Le 02/06/2010

EXCLUSIF : les subventions des Pays-de-la-Loire aux industriels de l’ éolien

Des industriels de l’ éolien créent en 2010 l’ association ADEO pour obtenir 500 000 euros de subvention de la part de la Région Pays-de-la-Loire, nous révèle le groupement anti-éolien Vent d’Anjou. Nous publions ici le résultat de leur enquête. La déclaration en préfecture de l’ association a lieu 12 jours avant le versement de […]

Des industriels de l’ éolien créent en 2010 l’ ADEO pour obtenir 500 000 euros de de la part de la Région Pays-de-la-Loire, nous révèle le groupement anti-éolien Vent d’Anjou. Nous publions ici le résultat de leur enquête.

La déclaration en préfecture de l’ association a lieu 12 jours avant le versement de la subvention. Ces industriels ont réalisé plus de 14 millions d’euros de bénéfices en 2008. Question : avaient-ils besoin de l’argent du ?

Dans le bulletin officiel n°36 de février 2010 de la Région Pays-de-la-Loire, nous apprenons que celle-ci s’engage pour l’éolien industriel et distribue 500 000 euros à l’association ADEO Pays de la Loire qui « a vocation à fédérer et créer une dynamique autour de la filière.»

Commission permanente du 08 février 2010 :  » La commission permanente attribue une subvention de 500 000 € à l’association ADEO Pays de la Loire dans le cadre du soutien apporté au développement de la filière éolienne en Pays de la Loire au titre des compatibles à montant limité » (www.deliberations.paysdelaloire.fr/ ).

subventions region pays de la loire industrie eolienne adeo net-wind

Qui se « cache » derrière ADEO ?

La réponse se trouve sur le site du Moniteur : www.lemoniteur.fr/ .

L’association ADEO est la  structure juridique qui porte la marque commerciale Net-Wind, laquelle regroupe un groupe d’entreprises de l’agglomération mancelle, animé par le cabinet de conseil Akhali à Nantes. ADEO servira d’outil pour faire connaître Net-Wind et capter des appels d’offre.

Ce groupe d’entreprises comprend : Chastagner, Eiffel Industrie, Cegelec Ouest, Fixator, , Hydratight. Voir également : www.net-wind.com/.

Ces industriels ont réalisé plus de 14 millions d’euros de bénéfices en 2008. Ils estiment le potentiel du nouveau marché dans une fourchette de 100 à 200 millions d’euros.

Sur le site www.bilansgratuits.fr/ figurent les éléments financiers concernant ces entreprises. Le tableau ci-après montre l’ évolution récente du résultat financier des entreprises  réunies dans ADEO / Net-wind :

2006 20072008
CEGELEC OUEST
941 0656 565 5188 035 002
EIFFEL INDUSTRIE4 610 0004 066 1492 679 148
CHASTAGNER (holding)532 846353 382???
FIXATOR244 167297 981211 383
APAVE NORD OUEST- 1 493 7351 148 3362 742 638
HYDRATIGHT (clôture 31/08)???- 708 558377 922
TOTAL4 834 34311 722 80814 046 093
Qui est ADEO ?

Association pour le développement de la filière éolienne en Pays-de-la-Loire ( ADEO Pays-de-la-Loire)

Objet : développer la filière éolienne de la région Pays de la Loire, à travers le tissu économique régional, PME & grandes entreprises, en liaison avec les composantes formation et R&D ; favoriser le rayonnement des process industriels de ses membres ; favoriser la formation aux techniques des dits process et la création d’emplois dans cette nouvelle filière ; faciliter le développement des entreprises membres par le biais d’actions communes, telles que des manifestations commerciales, des publications, des conférences et autres initiatives susceptibles de contribuer à l’objet de l’association ; accompagner ses membres à l’international. Siège social : Z I S, 58, boulevard Pierre Lefaucheux, 72027 Le Mans.

Date de la déclaration : 27 janvier 2010. (Source : journal-officiel.gouv.fr/). ADEO a donc été subventionnée de 500 000 euros par la Région Pays-de-la-Loire 12 jours après sa déclaration en préfecture.

Source : la Fédération Vent d’Anjou. Vent d’ Anjou regroupe 11 associations (environ 700 adhérents)  qui ne touchent aucune subvention et qui luttent contre l’arnaque de l’éolien industriel. Le site Internet. L’ adresse mail : vent.d-anjou@laposte.net

Voir aussi : Corruption, éoliennes et arnaques aux subventions européennes

Publié par Observateur le 2/06/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par bruno, le 04/06/2010

    Comme d’hab, l’argent public est dillapidé dans du copinage.
    Aucun emploi à la clé, si ce n’est des commerciaux pour vendre ces machines inutiles.

    Par David, le 16/06/2010

    J’ajouterais que l’entreprise Fixator à licencié les 2 personnes qui ont réalisé le développement de cette machine et touche des subventions en contre partie… Bravo la région!

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.