Le 28/05/2011

Île de La Réunion : subventions contestables au Scenopolis

Île de La Réunion : subventions contestables à la base de loisirs Scenopolis. Le Scenopolis, une toute nouvelle structure de loisirs, est situé dans une zone protégée de l’Etang du Gol ( La Réunion) : les conditions de sécurité pour l’accueil du public ne seraient pas réunies. Pourtant le Scenopolis bénéficie de larges subventions… L’association […]

Île de La Réunion : subventions contestables à la base de loisirs Scenopolis. Le Scenopolis, une toute nouvelle structure de loisirs, est situé dans une zone protégée de l’Etang du Gol ( La Réunion) : les conditions de sécurité pour l’accueil du public ne seraient pas réunies. Pourtant le Scenopolis bénéficie de larges subventions

L’association Contribuables 974 a alerté le sous-préfet de Saint-Pierre concernant la situation du Scenopolis, situé à Saint-Louis ( La Réunion) sur les bords de l’Etang du Gol, dans une zone inondable . Des espèces protégées d’oiseaux migrateurs viennent même nidifier dans cette zone.

Selon l’association Contribuables 974, « il n’y a eu aucune mise en concurrence pour l’attribution du site« . L’association Contribuables 974 ne comprend pas qu’on laisse se dérouler des au Scenopolis alors que les conditions de sécurité relatives aux établissements recevant du public (ERP) ne sont pas réunies.

Le Scenopolis , zone de non-droit ? Il faut croire que oui, la gendarmerie n’intervient pas alors que les festivités sont annoncées par voie de presse…

Subventions au Scenopolis

Les gérants du Scenopolis bénéficient de belles . Le Scenopolis a d’ailleurs été édifié avec le de la commune, dont une aide publique de  223 000 euros pour aménager le parc de l’Etang du Gol.

En plus de grosses subventions, la mairie met à la disposition du Scenopolis des engins de chantier, un groupe électrogène et du personnels pour tondre ou bitumer le site.

L’association Contribuables 974 dénonce un projet réalisé en « catimini, sans concertation avec les élus où les riverains de l’étang de Gol ». Ils ont demandé au sous-préfet de « revoir le dossier » et « d’anticiper sur le dangerosité du site… »

source: zinfos974.com

Publié par Rédaction le 28/05/11

Print Friendly

Articles relatifs


Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *