Le 01/08/2013

Le scandale des congés bonifiés dans les DOM

Ces congés aux petits oignons dont profitent 32 000 fonctionnaires originaires d’outre-mer coûtent 600 millions d’euros par an aux contribuables, au nom de la « continuité territoriale ». En mars 2013, un fonctionnaire de police d’origine guadeloupéenne travaillant à Paris a obtenu le  maintien de ses privilèges grâce au Conseil d’Etat. Le tribunal administratif de […]

Ces congés aux petits oignons dont profitent 32 000 originaires d’outre-mer coûtent 600 millions d’euros par an aux contribuables, au nom de la « continuité territoriale ».

Le scandale des congés bonifiés dans les DOMEn mars 2013, un fonctionnaire de police d’origine guadeloupéenne travaillant à Paris a obtenu le  maintien de ses privilèges grâce au Conseil d’Etat. Le tribunal administratif de Paris avait refusé de lui accorder un congé bonifié en estimant que ses « centres d’intérêts matériels et moraux » se situaient en France où il vit et s’est pacsé en décembre 2010. Le Conseil d’Etat a toutefois rendu une décision favorable au demandeur. Le jugement du tribunal administratif a été annulé et ce même tribunal devra rejuger l’affaire.

Ce cas relaté par le quotidien France-Antilles ouvre une jurisprudence exploitable pour les 32000 personnes éligibles au dispositif du « congé bonifié ». Il s’agit d’un régime particulier de congé auquel les agents des trois fonctions publiques originaires des départements d’outre-mer, peuvent prétendre lorsqu’ils travaillent en métropole. Le fonctionnaire concerné peut en bénéficier tous les trois ans.

La formule permet à l’agent public d’effectuer périodiquement un séjour dans son département d’origine aux frais de la princesse. Concrètement, ce congé bonifié donne lieu à une majoration de 30 jours de vacances, à la prise en charge des frais de voyage du fonctionnaire (et de sa famille) vers les DOM. Sans oublier, et c’est le comble, le versement d’une indemnité de «vie chère» de 35% à 40% durant sa période de congé ! Les frais du conjoint, concubin ou partenaire pacsé, peuvent aussi être pris en charge si ses ressources sont inférieures à 1 486,32 euros bruts par mois. Cerise sur le gâteau, l’ paie même les excédents de bagage dans la limite de quinze kilos et les fonctionnaires continuent à bénéficier de leurs droits (primes…) durant les 30 jours de soleil offerts par l’.

Ce congé bonifié comprend cinq semaines de congé annuel auxquelles s’ajoute une bonification de 30 jours consécutifs, portant la durée totale du congé bonifié à 65 jours. Peuvent y prétendre, les fonctionnaires travaillant en métropole et dont le lieu de « résidence habituelle» est situé dans un DOM ou à Saint-Pierre-et-Miquelon. Régulièrement dénoncé pour son coût – environ 600 millions d’euros par an –  ce privilège a fait l’objet d’une velléité de réforme sous l’ère Fillon. Le gouvernement envisageait alors de remplacer le paiement des billets par l’octroi de « chèques congé » d’un montant équivalent à celui d’un billet d’avion en haute saison (environ 1200 euros par personne) et utilisable à n’importe quelle période de l’année. Les syndicats de fonctionnaires s’y sont opposés.

En 2011? Marie-Luce Penchard, ex-ministre de l’Outremer, annonçait aux sénateurs que « la réforme des congés bonifiés n’était plus d’actualité, compte tenu de la complexité de la question et des relations avec les syndicats». Ces syndicats ont obtenu un coup de main de certains parlementaires qui n’ont pas hésité à parler de déportation pour préserver les avantages de leurs électeurs ! Dans une question écrite, le sénateur socialiste de Martinique Serge Larcher attirait l’attention du 30 jours de congés supplémentaires tous les 3 ans gouvernement sur les 30000 fonctionnaires originaires d’outremer en les peignant comme des victimes de la politique migratoire française des années 1960. Ces fonctionnaires auraient subi « un déplacement sans retour, que certains qualifient de “déportation”, et auraient été “accueillis dans des conditions exécrables” », martelait en 2009 le sénateur. « Est-il juste de priver de leurs droits les citoyens “domiens” vivant en France ? » demandait Larcher. «Non», finit par concéder le gouvernement Fillon.

En plus de son impact sur les contribuables, le maintien de ce régime spécial a un effet indirect sur les finances de ceux qui vont passer leurs vacances sous les tropiques durant l’été. En effet, les fonctionnaires monopolisant chaque année les premiers vols de juillet, les prix des billets d’avion sont multipliés mécaniquement par trois ou quatre durant cette période. Outre le fait d’écrêter les pointes de trafic et de minorer le tarif payé par la collectivité, la réforme envisagée avait pour but de faire baisser les prix. En bloquant la réforme, les syndicats de fonctionnaires sont donc parvenus à pénaliser l’Etat, les touristes et l’économie locale. Bravo, camarades !

Article extrait de:

Les Dossiers du Contribuable: Elus, syndicalistes, fonctionnaires de Bercy… Ils partent en vacances avec votre argent !

Pour commander ce numéro en ligne : www.contribuables.org/

Publié par Rédaction le 1/08/13

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

  • duchenoc

    alors, pourquoi les nommer en métropole, et envoyer des métro dans les dom ???
    chacun reste dans son département, et pas de frais pour les CON CITOYENS

  • Neferthary

    Bonjour,

    J’aimerais me permettre de faire une petite remarque. J’habite la Guyane, je suis travailleur indépendant et pas du tout originaire de ce département (Précision, pour qu’il n’y ait pas d’accusation de parti-pris)
    Il faut savoir que les congés bonifiés sont en effet pour les Domiens travaillant sur le sol métropolitain, mais ils sont bien moins nombreux que les métropolitains qui travaillent dans les Dom et en bénéficient pour leur vacances en hexagone !!!
    Je suis contre les congés bonifiés, car en effet ils augmentent le prix des billets ainsi que toutes les activités de tourisme, et n’oublions pas qu’eux on les 40% de vie chère toute l’année.

  • Philfan

    Bonjour,

    Pour mieux apprécier l’ampleur de la dépense, et saisir toute la portée de l’article, serait-il possible d’indiquer le coût global, sur 10 ans, de la dépense relative au congé bonifié en mettant en exergue
    – coût global pour le budget Etat, colectivités territoriale-hôpitaux (en valeur puis en euros constants )
    -l’évolution du nombre de béficiaires sur la même période, toutes fonctions publiques confondues.

    Enfin, quel serait l’impact macroéconomique de la suppression des congés bonifiés ?
    Je vous remercie
    Cordialement

  • jean baptiste

    Attention cette Info manque de précision car c’est équivalent en sens inverse si un domien non Guadeloupe travail en Guadeloupe il a doit d’aller dans son ile sauf pour la Martinique. Les fonctionnaires métros qui arrivent ont eux aussi beaucoup d’avantages
    alors basta

  • latika

    Si on parle des congés bonifiés accordés aux domiens nés dans les dom et travaillant comme fonctionnaire en métropole..il faut parler des métropolitains qui vont travailler dans les dom tom en percevant chaque mois 40 à 70% en plus de leur salaire pour la vie chère et une belle prime d’éloignement (entre 30 000 euros et le triple selon la fonction)..Par conséquent si un billet d’avion tous les 3ans pour un domien et ses avantages coûte 600 millions d’euros pour 30 000 personnes combien coûte les métropolitains qui choisissent d’aller faire leur fortune dans les Dom Tom?????

  • latika

    J’oubliais eux aussi bénéficient des congés bonifiés vers la métropole et de droles de primes comme la prime de chaleur! !

  • Inconnue

    Mais l’auteur de cet article y connait-il vraiment quelque chose aux congés bonifiés ?? Je ne suis pas sûre qu’il ait pris TOUS les renseignements ou alors il fait de le rétention d’information, car il ne faut pas oublier comme le dit Neferthary que les congés bonifiés ne concernent pas QUE les antillais de métropole mais les métropolitains des Antilles et je peux vous dire que ces derniers sont TRES nombreux alors il faut arrêter de vous faire croire que ce sont les antillais qui coûtent de l’argent à l’Etat et puis pour information, ils sont aussi contribuables donc ils les paient aussi les congés bonifiés !!!! Et n’oublions pas que les congés bonifiés sont soumis à conditions !!! TOUS les Domiens n’y ont pas forcément droit !!!

    A bon entendeur, salut !!

  • boss972

    Bonjour,
    je suis heureux de savoir « LA CAUSE » de la hausse du coût des billets en juillet et Aout dans les DOM.
    pouvez-vous me donner la cause de la hausse du cout des locations (transport, gîtes, hotel) en France et dans les autres pays?
    je vous donne une piste, c’est à cause des expatrier métropolitain vivant dans ces pays et rentrant en congés bonifiés.
    merci vous êtes une aide à la réflexion.
    ce dispositif a été mis en place pour les « francais de france » partis vivre dans les DOM, avec la prime de chaleur en plus.
    moi Martiniquais bénéficiant des congés bonifiés et égoite, dirais que ce n’est que juste réparation du génocide par substitution dont parle CESAIR et les domiens que nous sommes pouvons en témoigner.
    Sachez qu’entant que français réfléchi et éloigné de site d’INFORMATION, que les congés bonifiés doivent être réformés, comment je ne saurai pas car n’étant pas objectif. nous devrions parler des avantages visibles ou invisible des harkis, juifs. de cette repentance permanente et vocifération incessante envers d’autres.
    merci de vos investigations. Olivier

  • nakoon

    Bonjour,
    Bref, tout a été dans les commentaires. Le rédacteur de cet article (qui n’a pas signé) serait-il jaloux ????
    Pourquoi ne pas attaquer les avantages fiscaux consacrés aux journalistes ? Les avantages majorés annuellement accordés aux parlementaires ?? Ces derniers ne cotisant pas soit-dit en passant.
    Ces bien-pensants m’énervent avec leurs réflexions partiales……

  • anna

    Articles rempli d’amalgames, avec des petits relents d’intolérance ; ) Il ne parle que d’une facette de ces privilèges. Si l’on doit traiter le sujet, il faut le traiter entièrement, dans les deux sens, sinon ce n’est pas crédible. Travail d’un journaliste incompétent, partial et médiocre.

  • abbas

    je suit tout a fait d’accord avec ceux qui revendique leur droit car les congés bonifiés sont un dut comme les metropolitains ne voulais pas effectués certains emplois dans l’exagones il a bien fallut aller chercher de la main d’oeuvre dans les iles .( c’etait trop ingrat).alors laissez nous tranquille nous ne volons personnes nos impots servent aussi a cela .

  • kti

    bonjour,
    je suis dans la fonction public hospitalière et la le directeur a décidé de mettre en place les congés bonifiés à tous les 6 ans et ce malgré une pétition contre cette nouvelle proposition (mise en place pour redresser la barre financière de l établissement). Je voudrais savoir si il a le droit de faire ça, et sinon à qui pouvons nous faire appel ??

  • http://Ch-Colson.fr Jacques

    Les dom Tom ont obtenu conge bonifie après plusieurs mois de grève pour être alignier sur les fonctinnaires metroplitains qui travaillais dans les dom tom et il en avait beaucoup qui avait même le doit de transporter leurs véhicule en france tout cela une dizaine d’années apres

  • nellee

    Monsieur, voit le nombre de métropolitain qui travaillent dans les dom Tom et vous verrez si c’est 32000 domiens qui coûtent chère à la France?Les anciens se sont saigné pour avoir les mêmes droit que les fonctionnaires métropolitains travaillant dans les Dom Tom.Le gouvernement pour arrêter la grève, il leur a donner des congés bonifiés, sauf que les martiniquais,guadeloupéens,guyanais,réunionnais,mahorais, calédoniens,tahitiens qui travaillent en métropole ne perçoivent pas la prime de chaleur,la cherté de vie tous les mois en travaillant en métropole, faite le calcul pour tous ces fonctionnaires métropolitain juste en cherté de vie et prime de chaleur et congé bonifié aussi, vous verrez.Je vous demande de revoir vos chiffres et d’être un peu plus crédible en allant à la pêche aux infos avant de vous attaquez a ce que vous ne maitriser pas. LIBERTÉ/ÉGALITÉ/FRATERNITÉ.

