions a fait l’objet d’un long et âpre débat. Il faut dire que l’enjeu est de taille: pilier historique de la construction européenne, la PAC représente quelque 40% du total de l’UE (55 milliards d’euros en 2007, par exemple). Plusieurs pays – et de nombreux agriculteurs – se sont montrés réticents à publier ces données. Après avoir annoncé son refus d’obtempérer, l’Allemagne a finalement obtenu jeudi un délai de deux semaines. De l’autre côté du Rhin, les choses vont évoluer: dans trois ans, la France cotisera plus qu’elle ne recevra de subventions. Une première. La réforme de la PAC n’en sera que plus nécessaire. Elle est attendue en 2013.

Source: le JDD

Publié par Rédaction le 4/05/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par barascud christian, le 10/05/2009

on souhaiterais savoir :
– la liste des agriculteurs ayant bénéficier des aides de la PAC???
– ainsi que les montants perçus.

Merci.

  • Par fonctionnaire courroucé, le 19/12/2010

    si ils travaillent les terres si ils produiset vraiment pour la france si ils entretienne t correctement les terres c’est dur mais ils font quelquechose mais ceux qui dans les AHP

    Par fonctionnaire courroucé, le 19/12/2010

    si ils travaillent les terres si ils produiset vraiment pour la france si ils entretienne t correctement les terres c’est dur mais ils font quelquechose mais ceux qui dans les AHP ne produisent rien que leurs legumes familiaux ne’entretiennet pas les terres ne travaillent pas les terres qui leur sont mouées par paresser et parce qu’ils en ont trop ? pourquoi ne les controlent on pas tout travailleur creve d’avoir unchef sur le dos d’etre tenu au rendement et aux horaires et pour des salaires de la moitié de qui se moquent les fonctionnaires européens si grzssement payé et nos goub=vernants ? jamais je n’avais pensé à la révolution maintenant je l’espère

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.