Le 26/06/2013

La grosse réserve parlementaire de Bernard Accoyer

En 2011, année préélectorale, Bernard Accoyer, ancien président de l’ Assemblée, s’est beaucoup dépensé. Selon un document de 23 pages, établi par le ministère de l’ Intérieur, et qui répertorie chacune des subventions versées au titre de la réserve parlementaire, Accoyer a distribué précisément 11 926 020 euros, dont un bon tiers ( 3 516 […]

En 2011, année préélectorale, Bernard Accoyer, ancien président de l’ Assemblée, s’est beaucoup dépensé.

La grosse réserve parlementaire de Bernard AccoyerSelon un document de 23 pages, établi par le ministère de l’ Intérieur, et qui répertorie chacune des subventions versées au titre de la réserve parlementaire, Accoyer a distribué précisément 11 926 020 euros, dont un bon tiers ( 3 516 779 euros) pour son département de Haute-Savoie. Le solde est allé à une kyrielle d’élus UMP, qui en ont bénéficié pour des projets situés dans leur circonscription. Pour mémoire, en 2008, Accoyer avait pu distribuer près de 6 millions d’euros. Record désormais largement battu, donc.

Son successeur au perchoir, Claude Bartolone, ne fera pas mieux. Depuis 2012, à l’ Assemblée, la réserve parlementaire est fixée annuellement à 130 000 euros par député. Une misère. Sauf pour les responsables de groupe, président de commission, vice-présidents et tous les chefs à plume, qui ont droit à une réserve doublée. Quant à celle du président, elle a quadruplé, pour atteindre « seulement » 520 000 euros. Accoyer a bien fait de passer la main…

Article extrait du Canard enchaîné du  26/06/13

 

Publié par Rédaction le 26/06/13

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

  • Par John, le 06/08/2013

    Un Bernard toujours en forme cette année avec 100.000€ pour des tennis et moitié moins pour une cantine scolaire.
    Les enfants, la culture et le social ne pourrait-ils pas passer devant le sport dans un département déjà LARGEMENT doté ??

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.