  • un creole

    Bonjour à tous,
    Je suis moi-même un domien, mon administration et le tribunal administratif refusent de m’accorder les congés bonifiés, soit disant parce que mes intérêts moraux et matériels sont transférés en métropole…
    Pourtant j’ai quitté mon île (je suis le seul de ma famille a ne pas être né là-bas), toute ma famille (mes parents bien sûr) est sur l’île, bien que je n’ai pas passé toute ma vie dans le DOM (père fonctionnaire, mutations à droite et à gauche etc…), notre résidence habituelle est implantée dans le DOM. Pour la petite histoire, mon petit frère, est lui aussi fonctionnaire dans une autre administration, il a droit aux congés bonifiés! On se marche sur la tête!!
    Pour les 600 millions d’euros de coût aux contribuables (je paye des impôts comme tout le monde), çà représente quoi par rapport au budget de l’état? Par rapport aux budgets de fonctionnement du sénat (qui ne sert à rien) et de l’assemblée?
    Toutes les personnes qui ont passé un concours de la fonction publique, métropolitains ou domiens, savaient les avantages et inconvénients d’être salariés de l’état. Pourquoi crier à l’injustice? Vous voulez être fonctionnaire? Vous voulez la sécurité de l’emploi? Vous voulez avoir une progression lente de votre carrière? Vous voulez avoir de la mobilité? Vous voulez les congés bonifiés? Faut passer le concours!

  • hemorragie

    Cette plaie hémorragique mérite tres vite une analyse des specialistes du droit et d economie, grand nombre de fonctionnaire qui retournent là bas, n’ont plus d’attache familiale au sens premier du terme..il s’agit de vacances payés tout bonnement.

    Ce ,ne sont plus des fonctionnaires « déportés » mais bel et bien des résidents métropolitains qui vont passer leur retraite en en métropole pr la grande majorité, car les enfants et petits enfants seront là et que le soleil et la plage, ca va quoi, ils ont gouté !!

    Cette hypocrisie autour de cette question va lasser, je conseille aux privilégiés de tres vite encadrer la chose car bon nombres de ducons contribuables francais ne savent pas cette histoire, sous la pression electoraliste de tous ceux qui leur offrent gracieusement ces avantages sans le savoir, il y aura une grande coupe dans ces vestiges d’une époque révolue, où l’argent des colonies, de l’Algérie coulait à flot..

    SI les Dom Tom avaient demander l’indépendance, croyez vous que la France se serait battu pour les garder ? Un peu comme la Corse, je ne pense pas que la balance commerciale soit profitable à la France, quelques fruits et quelques touristes en été et des millers de fonctionnaires insulaires ou expat’.

    En venant sur ce sujet, pourquoi les Corses n’auraient ils pas droit également à un congés bonifiés ?,Ca coute un bras d’aller en Corse en famille non ? Cette majoration de 30 jours date d’une époque où les transports étaient tout autre.. où les gens circulaient encore en bateau sans doute. est parfaitement sans fondement;

    J’aimerais vraiment connaitre les dessous de cette jurisprudence car si on pense à des histoires d’intéret , peut etre que d’autres choses plus compliquées se cachent.

    Meme Marine Lepen n’osera pas s ‘attaquer aux congés bonifiés. Elle compte bien sur les voix de ces petits antillais qui ont oubliés qu’ils étaient noirs.

    En revanche, le coup de pied dans la gueule viendra, soit de la base, soit on l’espère d’un organisme extérieur, cour des comptes , agence de notation, ou simplement vraiment plus trop d argent dans la caisse, là il ne sera plus question de négocier.

  • hemorragie

    Bravo pour votre article, mais pourquoi n’avez pas un chargé de com’ qui irait à c’est dans l’air ou en radio ? pourquoi ne vous faites vous pas connaitre ? cela va certes allumer le feu aux poudre mais vous savez, ca prend du temps, mais les abrutis de francais dans l’ensemble, finissent par tout savoir, il vaut mieux les précéder.

