Le 31/07/2013

Les fonctionnaires sont les champions des vacances

Mieux payés que les salariés du privé, disposant d’un emploi à vie, les fonctionnaires sont aussi les champions de France des vacances. Si, selon une enquête réalisée par le cabinet Mercer, la France est l’un des pays européens où l’on prend le plus de vacances (36 jours de repos en moyenne, congés payés plus jours […]

Mieux payés que les salariés du privé, disposant d’un emploi à vie, les fonctionnaires sont aussi les champions de France des vacances.

Les fonctionnaires sont les champions des vacancesSi, selon une enquête réalisée par le cabinet Mercer, la France est l’un des pays européens où l’on prend le plus de vacances (36 jours de repos en moyenne, congés payés plus jours fériés) les fonctionnaires y tiennent le haut du pavé. En 2010, on recensait environ 5,5 millions d’agents au sein des fonctions publiques d’Etat, territoriale et hospitalière, dont 60 % de femmes et 30 % d’agents de catégorie A. Selon une enquête de l’Insee (2010), ce troupeau administratif profite de longues périodes de vacances durant lesquelles peuvent se reposer des pouces souvent en rotation lorsqu’ils sont au bureau.

Si, en intégrant les jours de vacances et de RTT, la moyenne de jours « off » pris par les salariés en CDI s’établit à 36 jours par an, ils peuvent dépasser 7 semaines dans la fonction publique. Les agents de la fonction publique d’Etat (hors personnels et militaires) ont posé, en moyenne, 48 jours de congés en 2010, soit douze de plus que dans le privé. Le différentiel dépasse 25 jours avec les salariés des TPE. L’écart est plus ou moins marqué selon les catégories de fonctionnaires. Dans les hôpitaux publics, les agents consomment en moyenne 44 jours de congés annuels. Ils sont dépassés par leurs collègues des collectivités locales. Non contentes d’avoir recruté des ronds-de-cuir à la pelle durant ces dernières années, celles-ci octroient environ 45 jours de vacances à leurs tourmenteurs de trombones.

Mais c’est la fonction publique d’Etat qui tient le pompon. On y pose en moyenne 48 jours de vacances par an. Si on intègre les professeurs à ce calcul – ce que l’Insee ne fait pas – le nombre de jours de vacances pris dans la fonction publique dépasse les dix semaines. Tous comptes faits, les fonctionnaires d’Etat disposent d’un temps de loisir représentant le double de celui des salariés des TPE. Cette palanquée de jours chômés ne vient pas récompenser un temps de travail supérieur à celui des fonctionnaires d’autres pays. Au contraire. Reprenant une note de l’OCDE, l’institut de recherches économiques et fiscales (Iref) estime que les fonctionnaires français travaillent moins que leurs homologues étrangers : environ 1 500 heures par an, contre 2000 en Suisse, en Allemagne ou au Chili. Les fonctionnaires ont plus de jours de congés et ils en profitent mieux que les salariés du privé car leur salaire est souvent supérieur. En moyenne, il s’élève à 2459 euros nets par mois (2010) contre 2082 euros dans le privé. Les 10% d’agents les mieux rémunérés perçoivent un traitement supérieur à 3456 euros nets par mois.

Pour profiter de ce temps libre, le personnel de la fonction publique dispose de chèques vacances abondés avec l’argent des contribuables. Cette prestation peut être versée aux personnels civils et militaires de l’Etat, aux retraités et à leurs ayants droits. Le montant de ces chèques est établi en fonction des sommes épargnées par l’agent en vue de ses congés, puis bonifiées par l’Etat dans une fourchette de 10 à 30 %. L’éligibilité des agents à cette contribution de l’Etat est appréciée en fonction de leurs ressources et de leur situation familiale. A ces jours de vacances officielles, il faut ajouter ceux durant lesquels les fonctionnaires se font porter pâles. Ici comme ailleurs, l’ tricolore creuse l’écart avec un absentéisme moyen de 23,6 jours dans la fonction publique territoriale, soit près de cinq semaines d’absence par agent et par an ! Si on cumule ces cinq semaines de maladie avec les huit à dix semaines de congés officiels, certains agents de la territoriale peuvent donc rejoindre leurs pénates pendant un bon tiers de l’année !

Peut mieux faire : même les ramiers français peuvent toutefois être coiffés au poteau : le journal suisse Le Matin vient de révéler qu’un fonctionnaire allemand a envoyé un mail à ses confrères lors de son départ à la retraite cette année. Il précisait qu’il avait passé quatorze ans à regarder voler les mouches. Ce fonctionnaire aurait touché près de 900 000 euros de salaire depuis 1998 pour ne strictement rien faire. Voilà qui pourrait susciter un bel esprit de compétition avec certains de ses collègues français !

Article extrait de:

Les Dossiers du Contribuable: Elus, syndicalistes, fonctionnaires de Bercy… Ils partent en vacances avec votre argent !

Pour commander ce numéro en ligne : www.contribuables.org/

Publié par Rédaction le 31/07/13

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par Fournet, le 31/07/2013

Nous demandons à l’état d’assurer des services et pour ce faire, il a besoin d’agents honnêtes, courageux ,responsables et correctement rémunérés; c’est heureusement la grande majorité. Cela justifie t’il pour autant tous ces privilèges extorqués aux contribuables et aux usagers , retraites, absentéisme, et j’en passe qui font que l’on est en droit de penser qu’il existe deux catégories en France, ceux payés par le contribuable et ceux qui d’une façon ou d’une autre sont payés par le consommateur qui peut choisir.
A cotisations égales, prestations égales pour tous
Vive le liberté, vive l’égalité, à bas les privilèges!

