Le 17/02/2012

Procès en correctionnelle pour Sylvie Andrieux ?

Sylvie Andrieux pourrait faire l’objet d’un procès en correctionnelle dans l’affaire des subventions du conseil régional des Bouches-du-Rhône. Sylvie Andrieux est mise en examen depuis juillet 2010 pour « complicité de tentative d’escroquerie et de détournement de fonds publics » dans l’affaire des subventions du conseil régional des Bouches-du-Rhône ( voir Sylvie Andrieux doit à nouveau s’ […]

Sylvie Andrieux pourrait faire l’objet d’un procès en correctionnelle dans l’affaire des subventions du conseil régional des Bouches-du-Rhône.

Procès en correctionnelle pour Sylvie Andrieux ?Sylvie Andrieux est mise en examen depuis juillet 2010 pour « complicité de tentative d’escroquerie et de détournement de  » dans l’affaire des subventions du conseil régional des Bouches-du-Rhône ( voir Sylvie Andrieux doit à nouveau s’ expliquer face au juge et Détournement de fonds publics à Marseille).

Le parquet demande au juge d’instruction Franck Landou un procès en correctionnelle pour Sylvie Andrieux ainsi que pour 21 autres acteurs, dont des responsables d’associations qui auraient bénéficié de plus de 700 000 euros de subventions détournées.

Franck Dumontel, ex directeur de cabinet du président de la Région, bénéficierait quant à lui d’un non-lieu.

Pour le moment, Sylvie Andrieux a refusé tout commentaire. Malgré sa mise en examen, Sylvie Andrieux a quand même été investie par le PS dans la 3e circonscription (nord-est de Marseille).

source: marsactu.fr

Publié par Rédaction le 17/02/12

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Par bernard ALGHISI, le 17/02/2012

On voit que malgré tout personne ne semble prendre cela au sérieux puisqu’elle est déjà investie.
Vous vous souvenez peut-être de cet article de l’Observatoire des subventions intitulé : « L’association France-Maghreb soupçonnée de fraudes aux subventions ».
Malheureusement, cet article a été retiré du site quelques mois après sa mise en ligne ?
On parlait alors d’un « détournement » de 305 000 euros dont 100 000 au préjudice du département des Hautes-Alpes.
Nous avons comme promis dans nos commentaires de cet article, adressé le 31/1/2011, une lettre ouverte au Président du Conseil Général des Hautes-Alpes. Puis, le 5 juillet 2011, une lettre ouverte à Monsieur Dallest, Procureur de la République à MARSEILLE.
Ces deux lettres se trouvent sur notre site: http://www.associationmieuxvivredanslatransparence.fr à la rubrique Courriers divers.
A ce jour, aucune nouvelle ni du Président du Conseil Général Hautes-Alpes, ni du Procureur de la République de MARSEILLE ?
Nous suivons cette affaire de prés et vous tiendrons au courant de la suite donnée.
Souhaitons que là aussi la justice puisse passer et que le contribuable n’en soit pas, une fois de plus de sa poche ….!
Magouille et corruption, les deux mamelles de la « crise »…..!
http://www.associationmieuxvivredanslatransparence.fr

Par mizan, le 18/02/2012

Que dire de plus sur les magouilles du P.S. ? C’est toujours la même chose, « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » La région PACA, le Nord, la banlieue parisienne, la Corrèze et encore, et encore… Le député qui se croit intelligent de faire un parallèle entre les propos de C. Guéant, sans s’excuser ni susciter des bribes d’excuses de son parti le P.S. STOP et encore STOP. Cela suffit ce n’est pas de cette façon que vous, du P.S. allez nous faire voter pour votre champion

Par bernard ALGHISI, le 19/02/2012

Pourquoi notre commentaire du 17/2/2012 qui parle de « L’association France-Maghreb soupçonnée de fraudes aux subventions » voir lettre ouverte à Monsieur le Procureur de la République de MARSEILLE sur notre site, se trouve toujours en attente de modération ?
Magouille et corruption, les deux mamelles de la « crise »…..!
http://www.associationmieuxvivredanslatransparence.fr

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.