Le 16/02/2011

Valeurs actuelles du 17 février 2011 : les gaspillages de l’argent public

Le dossier du numéro du jeudi 17 février 2011 de l’hebdomadaire Valeurs actuelles est consacré aux gaspillages de l’argent public. L’ hebdomadaire publie en exclusivité des extraits des  » Dossiers du Contribuable « , hors série du mensuel Le Cri du Contribuable. Ce 1er numéro des  » Dossiers du Contribuable « , présenté en avant-première par Valeurs […]

Le dossier du numéro du jeudi 17 février 2011 de l’hebdomadaire Valeurs actuelles est consacré aux gaspillages de l’.

L’ hebdomadaire publie en exclusivité des extraits des  » Dossiers du Contribuable « , hors série du mensuel Le Cri du Contribuable.

Ce 1er numéro des  » Dossiers du Contribuable « , présenté en avant-première par Valeurs actuelles, paraîtra le 1er mars 2011.

Vous pouvez d’ores et déjà le commander ICI.

Ces  » Dossiers  » pointent les petites et grosses dérives de nos dépenses publiques, qui creusent chaque jour de nouveaux déficits … En un an, les gaspillages n’ont pas régressé.

Ce 1er numéro  des  » Dossiers du Contribuable  » est l’édition 2011 du Livre noir des gaspillages de l’argent public paru en mars 2010 ( toujours disponible ICI).


Publié par Jean-Baptiste Leon le 16/02/11

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par CHER, le 17/02/2011

    Les derapages et les gaspillages de l’argent public qui creusent les deficits de la France depuis 30 ans sont les preuves concrètes d’un manque de respect evident vis-à-vis des français et d’une certitude de dilettentisme manifesté par de nombreux politiciens.

    Par CHER, le 17/02/2011

    si les politiciens etaient redevables sur leurs propres deniers des derapages de l’argent public, il y aurait certainement beaucoup moins de deficit constaté : alors qu’attendent les français pour constituer des defenses car les urnes ne sanctionnent pas toujours les fautifs

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.