  • un fonctionnaire territorial

    bonjour à tous…sans vouloir refaire le monde,messieurs,regardez avant toute chose le coût des métropolitains travaillant dans les dom….ils sont bien plus nombreux que 32000 et bénéficient de congés bonifiés bien plus avantageux que celui du domien et je n’énumère pas la liste des autres avantages qui les accompagnent !!!!!! (précisons: avantage que n’ont pas les domiens travaillant en france)……ils ont en plus de tout ceci,et non content de travailler au soleil (loll) 35% à 70% du salaire en plus…Alors s’il fallait mettre tout ceci sur table, les métropolitains au soleil perdraient plus que les domien travaillant en France !!!!!!!!! D’autre part pourquoi l’attribution de la prime chaleur que les métros touchent pour pouvoir supporter la vie au soleil (c’est un euphémisme) n’est pas applicable au domien qui eux viennent vivre dans le froid …!!!!!!! le froid en metropole est bien plus long et fait bien plus mal que le soleil des tropiques…….Méditez messieurs !!!!!!!!! le cout des métropolitains travaillant dans les îles dépasse de loin les 630 millions/ans que l’on reproche aux domiens !!!!!!! voire pour eux les metros au dessus de 1000 millions !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • http://www.observatoiredessubventions.com Rédaction
  • Parisienne

    Bonjour a tous, effectivement ce sujet est très intéressent, j’ai judte une chose a vous dire, les impôts m’ont refuser de prendre en considération mes frais réels soit disant que c’est moi qui a choisi de m’éloigner de 50 km de mon travail alors qu’avant j’étais a 3 km, j’ai juste choisi de m’éloigner et d’habiter dans la campagne mais cela aparement reste un choix personnel donc ils ne veulent pas rembourser, je ne vois pas pourquoi on ne va pas dire a tous ces gens que c’est leur choix d’aller travailler ou habiter aussi loin de chez eux aussi, chacun reste chez soit et ça réglera le problème! Pas de prime, pas de congés bonifies ni rien pour qui que ce soit et plus de problème!

  • ZELO

    Bonjour, je vous écris parce que je suis agent territorial et depuis 2ans mon administration me fais faire mes 15jrs de permanences d’été pour pourvoir bénéficier de mes congés bonifiés je ne trouve pas cela normale.Comment faire face à cette injustice? Je travaille dans 1 lycée en Franche comté : je fais 1637.50 du 1/09 au 31/08 Pour moi ce n’est plus des congés bonifies…Je vous remercie de me donner un peu plus info sur ce point merci d’avance…

  • chalupe

    Ceci est une instruction à charge contre les congés bonifiés, très médiocre! Congés bonifiés, qui portent mal son nom, car ce ne sont pas des vacances mais un temps octroyé pour le maintien des liens familiaux et culturels pour les ultra-marins travaillant en métropole et métropolitains travaillant dans les DOM-TOM. La contrainte est l’attribution d’une période courante, juillet-août; qui est difficile de contourner pour les enfants scolarisés des familles concernées. S’agissant du coût de leur attribution, il ne faut pas considérer que ses familles éloignés de leurs patrimoines sociaux culturels, ne se rendent pas, au moins une fois dans leur département d’origine par leur propre moyens au cours des trois années( pour décès ou autres évènements familiaux importants). Le Trésor, ou la princesse, ne propose pas là; d’allègement fiscal sur le prix du billet ou le transport d’un cercueil à ces moments, quelle qu’en soit la période. Ultra-marin travaillant en France je vois autour de moi la nécessité de tout un chacun de pourvoir apprécier des moments en Famille dans son département d’origine. A défaut je vois aussi la souffrance psychique de l’éloignement, qu’il aille de quelques kilomètres( pour collègues du nord du centre du sud et de Corse) ou à des milliers de kilomètres ( les ultra-marins 8 à 24h00 d’avions). En conclusion la crise n’est pas faute de quelqu’un ou d’un groupe, mais de la responsabilité de tous. Enfin, construisons ensemble mais ne nous détruisons pas entre nous!

