Le 18/10/2010

Les fonctionnaires du Sénat font grève

Un préavis de grève a été déposé pour le 19 octobre par les fonctionnaires du Sénat, contrariés par un projet leur demandant un effort de modération salariale. « On veut nous faire travailler plus pour gagner moins (…), à aucun moment, le bien-être au travail du personnel n’est pris en compte », explique le président de […]

Un préavis de grève a été déposé pour le 19 octobre par les du Sénat, contrariés par un projet leur demandant un effort de modération salariale.

« On veut nous faire travailler plus pour gagner moins (…), à aucun moment, le bien-être au travail du personnel n’est pris en compte », explique le président de leur syndicat au Figaro (16-10-2010).

Le mensuel médian d’un administrateur stagiaire est de 3 100 euros, celui d’une secrétaire de 6 890 en fin de carrière.  Celui des administrateurs titulaires vaut les émoluments d’un ministre, sans l’insécurité de l’emploi : 4 800 euros en début de carrière et 16 800 euros en fin de carrière.

Le Sénat c’ est 1 260 fonctionnaires, 32 heures par semaine avec prime de nuit systématique et près de 4 mois de vacances.

Sur les privilèges des fonctionnaires du Sénat et des sénateurs, il faut absolument lire  » Le Sénat – Enquête sur les superprivilégiés de la République «  de Robert Colonna d’Istria et Yvan Stefanovitch, Éditions du Rocher, 2008.

retraites

Publié par Observateur le 18/10/10

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


Par Senadmin, le 18/10/2010

Vos données sont très simplistes et vous faites des raccourcis par rapport au livre que vous citez.

Ce syndicat ne représente qu’une minorité du personnel et tout porte â croire que l’appel à la grève sera peu, voire pas du tout suivi.

Et en tant qu’administrateur du Sénat moi-même, je peux vous dire que nous travaillons bien plus de 32 heures. Pour moi 39 heures est un minimum, 45 heures est courant et je vais parfois jusqu’à 60 ou 70 heures ; ce n’est pas toujours facile pour la vie de famille. Nous avons une paie de cadre supérieur sans la même possibilité d’évolution pour la plupart d’entre nous. Je rappelle d’autre part que les concours sont ouverts à tous : pas de népotisme ou de réseaux d’influence comme dans tant d’endroits.

Bref, nous ne sommes pas à plaindre parce nous faisons un travail passionnant et je désapprouve totalement cet appel à la grève largement minoritaire (franchement, il y a des enjeux plus importants à l’heure de la réforme des retraites), mais il ne faut pas pour autant simplifier outrageusement les choses.

  • Par chezbarbin, le 11/11/2010

    « Pas de népotisme ou de réseaux d’influence comme dans tant d’endroits » ? Voire.

    Il se dit parmi les grévistes que la réforme en cours met en cause les modalités de recrutement. A quelles fins ?

    Les fonctionnaires du Sénat sont recrutés par voie de concours généraux, ouverts à tous.

    Leur statut garantit leur indépendance – hautement souhaitable dans une administration chargée d’assister les représentants de la nation, d’assurer la publicité de leurs débats, qui débouchent sur le vote de lois concernant chacun d’entre nous, et de garantir le bon fonctionnement de cette assemblée parlementaire qui reçoit chaque année une dotation de l’Etat.

    Toutes questions hautement sensibles.

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.