Le 01/07/2009

Arras : polémique autour du coût du Main Square

À quelques jours de l’événement, le Main Square s’est invité au menu du conseil municipal. Le ton est même monté entre le maire Jean-Marie Vanlerenberghe et Alain Sellier. L’élu vert s’interrogeant sur le coût réel du festival pour la ville. La cinquième édition du Main Square Festival commence jeudi, avec Coldplay, et attirera des milliers […]

À quelques jours de l’événement, le Main Square s’est invité au menu du conseil municipal. Le ton est même monté entre Jean-Marie Vanlerenberghe et Alain Sellier. L’élu vert s’interrogeant sur le coût réel du festival pour la ville.

livenation-arras-festival-subvention-nordLa cinquième édition du Main Square Festival commence jeudi, avec Coldplay, et attirera des milliers de spectateurs. Mais combien coûte une telle pour la ville ? C’est la question soulevée, hier soir au conseil municipal, par Alain Sellier.

183 600 E sont versés à Live Nation France Festivals. Il est scandaleux de subventionner cette multinationale américaine se décrivant comme « la première mondiale de sur scène, permettant chaque année à plus 60 millions de spectateurs d’ leurs artistes préférés lors de plus de 33 000 concerts. Nous sommes les plus importants producteurs de concerts dans le monde et la deuxième entreprise de gestion de salles, de plus notre présence sur internet ne cesse de croître. Dans le monde, nous détenons les droits de gestion de plus de 170 salles, tel que les « House of Blues », ou des lieux aussi prestigieux que le Fillmore Auditorium à San Francisco, l’amphithéâtre Nikon à Jones Beach, ainsi que le London’s Hammersmith Apollo Theatre et la Wembley Arena à Londres. Live Nation, dont le siège se situe à Los Angeles, en Californie, est cotée à la Bourse de New York sous le sigle « LYV ». » (source: www.livenation.fr )

Cette somme se décompose ainsi : 100 000 pour la subvention du conseil régional (qui a été versée à la municipalité pour un ), 30 000 pour la subvention de la ville, 20 000 d’achats de place (environ 500 tickets pour les quartiers et centres sociaux) et 33 600 pour l’ (pour une question de droits, la municipalité encaisse la recette et la reverse de suite). En net, pour la ville, cela revient à 50 000 E. Alain Sellier s’interroge sur le coût réel. « On ne connaît pas le chiffre pour le personnel communal qui travaille sur le Main Square. » L’élu vert s’appuie sur un document de la des finances du conseil régional. « On voit la somme de 442 000 E de fonds publics, dont 205 000 rien que pour la ville, et on ne sait pas à quoi sert tout cet ! En décembre, on était d’accord sur 105 000 E, 120 000 la semaine dernière. Où est la vérité ? On ne nous dit pas tout pour citer Anne Roumanoff », déclare Alain Sellier.

« Dans cette somme, la part des salaires apparaît, il y aussi la subvention pour le Smav et Eco Emballage concernant le tri …, rétorque Jean-Marie Vanlerenberghe. Cet événement donne une image positive d’Arras et de notre région dans toute la France et même au delà. » Le maire décide alors de lancer une petite pique à l’élu d’opposition. « Quand vous votez contre, il faut aller jusqu’au bout M. Sellier. Je crois que vous n’avez pas refusé les places qu’on vous a offertes. » Le ton monte d’un cran. « C’est digne d’un petit Bayrou sur un télé, répond Alain Sellier. J’offrirai mes places à des CCAS et centres sociaux. Votre attitude est honteuse. Vous êtes indigne de votre fonction. » Jean-Marie Vanlerenberghe et Alain Sellier n’iront pas voir Coldplay ou Lenny Kravitz ensemble…

source: la Voix du Nord

Publié par Rédaction le 1/07/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.