  • FG

    Bonsoir,

    Je viens de voir le reportage sur la 6 qui parle de cette disposition.

    C’est un scandale!!!

    Tant de personne ne peuvent pas partir en vacances et là on offre le billet + des jours supplémentaires de congé et en plus une augmentation de salaire durant cette période afin de parer à l’augmentation du coût de la vie durant les congés du fonctionnaire!!!

    Heureusement à Strasbourg la loi est appliqué, qu’elle le soit partout!!!
    Dans le reportage une personne vivant depuis 30 ans (mariage et enfants) en métropole se plainds de ne pas voir eu le droit à ces 7e congés bonifier…pour aller sur la sépulture de ces parents!!! foutage de G.. si elle veut vraiment aller sur la sépulture de ces parents elle n’à qu’à économiser comme tout le monde!!! D’autant qu’une autre vérité à éclater lors de ce reportage, les fonctionnaires gagnent en moyenne plus que ceux qui travaille dans le privé.

    Donner vos congé bonifier aux enfants qui ne partent jamais en vacances!!!

    FG

  • Banestic

    POUR répondre à cet ignorant qui a fait cet article, il faut savoir que nos ancêtres ont travailler gratuitement pour faire la richesse actuelle de la France , en retour nous n’avons eu aucune compensation. J’ai travaillé plus de 30 ans à l’AP-HP où il nous ont sucré notre prime d’éloignement. Il faut savoir que les Métropolitains qui viennent travailler dans les DOM ont une prime d’éloignement, une prime de vie chère et une prime de chaleur,(alors qu’ils se déshabillent)! NOUS Domiens en métropole, nous n’avons pas la prime de froid pour : pull, manteaux , chauffage ! Donc mettez la en veilleuse !

  • chabin

    comme d ab les critiques sont toujours dans le meme sens c est toujours contre les dom quand vous donnez des infos faite le honetement ca c est monter les gens les uns contre les autre c est lamentable honte a vous

  • chalupe

    A quand le reportage sur les « primes des métropolitains » travaillant dans les DOM et les TOM quand faudra enlever il faudra vraiment tout enlever. Quand il a fallu avoir de la main d’œuvre pour libérer et reconstruire la France « vive les musulmans les ultramarins les tirailleurs sénégalais etc.. »Maintenant c’est le discours du reniement, je reconnais certains Français. Les enfants de la Creuse il n’y a pas de scoop de reportage là…hein. Le commerce triangulaire!!du sucre, de l’or de Guyane, des épices, de la banane et j’en passe, ça va de l’humain aux produits manufacturés!!!il n’y a pas de prix et bien des milliards contre 600 millions c’est tout à fait équitable!!

  • james

    la particularité de l’inintelligence c’est de penser que l’on sait. la violence portée contre ce dispositif du congé bonifié est bien l’illustration à minima d’une méconnaissance au plus d’une faiblesse intellectuelle.
    quand une crise économique traverse une époque il y a toujours lieu de trouver une catégorie à indexer.
    je ne ferais pas ici une analyse du bien fondé de ce dispositif qui permet le maintien vertical des liens familiaux.
    cependant je dirais à tous ces nazillons que ce qui a porté au pouvoir le national socialisme dans les années 30 ‘(HITLER) au pouvoir ce n’est pas l’amour des siens mais bien la haine des autres que l’on considère différent de soi.
    l’intérêt économique d’un pays ne se fonde pas sur tel ou tel avantage que bénéficie une de ses catégorie sociale en l’espèce défavorisée mais porte sur l’ensemble des vecteurs économiques.

    Les agents bénéficiant du dit congé bonifié ne sont pas responsables du désarrois économique de notre pays pas plus que les juifs étaient responsables des effets de la crise économique de l’Allemagne dans les années 30.
    a bon entendeurs salut

  • FG

    Pour James: et 1 Godwin, quand on a plus d’argument … rien a voir avec le désarroi économique, rassurer vous je ne suis pas à plaindre. Donnez vos congés exceptionnel à ce qui ne peuvent pas en prendre, cela c’est une preuve d’amour, aucune haine de ma part dans ces propos.
    Quand « au maintien vertical des liens familiaux » vous m’excuserez mais c’est une grosse foutaise,je ne vois pas en quoi se rendre sur la tombe de ces parents va maintenir ce lien…
    Cette argument était valable il y a encore une quinzaine d’année pour les vivants mais aujourd’hui avec les moyens modernes de communication je peux maintenir mes liens verticaux ou que je sois dans ce monde, même dans des endroits les plus reculés.

