Le 13/07/2009

Marennes : Subventionner les logements locatifs

Depuis 2007, l’objectif du Plan d’Intérêt général (PIG) de la Communauté de commune du bassin de Marennes est d’améliorer les logements locatifs en rénovant des biens immobiliers. La rareté de l’offre de location ainsi que son coût élevé ont motivé le lancement de ce programme. La finalité est de répondre à la demande en créant […]

Depuis , l’ du Plan d’Intérêt général (PIG) de la Communauté de commune du bassin de Marennes est d’améliorer les locatifs en rénovant des biens immobiliers. La rareté de l’ ainsi que son coût élevé ont motivé le lancement de ce programme.

La finalité est de répondre à la en créant des habitations d’environ 80 mètres carrés (T1, T2, T3) conformes aux normes écologiques actuelles et à loyer conventionné. Ce dispositif concerne tous bâtiments de plus de quinze ans situés sur le canton. Des professionnelles conseillent gratuitement les propriétaires sur les aménagements possibles et renseignent sur les légales. Les dossiers sont à déposer avant fin 2009.

Un record de subventions

Les travaux doivent être effectués par des artisans dans les trois ans qui suivent. Trois niveaux de subventions sont possibles en fonction du montant des loyers : le loyer intermédiaire ( de 35 %), le loyer conventionné (65 % de ). Dans ces deux cas, le propriétaire choisit son locataire. Troisième possibilité, le loyer très social implique une plus importante mais le locataire est proposé par une commission locale. Cette année, le budget dédié au canton est exceptionnel : l’Agence pour l’habitat dispose de 377 000 euros et la communauté de commune de 260 000 euros.

Ce processus a déjà intéressé quelques personnes sur le canton de Marennes. Au 1er juillet 2009, lors du second PIG, déjà 9 logements étaient concernés : 1 loyer intermédiaire, 7 loyers conventionnés et 1 loyer très social. En outre, selon les estimations, 9 autres logements seront financés d’ici la fin de l’année 2009.

Un exemple concret

À Marennes, au 58, rue de la République, M et Mme Bourreau utilise ses pour réhabiliter un bâtiment. Avant le début des travaux, cet immeuble était dans un état proche de l’insalubrité, dépourvu d’isolation, de et de chauffage correct, comprenant 3 logements vacants. Par ailleurs, cette bâtisse est située en plein centre, à proximité des commerces et services. Le projet locatif en cours de réalisation concerne la redistribution et la rénovation totale de l’immeuble (coût total 150 000?).

L’immeuble comportera quatre logements conventionnés : 1 T2 de 72 mètres carrés (433 euros), 1 T3 de 87 mètres carrés (443 euros), 2 T2 de 52 et 46 mètres carrés (313 euros et 276 euros). Les propriétaires bénéficient de diverses subventions pour cette réalisation : 52 000 euros de l’Anah (agence nationale de l’habitat), 6 300 euros de la région et 39 500 euros de la communauté de commune.

source: SudOuest

Publié par Rédaction le 13/07/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.