Le 07/01/2011

A quoi servent les impôts des contribuables d’ Aubagne ?

A quoi servent les impôts des contribuables d’ Aubagne ? Comment sont utilisés les impôts des contribuables d’Aubagne ( Bouches-du-Rhône) ? L’agglo d’Aubagne a accordé la somme de 170 000 € à la commune de Konséguéla au Mali pour son « accès à l’eau potable et le soutien à (son) développement agricole ». Un haut […]

A quoi servent les impôts des contribuables d’ Aubagne ? Comment sont utilisés les impôts des contribuables d’Aubagne ( Bouches-du-Rhône) ?

L’agglo d’Aubagne a accordé la somme de 170 000 € à la commune de Konséguéla au Mali pour son « accès à l’eau potable et le soutien à (son) développement agricole ».

Un haut fonctionnaire de cette institution est mis en examen pour suspicion d’anomalies dans la gestion des ordures ménagères.

A côté de cela, l’exécutif de l’agglo d’Aubagne vient de décider de contraindre les habitants à se rendre à une poubelle centralisatrice pour y déposer leurs papiers et emballages car l’agglo ne veut plus ramasser les papiers, soit disant dans un but d »économies.

Aubagne, plus de taxes, et moins de services ?

L’agglo d’Aubagne a voté des dizaines de milliers d’euros de subventions pour la bande de Gaza, et, pour défendre un prétendu « droit » à dilapider les impôts des contribuables d’Aubagne, elles honorent des cabinets d’avocats (3 500 €) pour les procès qu’elles perdent.

Les impôts des contribuables d’Aubagne ont également servi pour offrir des escapades à New York, à l’ONU, à certains élus. Coût: 4 500 euros + 3 500 € d’ honoraires d’avocat afin de tenter de justifier, devant la justice, ce gaspillage d’.

L’agglo d’Aubagne dilapide et gaspille  l’argent public, mais ne veut pas dépenser un centime pour le ramassage de papiers de ses citoyens.

Tous les habitants, handicapés et vieux, ne sont pas aptes à procéder à ces transports à la poubelle centralisatrice, soit parce qu’ils ne disposent pas de véhicules, soit parce que cela représente l’obligation d’un déplacement, en théorie impossible.

Les difficultés de transport, le plus souvent manuel, provoqueront inévitablement la dispersion des papiers dans les rues,

Il est probable que certains abandonneront sur place les prospectus, voire les messages de la commune et de l’Agglo, qu’ils n’ont pas sollicités et pour lesquels rien ne les oblige à assurer leur destruction.

Source: Association des contribuables d’Aubagne

Publié par Gabriel Levy le 7/01/11

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

  • Par insolvabulator, le 06/02/2011

    Aubagne consacre donc ses toutes dernières capacités d’endettement à assurer les services publics maliens. Ah, quel panache, quelle générosité dans la banqueroute ! Evidemment, il n’y a alors plus moyen d’assurer les services locaux, puisque le reste des beaux impôts généreusement offerts par les citoyens de la ville sert à payer les intérêts de la dette contractée par les braves politiciens locaux. Mais bon, c’est un choix. Sachez en tout cas que, grâce à l’opiniâtreté des politiciens qui vous dirigent, et à leurs talents de visionnaires (ces fins spéculateurs ont massivement investi l’argent des contribuables dans les subprimes), la ville d’Aubagne a aujourd’hui l’immense privilège de détenir le record absolu de la dette la plus pourrie de toutes les collectivités locales françaises notées par Fitch Ratings : BBB- (note dégradée la dernière fois en 2010), comme vous pouvez le visualiser en fin de ce document

    Un grand bravo donc pour cette prouesse !

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.