Le 09/03/2010

12,6 millions par an pour l’Institut du monde arabe

Créé à la fin des années 80 , l’Institut du monde arabe ( IMA ) a connu 20 ans de succès auprès du public mais aussi 20 années de déficit , pour un total de 38,5 millions d’euros . Selon la Cour des comptes , qui a épluché la gestion de l’ Institut du monde […]

Créé à la fin des années 80 , l’Institut du monde arabe ( IMA ) a connu 20 ans de succès auprès du public mais aussi 20 années de déficit , pour un total de 38,5 millions d’euros .

institut du monde arabe subventionsSelon la Cour des comptes , qui a épluché la de l’ Institut du monde arabe de 2003 à 2006 , l’ ancienne direction a mené l’ IMA à  » la dérive stratégique et financière « . 5 contrôles ont constaté une de la trésorerie laxiste et coûteuse et des pratiques d’ achat et de sous-traitance contestables .

A l’ origine, l’ IMA a été conçu pour fonctionner avec un à 60% français et à 40% arabes . Or, les 22 États de la Ligue arabe ont cessé de verser leur quote-part depuis belle lurette. En 2006, 34 millions d’ euros de contributions des États fondateurs – dont 13,9 millions pour l’Irak et 12,5 millions pour la Libye -, n’avaient toujours pas été honorés. La France ne dispose même pas d’un siège au conseil d’ administration, alors qu’elle a versé au total 104 millions d’ euros en 10 ans et qu’elle verse 12,6 millions par an à compter de 2008. Le français aboie et la caravane passe …

Source : Le Livre noir des gaspillages de l’argent public

Publié par Rédaction le 9/03/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.