Par GALOPIN, le 01/08/2013

C’est pas prêt de changer puisque ces « pingouins » sont les électeurs principaux des majorités gauchisantes et la droite n’a jamais trop osé s’y attaquer… la France est morte

Par langlois, le 03/08/2013

Qui raconte ces conneries au sujet des fonctionnaires? avant de balancer n’importe quoi par des connards qui n’y connaissent rien, il faut d’abord parfaitement se renseigner auprès des interéssé!!!Je suis fonctionnaire de la Poste depuis 36 ans (avant cela s’appelait les PTT pour le trou du cul qui pond ces conneries)je gagne actuellement 1540 euros NET,je n’ai pas comme c’est dit dans le résumé 36 jours de congés mais 25,des avantages? aucun!!!!Une chose que le pinglo qui écris ces bêtises pour rester courtois ignore, c’est que avant les réformes qui se sont succédées, les PTT auto financé les retraites des ses agents et oui, les réformes faites à la poste, ont rendu les agents et le service public encore plus pauvre et ce n’est pas fini!!!!!
Alors avant de dégoiser des conneries, il faut avoir les bonnes sources et il y en à marre de toujours taper sur les fonctionnaires surtout ceux d’en bas car ceux d’en haut eux sont grassement payés, profitent allègrement des avantages de toutes sortes,Il n’y à qu’à regarder les politicars qui eux sont les premiers fonctionnaires de l’état ce qu’ils peuvent se mettre dans les poches sans jamais devoir répondre de leurs actes et décisions.
à bon entendeur salut

Par langlois, le 03/08/2013

Ha j’oubliais une dernière chose, si le privé jalouse les fonctionnaires, ils n’ont qu’à passer un concours et deviendront à leur tour « d’heureux planqués »comme on nous le laisse entendre!!!!! mais voilà réussir un concours n’est pas à la portée de n’importe qui!!!!!!!!!alors dans ces cas là, on ferme sa gueule!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Par Monsieur, le 03/09/2014

Cher M. Langlois… on me déroulerait le tapis rouge pour devenir fonctionnaire que je n’en voudrais pas.
C’est quoi cette idée que tout le monde envie les fonctionnaires ?

Est-ce que le fait de demander l’égalité pour tous, cette putain d’égalité dont tous nos frontons sont ornés, veut dire que forcément on envie les fonctionnaires ? Le privé ne demande pas l’aumône, juste que les mêmes règles soient appliquées pour tous de la même façon ! Je suis désolé de le dire mais il est inadmissible qu’en période de crise et de détresse pour bon nombre de nos concitoyens on se contente de pressurer, pressurer et toujours pressurer les mêmes, c’est à dire les gens du privé et les PME. La fonction publique devrait être la variable d’ajustement et non pas le privé.

A croire qu’en France on ne travaille plus que pour faire vivre l’Etat, juste des forçats bon qu’à raquer et supporter la fonction publique, ce rejeton de ce qu’à pu être l’Eglise en son temps.

Par REY, le 14/09/2014

Cher monsieur Langlois, 36 ans à la Poste, et 1540 euros nets par mois, cela veut dire qu’hormis le concours d’entrée dans cette Grande Administration, vous n’avez pas progressé, pas passé ou réussi un seul concours!!!!!
J’ai même quelqu’un de ma famille, né en 1955, qui a suivi le même cursus que vous et qui a pu prendre sa retraite à 52 ans!!!!! Il est tout neuf!!! il n’a presque pas servi.
Pour tous les autres du privé, il faut attendre 42 ans de cotisations soit une retraite à plus de 62 ans pour beaucoup. Alors gardez votre indignation pour vos discussions entre postiers ou fonctionnaires, et mettez-vous au travail.

Par Tony, le 19/09/2014

Article de merde, rédigé par un rageux de journaleux n’ayant pas réussi de concours de la fonction publique et qui vient cracher son venin ici.

Par André Zenkoff, le 07/03/2015

qui paye les fonctionnaires ? L’état D’ou vient le pognon de l’état ? Du con-tribuable lambda qui n’est pas fonctionnaire la plupart du temps Or en tant de crise économique, tout privilège devient moralement insupportable, et il faut bien dire que les fonctionnaires sont des privilègiés (plus de semaines de vacances, temps de travail plus faible, sécurité de l’emploi, aides diverses, retraites plus avantageuse) Les fonctionnaires sont protégés de la mondialisation économique contrairement au reste des salariés qui ne le sont pas Or, comme on ne peut pas transformer la majorité des travailleurs du secteur privé en fonctionnaire, ni meme transposer les avantages des fonctionnaires aux autres salariés (aucun grand parti politique-ne parlons pas du FN qui n’a aucune chance de conquérir le pouvoir supreme tout comme le PC d’autrefois- aucune entreprise ou employeur sérieux, aucune grosse association ou lobby international ou européen ne donnerait sa caution a un tel projet) le « peuple » veut la fin des status privilégies des fonctionnaires

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.