Le 04/03/2010

Le coût des élus locaux

En 2008, les revenus des élus locaux ont coûté près de 1,5 milliard d’euros au contribuable. Les revenus (indemnités ou autres traitements) de nos édiles ont connu une forte augmentation ces dernières années. Le montant des indemnités des élus locaux en 2008 est de 1 461 583 009 euros. Par élus locaux, on entend les […]

En 2008, les des élus locaux ont coûté près de 1,5 milliard d’euros au . Les revenus (indemnités ou autres ) de nos édiles ont connu une forte ces dernières années.

Le montant des indemnités des élus locaux en 2008 est de 1 461 583 009 euros. Par élus locaux, on entend les , adjoints, présidents et vice-présidents d’intercommunalité, conseillers régionaux et généraux, membres du conseil de Paris.

ouverture-chapitre-elus Ce montant, c’est René Dosiére, le député de l’Aisne apparenté PS, qui l’a révélé .

Après avoir épinglé le budget de l’Élysée ou l’enflure des effectifs dans les cabinets ministériels, Dosière a cette fois épluché les indemnités perçues en 2007 et 2008 par les élus locaux. Ces données lui ont été transmises par le ministère de l’Intérieur, en réponse à ses questions écrites.

LA RÉMUNÉRATION DES ÉLUS LOCAUX

Entre 2002 et 2007

  • Indemnités des présidents et vice-présidents des groupements de communes : + 43, 8 %
  • Indemnités des élus communaux et des responsables d’intercommunalités : + 14,5 %
  • Salaires des Français : + 3 % (Le Point).

Indemnités moyenne (2008) par élu

Conseils Généraux 29 909 €

Conseils Régionaux 31 555 €

Ville de Paris 68 808 €

Indemnités totales des élus (en €)

Communes (2007)

1 043 203 681

Groupements de communes à fiscalité propre (2007)

162 498 373

SIVU-SIVOM sans fiscalité propre

65 586 000

Conseils Généraux (2008)

120 026 418

Conseils Régionaux (2008)

59 322 735

Ville de Paris (2008)

11 215 802

TOTAL

1 461 853 00

Evolution des indemnités du « bloc communal » 2002-2007*

2002

2007

Evolution

Communes

939 371 021

1 043 203 681

+11%

Groupements

112 955 334

162 498 373

+43.8%

Ensemble

1 052 326 355

1 205 702 054

+14,5%

*Non compris les indemnités SIVU-SIVOM, syndicats mixtes, non disponibles pour 2002

Source : le blog de René Dosière

Publié par Observateur le 4/03/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par Huguel, le 25/03/2010

    Bonjour,
    Ces privilégiés n’ont pas honte de toucher autant d’argent pendant que plus en plus de leurs administrés crèvent de faim. Je pense que leurs traitements sont beaucoup trop élevés. Ne nous étonnons donc pas pourquoi il y a tant de candidats tant aux élections du conseil général que du régional.A la prochaine révolution nous allons changer tout cela.
    Je vous suggère de diffuser aussi combien gagnent les élus au Conseil de l’Europe. Nos concitoyens en seront offusqués.
    Cordialement.

    Par MELLA, le 25/03/2010

    Si tout cela est vrai, il faut en avertir massivement tous les Français en demandant des explications avec justificatifs à tous les profiteurs au cours d’une émission à une heure de grande écoute et menée contradictoirement. Si une émission ne suffit pas à fixer des rémunérations et honoraires beaucoup plus raisonnables, il faudra en prévoir une deuxième, voire une troisième car, si les choses sont bien « expliquées avant » les Français ne « s’abstiendront pas » d’écouter car il y va de leur argent et là … ils écoutent.

    Par JM, le 27/03/2010

    Salut à tous
    Toute peine mérite salaire
    Vous faites la première partie du constat: il y a salaire
    Donc par honnêteté intellectuelle, il faudrait maintenant faire la deuxième partie du constat: y-a-t-il peine ?
    L’élu local se roule-t-il dans le farniente ? Lorsque je regarde dans mon canton (j’habite en campagne) l’activité de nos élus locaux (dont beaucoup sont bénévoles ou touchent des indemnités de l’ordre de 150€ par mois (ça paye l’essence pour les réunions, les coups de téléphone, éventuellement la baby-sitter si le conjoint travaille)) je me dis: heureusement qu’on les a, heureusement qu’ils veulent bien prendre sur leur temps libre pour organiser les services de proximité dont tout le monde a besoin, heureusement qu’ils acceptent de temps de temps de servir de putching-ball…..
    Idem pour les conseillers généraux. 1600 à 3000€ par mois (cela dépend du nombre d’habitants dans le canton) pour servir de superviseur et de facilitateur aux petits élus locaux, est-ce vraiment un scandale ? 1600 à 3000€ par mois pour prendre en compte la misère humaine et tenter de trouver des solutions, est-ce vraiment un scandale ? 1600 à 3000€ par mois pour tenter de garder un minimum de lien social dans une société qui ne va pas bien, est-ce vraiment un scandale ?
    Je pense que vous vous trompez de cibles dans vos indignations. Un mec comme le PDG d’EDF, qui perçoit chaque mois (chaque mois !!) environ 11 années de SMIC: là oui, on peut taper et se défouler. Il n’a rien créé, il gère un outil (EDF) qui appartenait aux Français et que les possédants ont volé (maintenant que les emprunts  »centrale nucléaire » étaient terminés) pour faire crasher le pognon. Et les résultats (visibles depuis des années dans les autres pays européens ou la libéralisation des services publics a déjà eu lieu), les résultats sont là: demande d’augmentation du prix de l’ordre de 20 %, sans justification sérieuse; si ce n’est faire cracher encore plus de pognons pour les blattes (pardon les actionnaires….)
    La caste médiatico-artistique-people qui se pavane dans les médias, sans apporter autre chose qu’un sentiment de fin de cycle, oui là aussi on peut taper et se défouler
    Un gouvernement autoritaire qui pratique une politique de caste, de lutte des classes (oh le gros mot), d’injustice fiscale, oui là aussi on peut taper
    Mais avant de taper, avant de se défouler, analysez les choses, ne vous trompez pas de cibles; en général, on ne peut taper violemment qu’une seule fois. Ceux qui devraient, de part leur attitude, être sur la trajectoire du coup savent très bien manipuler et pratiquer l’art de la division pour éviter d’être visés…..

    Par LANDREAU, le 27/11/2013

    Le trop et le peu on le sait bien gâte le jeux. Entre ceux qui gagne des fortunes en traitements comme ceux des grandes régions et villes et ceux qui sont dans les petits coins de campagne, il est vrai que c’est démesuré. Il n’en reste pas moins aussi qu’il faut considérer l’importance de chaque responsabilité et le nombre d’habitants. Et bien sur, il y a responsabilité et politique qui peut aussi faire la différence, les petits copains restent les petits copains surtout en politique.

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.