Le 04/03/2010

Le budget de l’Élysée

Le budget de la présidence c’est « Élysée Palace ». Les crédits alloués à l’Élysée en 2009 étaient de 112,33 millions d’euros, en hausse de 11,45% par rapport au budget 2008 initial. Une progression très forte, 6,3 fois supérieure à celle du budget de l’État. 70 millions vont aux dépenses de personnel. Au 1er juillet 2008, l’Élysée […]

Le de la présidence c’est « Élysée Palace ». Les crédits alloués à l’Élysée en 2009 étaient de 112,33 millions d’euros, en hausse de 11,45% par rapport au budget 2008 initial.

Une progression très forte, 6,3 fois supérieure à celle du budget de l’État. 70 millions vont aux dépenses de .

danseuse Rep Trez

Au 1er juillet 2008, l’Élysée employait 1 031 personnes, dont 98 recrutées directement par la présidence de la République. La majeure partie des personnels de l’Élysée est fournie par des détachements.

Les principaux pourvoyeurs sont la Défense (359), l’Intérieur (178), la Culture (01), les Finances (100) et les Affaires étrangères (29).

Certains détachements semblent plus surprenants : outre (11), France Télécom (29) et la Ville de Paris (5), l’hôpital de Cadillac, en Gironde, et le département de Seine-et-Marne comptent chacun un des leurs parmi les collaborateurs de l’Élysée.

En décembre 2009, le Canard enchaîné évaluait le annuel du spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino à 290 368,93 € : 132 856,93 € en tant que conseiller maître de la Cour des comptes, plus « une indemnité de sujétion particulière », c’est-à-dire une prime de 157 512 €.

Le montant mensuel brut de la rémunération du président de la République s’est élevé, en 2009, à 21 133,37 € (c’est moins que Barroso et Van Rompuy), y compris une indemnité de fonction de 4 226,22 €, €, selon le rapport du député PS Jean Launay sur le budget de la Présidence de la République, en novembre 2009.

Cela correspond à un montant mensuel net de 19 508,21 €. Un chiffre quasiment stable depuis 2008, année de la fameuse augmentation de 140%.

Les crédits alloués à l’Elysée en 2010 seront de 112,53 millions €.

Article extrait du Livre noir des gaspillages de l’argent public .

Publié par Observateur le 4/03/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.