Le 12/04/2010

Les subventions de l’association Droit des non-fumeurs

Au mois de février 2010, l’association Droit des non-fumeurs (DNF) a su faire parler d’elle via une affiche des plus contestables. Le mauvais goût paye : DNF est grassement subventionné. Un ado avec une cigarette, à genoux devant un adulte bedonnant, dans une position plus qu’équivoque. C’est tout ce qu’avait trouvé au mois de février […]

Au mois de février 2010, l’ Droit des non- (DNF) a su faire parler d’elle via une des plus contestables. Le mauvais goût paye : DNF est grassement subventionné.

DNF-pub-tabac

La légende : "Fumer, c'est être esclave du tabac"

Un ado avec une , à genoux devant un adulte bedonnant, dans une position plus qu’équivoque. C’est tout ce qu’avait trouvé au mois de février 2010, l’association Droit des non-fumeurs (DNF) pour expliquer que le tabac c’est mal et que fumer c’est pas bien…

Cette campagne a finalement été retirée, tout le monde l’ayant trouvé «inappropriée», selon l’euphémisme du ministère de la Santé.

Droits des non-fumeurs est une qui reçoit d’abondantes publiques :

382 545 euros en 2007, 200 000 euros en 2008. D’après son site Internet, cela représente 22% de ses .

DNF a comme partenaire l’Alliance contre le tabac, qui a reçu 70 000 euros d’ publiques en 2007, et qui fédère une trentaine d’ à travers toute la France, dont plusieurs reçoivent des subventions ministérielles.

Citons entre autres :

  • Tabac et liberté : 50 000 euros en 2007
  • La Société de tabacologie : 32 000 euros en2007
  • Réseau Hôpital sans tabac : 86 845 euros en 2007 ; 42 109 euros en 2008
  • L’Office français de prévention du tabagisme (OFT) : 310 000 euros en 2007 ; 90 000 euros en 2008.

Amédée Dubuis

Source : Le Cri du Contribuable n° 83 d’avril 2010

Publié par Observateur le 12/04/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.