Le 24/10/2012

Le grand gaspillage des comités Théodule

Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone envisage de supprimer une partie des comités Théodule, les accusant d’accaparer le travail de réflexion attribué par la Constitution aux députés. On dénombre 700 comités Théodule, la plupart inutiles et coûteux, comme le Haut Conseil à l’intégration, situé boulevard Malesherbes à Paris, dans de superbes locaux. Le président […]

Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone envisage de supprimer une partie des comités Théodule, les accusant d’accaparer le travail de réflexion attribué par la Constitution aux députés.

Comités Théodule gaspillagesOn dénombre 700 comités Théodule, la plupart inutiles et coûteux, comme le Haut Conseil à l’intégration, situé boulevard Malesherbes à Paris, dans de superbes locaux. Le président du Haut Conseil à l’intégration gagne plus de 7 000 euros par mois pour débattre avec une vingtaine de membres sur l’intégration des étrangers en France. Il n’est autre que Patrick Gaubert, proche de Nicolas Sarkozy. Un observatoire statistique avait même été rattaché au Haut Conseil à l’intégration en 2006, mais il n’a jamais fourni un seul rapport.

Autre comité Théodule, le Conseil d’analyse de la société. Un machin inutile bénéficiant d’un budget de 2750 000 euros pour « éclairer les choix politiques du gouvernement par l’analyse et la confrontation des points de vue. »

Parmi les comités Théodule, on trouve également des commissions qui ne servent à rien, comme l’ancien Conseil national du littoral transformé en Conseil national de la mer et des littoraux (CNML). Ce CNML est présidé par le Premier ministre et composé de membres du gouvernement, de représentants de collectivités locales, mais ne s’est pas réuni une seule fois depuis sa création…

On peut également relever l’inutilité de la « Conférence nationale des finances publiques » ainsi que du « Conseil d’orientation des finances publiques », qui ne se sont jamais réunis depuis 2008.

Pire, le gouvernement envisage même de créer un Haut Conseil des finances publiques. Voilà qui promet !

Derrières ces grosses structures, il existe également des petits comités, moins coûteux certes, mais tout aussi inutiles, comme le Comité de la protection des obtentions végétales, la Conférence de la ruralité, la Commission sur l’image des femmes dans les médias, ou encore la Commission de localisation des offices de notaires. Ces comités se rencontrent au mieux 1 ou 2 fois par an, voire pas du tout.

Claude Bartolone souhaite désormais supprimer un tiers des comités Théodule, soit 200 comités.

source: lepoint.fr

Publié par Rédaction le 24/10/12

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Par beranger, le 25/10/2012

pas en partie: tous
et également la moitié des députés et le sénat
mais aussi le conseil économique et social

Par martel, le 25/10/2012

Ah, ces comités Théodule! Quelle peste! Distribuer de l’argent pour « travailler » à comment tout ralentir et nous enfumer. Le P.S. est le champion des dépenses inutiles, quitte à prendre à son service des « anciens », Attali, Jospin, et bien d’autres encore. Tous les amis sont recasés à moindre coûts, c’est l’argent du contribuable, alors, allons y gaiement, cet argent sera financé par ces pauvres gogos de contribuables qui croyaient encore au père Noël.

Par Henry, le 26/10/2012

Supprimer les comités théodules, les cumuls de rémunérations, le Conseil Costitutionnel. Bonne idée

  • Par emmanuel, le 15/01/2014

    il y a le conseil économique et sociale qui sert a rien supprimons des hautes autorités et les agences d’état la aussi il doit y avoir du ménage a faire

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.