Le 31/05/2010

Dépense publique : chasse au gaspillage

Le député PS de l’ Aisne , René Dosière a présenté trois amendements visant à limiter la dépense publique et le gaspillage . L’un des amendements présenté par Dosière entend supprimer la possibilité pour un ministre de cumuler son traitement avec l’indemnité qu’il touche s’il est aussi élu local. Les ministres-maires, comme Christian Estrosi, peuvent […]

Le député PS de l’ Aisne , René Dosière a présenté trois amendements visant à limiter la dépense publique et le .

rene dosiere gaspillage depense gouvernementL’un des amendements présenté par Dosière entend supprimer la possibilité pour un ministre de cumuler son traitement avec l’indemnité qu’il touche s’il est aussi élu local. Les -maires, comme Christian Estrosi, peuvent ainsi gagner jusqu’à 21 000 euros (le cumul est plafonné à 1,5 fois le traitement de ministre).

Cette année, René Dosière s’attaque au gaspillage d’ de tout le , et plus seulement au gaspillage de l’ Élysée. D’abord, il veut des éclaircissements. « Le Premier ministre, qui n’est pas le plus dépensier des ministres, a annoncé que le de l’État devait baisser de 10 %. Bien. Mais on ne sait pas mesurer ce . Pour savoir si le nombre de en jet privé a baissé, on doit d’abord savoir de quel chiffre on part ! »

Coût des voyages présidentiels en forte hausse

En attendant d’obtenir du gouvernement, guère loquace , les réponses à ses questions, René Dosière lance quelques pistes pour réduire le gaspillage d’ argent public . René Dosière demande à ce que le de l’Élysée n’augmente pas en volume, sur le modèle de l’effort fourni par l’Assemblée nationale entre 2009 et 2010. Comme contre-exemple, il stigmatise l’ augmentation en 2010 du budget consacré aux voyages présidentiels (de 14 à 22 millions d’euros). « C’est beaucoup. Peut-être que certains voyages pourraient être plus modestes. Est-il nécessaire, par exemple, de toujours faire suivre par train la voiture présidentielle blindée ? » Des de ce genre, René Dosière en a plein dans sa besace.

Gourmand, Dosière lance une autre piste de réflexion ; sa cible : les réunions de UMP, reçus régulièrement par Nicolas Sarkozy à l’Élysée. « Il y en a une par mois. J’ai calculé qu’en les supprimant, on pourrait économiser 200 000 euros par an ! »

René Dosière s’interroge aussi sur le futur avion présidentiel, qui sera livré à l’automne. Son coût est environ de 60 millions d’euros, et le double une fois qu’il sera réaménagé.

René Dosière se met aussi parfois en colère. Il a demandé au ministre du Budget, lors d’une séance de questions à l’Assemblée nationale, la véritable domiciliation fiscale de . Les évadés fiscaux l’énervent au plus haut point, car ils peuvent profiter, à ses yeux, des services de l’État sans en payer le coût. « Je veux élaborer une de loi pour que les vedettes (exilées fiscales, ) ne puissent pas bénéficier des avantages de la collectivité française« , avertit l’homme de l’Aisne avant de conclure : « Si on veut maintenir la cohésion sociale, il faut donner l’impression que chacun fait un effort. » L’avertissement s’adresse à tous, ministres comme chanteurs.

source: impots-utiles

Publié par Rédaction le 31/05/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.