Le 07/12/2009

98 000 € de subventions pour soutenir la filière viticole midi-pyrénéenne

La Région Midi-Pyrénées a adopté lors de sa Commission permanente de décembre l’octroi de 98 000 € de subventions à 11 acteurs de la filière viticole dont Gaillac. Dans le cadre de sa mesure « Nouveau plan en faveur de la filière viticole », la Région a ainsi contribué à hauteur de 28 000 € […]

La Région Midi-Pyrénées a adopté lors de sa Commission permanente de décembre l’octroi de 98 000 € de à 11 acteurs de la filière viticole dont Gaillac.

vignes vin midi pyrenees subventionsDans le cadre de sa mesure « Nouveau plan en faveur de la filière viticole », la Région a ainsi contribué à hauteur de 28 000 € au de la stratégie marketing de l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest.

Le Conseil Régional a également soutenu pour un de 50 000 € la mise en œuvre des contrôle qualité pour 8 Organismes de Défense et de Gestion représentant des vins AOC (appellation d’origine contrôlée) et IGP (identification géographique protégée) : Cahors, Madiran, Gaillac, Fronton, Floc de Gascogne, Armagnac, vins de pays de Gascogne et du Comté Tolosan.

Il a enfin accordé 20 000 € à la modernisation des équipements de la SCA les Côtes d’Olt, Société Coopérative Agricole du vignoble de Cahors engagée dans la mutualisation des moyens de promotion et de commercialisation dans l’union Vinovalie.

La Région Midi-Pyrénées a lancé, sur la période 2007-2009, un Plan vitivinicole d’une globale de 11 M€. Dans le cadre de son Plan de soutien à l’activité régionale, la Région a décidé de reconduire son Plan vitivinicole pour 2010-2011, en accordant une de 6 M€ pour les 2 années (3 M€ chaque année). Cette aide sera consacrée essentiellement à la modernisation des outils, ainsi qu’à la promotion et l’.

Source : Région Midi-Pyrénées

Publié par Rédaction le 7/12/09

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par CREMEL, le 22/03/2010

Bonjour,
Il est regrettable de constater que malgré la venue de M. FRECHE à l’entreprise BONLOUIS (cellier de la Tour Magne) de Nîmes, et l’allocation de subventions, ces derniers se permettent de mettre 9 personnes en licenciement économique, procédure débutée depuis février…

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.