Le 03/03/2010

Le coût de la politique migratoire de la France

“ Le coût de la politique migratoire de la France ” par Jean-Paul Gourévitch. Monographie n° 23 de Contribuables Associés. 30,4 milliards d’ euros de déficit annuel de l’État pour sa politique d’ immigration, 7,9 milliards d’euros qui ne rentrent pas dans ses caisses du fait de l’expatriation annuelle des Français. La balance recettes-dépenses de […]

“ Le coût de la de la France ” par Jean-Paul Gourévitch. Monographie n° 23 de Contribuables Associés.

30,4 milliards d’ euros de déficit annuel de l’État pour sa d’ , 7,9 milliards d’euros qui ne rentrent pas dans ses caisses du fait de l’ annuelle des Français. La balance -dépenses de la politique migratoire s’établit à 38,3 milliards d’euros annuels soit presque 2 points annuels de PIB à la charge des contribuables.Tous les ici.

mono-gourevitchSomme à laquelle il faut ajouter les consentis par l’État pour freiner l’immigration en des pays du Sud, améliorer l’accueil et la situation des qui s’installent en France et construire une meilleure égalité des chances pour leurs enfants.

Au total près de 10 milliards d’euros que ne compensent ni la plus-value générée par le travail des immigrés pour la communauté nationale (5 milliards d’euros) ni les retombées économiques, faibles et quasi non chiffrables de l’expatriation.

Jean-Paul Gourévitch poursuit, actualise et met en ici les travaux exposés dans la 14 de Contribuables Associés, « Le coût réel de l’immigration en France » et dans la 21 « Le coût de l’émigration : ces Français qui quittent la France ».

Il les étend à de nouveaux chapitres, les coûts immatériels, les retombées des sur la richesse de la nation. Enfin, il présente les solutions qui permettraient à moyen ou long terme, sinon d’éponger, du moins de réduire ce déficit.

Une analyse rigoureuse, sans complaisance ni moralisme, de la lisibilité, de la cohérence, de l’effet sur l’opinion et de l’efficacité de la politique migratoire de la France au moment où le pays sort à peine de la et où l’impact
du jeu des grandes puissances et de la mondialisation sur les rapports Nord-Sud invite à rebattre les cartes de la donne géopolitique.

Ce travail a été conduit selon une méthodologie rigoureuse à partir des données des organismes nationaux (INED, INSEE, Cour des comptes, Sénat, ministères…) et internationaux (OCDE, ONU, Eurostat, UNESCO, Conseil de l’Europe, Migrations Watch…) croisées avec des monographies régionales et locales.

Retrouvez les études sur le coût de la politique migratoire de la France sur le site http://www.le-cout-de-la-politique-migratoire.fr/

Publié par Observateur le 3/03/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par benjamin juilan nena van nuland, le 03/07/2011

    bonjour
    un maison pour 2 SVP
    MERCI NEN

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.