Le 27/06/2010

Le gouvernement entend-il les contribuables ?

La succession de scandales concernant des membres du gouvernement a fini par faire tache d’huile. Après les mises en cause de Fadela Amara, Christian Blanc, Alain Joyandet, Rama Yade (entre autres), le gouvernement a pris des mesures d’austérité… pour lui-même. Depuis vingt ans que Contribuables Associés lutte pour que nos gouvernants cessent de considérer l’argent […]

gaspillage-toilettesLa succession de scandales concernant des membres du a fini par faire tache d’huile.

Après les mises en cause de Fadela Amara, Christian Blanc, Alain Joyandet, Rama Yade (entre autres), le gouvernement a pris des mesures d’austérité… pour lui-même.

Depuis vingt ans que Contribuables Associés lutte pour que nos gouvernants cessent de considérer l’argent du comme acquis, il était temps !

D’abord avec l’ annulation de la traditionnelle garden-party de l’Élysée du 14 juillet. Mais aussi avec des mesures moins symboliques, mais tout aussi significatives.

Christian Blanc, dont les services avaient acheté pour 12 000 euros de , va devoir les rembourser sur ses deniers personnels, sur ordre du Premier ministre François Fillon. Ce qui représente environ 20 jours de traitement, puisqu’ un secrétaire d’État touche près de 18 000 euros par mois [René Dosière donne 13 423 euros bruts, note de l’ Observatoire]. Pas catastrophique pour le secrétaire d’ État au Grand Paris, mais pas anodin non plus.

Ensuite, avec la commande d’ un du des ministères, réalisé par un cabinet indépendant et visant à réduire leurs dépenses de fonctionnement. On sait que les cabinets ministériels vont devoir réduire de 10 % celles-ci en 2011. Ils devraient, conséquence parallèle, voir le nombre de leurs collaborateurs réduit, comme cela avait été le cas de l’Élysée en mars 2008.

Par ailleurs, d’autres garden-parties, moins célèbres que celle de l’Élysée, sont en passe d’être annulées : Brice Hortefeux à l’Intérieur, et Marie-Luce Penchard à l’Outre-Mer, devraient annuler les festivités qu’accueillaient jusqu’ici leurs ministères respectifs. [Hervé Morin maintient celle du ministère de la Défense, note de l’ Observatoire].

Bien sûr, ce ne sont pas ces quelques mesures qui vont rétablir nos , mais, comme nos gouvernants commencent à le dire, il est normal qu’ils montrent l’exemple alors qu’ils demandent aux de se serrer la ceinture en cette période de crise.

Sans aller jusqu’à crier victoire, on peut se réjouir de ces quelques nouvelles et se demander si les contribuables n’ont pas fini par être entendus, à force de condamner l’usage des deniers publics fait par la classe politique et la désinvolture de celle-ci lorsqu’il s’agit d’augmenter les .

Bref, il est plus que jamais temps de faire connaître le ras-le-bol des contribuables à nos hommes politiques !

Roman Bernard

Source : www.lecri.fr

Publié par Observateur le 27/06/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par CHERRIER, le 27/06/2010

    Même si les mesures d’économie présentées semblent derisoires face au deficit chronique du budget de l’Etat, c’est positif, et il suffit à chaque élu responsable d’un budget de le gérer parcimonieusement. Le rapport de la Cour des comptes donnent amplement de details pour faire des coupes dans les budgets sans avoir recours à un cabinet d’audit qui va se faire payer cher les conseils déjà connus de tous.

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.