Le 14/02/2013

Classement des élus cumulards

83 % des parlementaires français sont des élus cumulards. 476 députés sur 577, et 267 sénateurs sur 348 détiennent à la fois un mandat parlementaire et un mandat exécutif local, et sont ou président, vice-président de conseil régional ou général. Chacun de ces mandats s’accompagne d’activités annexes ( parfois jusqu’à 30  activités par élu !). […]

83 % des parlementaires français sont des élus cumulards.

Classement des élus cumulards476 députés sur 577, et 267 sénateurs sur 348 détiennent à la fois un mandat parlementaire et un mandat exécutif local, et sont ou président, vice-président de conseil régional ou général.

Chacun de ces mandats s’accompagne d’activités annexes ( parfois jusqu’à 30  activités par élu !).

Voici le classement des élus cumulards:

1- Philippe Duron, député PS du Calvados et maire de Caen, avec 28 titres  ( 4 mandats et 24 fonctions).

2- Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines et maire de Rambouillet, avec 22 titres ( 3 mandats et 19 fonctions).

3- André Santini, député UDI des Hauts-de-Seine et maire d’ Issy-les-Moulineaux, avec 20 titres ( 3 mandats et 17 fonctions).

4- François Rebsamen, sénateur PS de Côte d’Or et maire de Dijon, avec 18 titres ( 3 mandats et 15 fonctions).

5- Gérard Collomb, sénateur PS du Rhône et maire de Lyon, avec 15 titres ( 3 mandats et 12 fonctions).

6- Charles de Courson, député UDI de la Marne et vice-président du Conseil général de la Marne, avec 15 titres ( 4 mandats et 11 fonctions).

7- Jean-Claude Gaudin, sénateur UMP des Bouches-du-Rhône et maire de Marseille, avec 14  titres ( 3 mandats et 11 fonctions).

8- Hervé Planchenault, maire UMP de Montfort l’ Amaury et vice-président du Conseil général des Yvelines, avec 14 titres ( 2 mandats et 12 fonctions).

9- Roland Ries, sénateur PS du Bas-Rhin et maire de Strasbourg, avec 13  titres ( 3 mandats et 10 fonctions).

10- Christian Gaubert, maire PS de Lanton et vice-président du Conseil général de Gironde, avec 13 titres ( 3 mandats et 10 fonctions).

Le cas de Philippe Duron, champion du classement des élus cumulards, est emblématique. Philippe Duron est député et maire de Caen, est à la tête de l’agglomération Caen-la-Mer et de Caen Métropole, qui gère l’aménagement du territoire pour 143 communes. Il préside la Conférence de l’arc atlantique, censée promouvoir une trentaine de villes côtières en Europe, et le conseil d’administration de Normandie Aménagement, une société visant à soutenir des projets immobiliers. Il préside également le mémorial de la bataille de Normandie et administre le Comité pour l’organisation des manifestations touristiques et économiques de Caen. Il est aussi représentant de l’Association de la gestion de la fourrière et du refuge d’animaux de Verson (Calvados), vice-président de l’Union amicale des maires du Calvados et membre du bureau de l’Association des maires des grandes villes de France.

Seul Gérard Larcher publie toutes ses activités sur le site du Sénat, dans sa déclaration d’intérêts.

Un rapport du Sénat pointait déjà du doigt, en février 2012, l’incompatibilité de la fonction de président d’ agglomération avec un mandat parlementaire, pour des raisons d’emploi du temps, comme c’est le cas avec Gérard Collomb et François Rebsamen.

Selon Laurent Bach, enseignant-chercheur en politique économique et auteur de Faut-il abolir le cumul des mandats ? (Editions Rue d’Ulm), « En cas de non-cumul, la participation des élus aux travaux des commissions et des séances publiques augmenterait de 25 % « .

Les élus cumulards n’additionnent pas leurs indemnités ( plafonnement à hauteur de 8 272 euros mensuels pour les parlementaires). Mais il ne tient qu’à l’élu de déclarer les indemnités liés à ses diverses fonctions, aucun contrôle n’étant effectué. René Dosière explique ainsi « Tout repose sur sa bonne foi. Il y a forcément des oublis, voire des abus« .

L’ élu dont les revenus sont plafonnés en reverse l’excédent à un ou plusieurs élus d’assemblées territoriales de son choix. Exemple avec Patrick Balkany, maire de Levallois, qui a reversé son trop-plein à son épouse, la maire-adjointe Isabelle Balkany.

De plus, les élus cumulards peuvent toujours cumuler les avantages en nature dont ils bénéficient grâce à leurs fonctions (logement, voiture de fonction, secrétaires, etc.).

source: le Parisien

Publié par Rédaction le 14/02/13

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par gardes, le 15/02/2013

quand on lit ca y a de quoi etre ecoeure !!!!

Par Richard C., le 17/02/2013

Cette honte devrait COMMENCER à cesser avec not’ bon Président Normal.
Ainsi, tout nouvel élu ne devrait plus pouvoir cumuler…
En revanche, ceux qui sont déja installés continueront comme si de rien n’était, et, dans le cas où ils devraient lâcher leur prébende, les indemnités seront maintenues; on est au pays des avantages acquis.
Mon opinion est que le cumul est du vol. Mais je ne suis qu’un citoyen lambda!

Par fournier, le 17/02/2013

On comprend mieux surtout pourquoi ils se battent pour le poste !!!!

Par diane, le 20/02/2013

Surtout que en général nos élus (et à tous les niveaux) sont rarement des personnes dans le besoin.
En ces temps de crise, nous pourrions nous pas les mettre à la diète.
Je serais curieuse de savoir de combien serait l’économie si nous divisions par deux leurs indemnités? et pourquoi pas les suspendre durant un temps, après tout, pas toujours aux même de se serrer la ceinture.

Par Gilandre, le 06/03/2013

S’ils cumulent des mandats, cela démontre que chacun d’eux ne sont guère utile. Qu’il y ait le cumule des mandats pourquoi pas, à condition à condition qu’il n’y ai pas cumule des revenus…

Par bernard, le 17/03/2013

ok
ils peuvent cumuler.
mais ils doivent choisir un mandat rémunéré,
et s’ils aiment tant que ça la France, les autres mandats ils doivent les assumer BENEVOLEMENT

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.