Le 23/03/2011

Les dépenses de communication des sites Internet des ministères

Au cours de l’année 2010, le député (UMP) de la Haute-Savoie, Lionel Tardy a interrogé chaque ministère pour connaître les dépenses de communication pour leur site Internet en 2009. Voici les montants pour certains ministères. Premier ministre. Total annoncé : 1,035 million « Les services du Premier ministre sur Internet ont, pour l’essentiel, été assurées par […]

Au cours de l’année 2010, le député (UMP) de la Haute-Savoie, Lionel Tardy a interrogé chaque ministère pour connaître les dépenses de communication pour leur site Internet en 2009.

Voici les montants pour certains ministères.

Premier ministre. Total annoncé : 1,035 million

« Les services du Premier ministre sur Internet ont, pour l’essentiel, été assurées par le service d’information du (SIG), la direction des Journaux officiels (DJO) et la direction de la Documentation française (DDF). »

  • 88 000 euros pour le référencement et 12 000 euros pour la promotion (via E-regie, la régie Internet du SIG) de gouvernement.fr
  • 242 000 euros pour le référencement de pandemie-grippale.gouv.fr
  • 69 000 euros référencement de journalofficiel.gouv.fr, Legifrance.gouv.fr, boamp.fr, bodacc.fr, circulaires.gouv.fr, info-financière.fr, Ladocumentationfrançaise.fr, service-public.fr, vie-publique.fr et formation-publique.fr
  • 55 000 euros en campagnes de pub pour Boamp.fr
  • 335 000 euros pour bodacc.fr (promotion presse écrite et web).
  • 6 000 euros en pubs lors de la participation de la DDF à des salons
  • 228 000 euros pour Service-public.fr (pubs radio)

Éducation nationale. Total annoncé : 1 244 386,17 euros

434 064,03 EUR (TTC) pour l’achat de mots clés, l’achat de bannières web ainsi que pour les reportages et entretiens vidéo mis en ligne sur la WebTV et la chaîne Dailymotion du ministère. Selon le ministère, près de 2,5 millions d’internautes par mois visitent le site Education.gouv.fr.

Écologie.Total annoncé : 102 842 euros

102 842 euros pour la refonte du site www.développement-durable.gouv.fr initiée en 2008.

Défense.Total annoncé : 380 000 euros

320 000 euros en fonctionnement, hébergement, maintenance et animation de .gouv.fr (près de 860 000 visites par mois en 2009). 60 000 euros en achats de mots-clés.

Alimentation, agriculture et pêche.Total annoncé : 137 513,80 euros

91 134 euros pour la mise en ligne des vidéos de la web TV du ministère. 18 489 euros pour l’hébergement du site Parlonsagriculture. 4 829,52 euros pour la formation des services départementaux au développement des sites Internet et intranet du ministère. 5 239,48 euros dépôt de noms de domaine. 17 820,40 euros pour une cartographie du web « alimentation/agriculture/pêche ».

En additionnant ces montants on obtient 137 512,40 euros et non 137 513,80 comme annoncé par le ministère. La différence est minime certes mais ô combien significative…

Jean-Baptiste Leon

Voir également France.fr : une pub à 500 000 euros

Source : Le Livre noir des gaspillages de l’argent public 2011

Publié par Jean-Baptiste Leon le 23/03/11

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs


  • Par michael, le 18/04/2013

    Concernant la défense, il y a encore quelques années, elle développait ses sites web en interne. Depuis, le développement a été proscrit (« ce n’est pas le role de la défense »..), donc tout est externalisé avec toutes les dérives que cela peut donner (exemple : plus de 70000 Euros facturé par une filiale de Thalès pour un Joomla dézippé (gratuit)).

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.