    Pour Banestic;
    -1- Ne traitez pas d’ignorant les personnes que vous ne connaissez pas.
    -2- Ne mettez pas de sigle cela vous fera comprendre de tous:
    AP-HP :Assistance publique – Hôpitaux de Paris
    -3- Au bout de 30 ans il n’y a plus d’éloignement, mais une mauvaise adaptation au milieu ou l’on se trouve.Si l’on se sent trop loin d’un lieu et bien il faut s’en rapprochez.
    -4- Ceci est valable pour les métro qui vont dans les îles aussi. Mais de mémoire il n’y reste pas 30 ans. Ils profitent aussi du système durant une certaine période. Vous noterez que les profiteurs sont des 2 côtés des océans.Combien d’année avez vous toucher votre prime d’éloignement avant de vous la faire sucrer? abrogé en 2001 mais encore perçu dans certain cas bien précis, 30ans passé à l’AP-HP… petit calcul…au moins 17 ans de prime….
    Le souci n’est pas ce que vous avez perçu à juste titre durant des années mais vous conviendrez qu’à un moment il faut passer à autre chose et penser à ce qui ont moins que vous.
    Je vous rassure il y a d’autre aberration dans ce pays : prime de charbon à la sncf mais bon c’est un autre débat..

    Pour Chalupe: Entièrement d’accord sur le fait que ce qui valable pour les uns doit l’être pour les autres. Par contre le couplet sur « les batisseurs de la France.. » fatiguant…. Nos enfants doivent’il payer à vie des erreurs de leur Grand parents. Je ne le pense pas, il faut avancer ensemble avec plus d’équité pour tous. Et ce n’est pas en laissant perdurer ces avantages d’un autre temps que l’on y arrivera.

    Pour Chabin: relisez mon propos et vous verrez qu’il est en réaction à un reportage donnez. A aucun moment il n’est question dans mon texte de cautionner les avantages des métro dans les DOM.

    Et la prochaine fois que ous toucherez vos congés bonifiés regardez autour de vous vous connaissez surement une famille dont les enfants n’ont pas le privilège de partir en vacances, malheureusement pour cette famille elle ne vient pas de loin, n’a pas de famille lointaine dans une île merveilleuse. vous penserez à cette famille en profitant de vos vacances.

  • G

    bjour je suis antillaise je travaille dans la fonction public ,j’ai doit au congé bonifies je partirai l’année prochaine ,j’ai un présentiment que tous ses élue essaie de faire tout pour m’empécher de partir au pays .j’ai une de mes soeurs ils l’ont rendue malade jusqu’a ce qu’elle fasse une bétise et atous perdue ,la méchanceté qu’elle a subi je le souhaite a personne car peu importe la couleur des genset leurs origines(jaunes,vert noires ,rouges)nous sommes tous des etres humains j’ aimerais avoir de l’aide pour faire mes démarches si toute fois cela doit arrivée .je considere qu’ont n’est mal vue en métrole car nous venons des iles c’est triste et tresmalheureux .en croit cela les regardes les congés bonifié.j ai vraiment besoin d’aide pour parler car tous cela ma triste ce que je vis.merci a vous tous et a bientot

  • bru

    les metros travaillant dans les dom et tom sont bien plus nombreux que les domiens travaillant en metropole..d’autre part les metros beneficient de plus d’avantages que les domiens puisqu’ils ont avec les conges bonifies pour aller en vacance en France beaucoup de primes diverses qu’ils ne vaut mieux pas énumérer car on bondirait;ces primes ,eux ils les touchent en continue toute l’année avec des appellations parfois bizarre..A l’inverse,le domien lui ne beneficie de rien,même pas de la prime de froid !!!!!!!!!vous trouvez celà équitable !!!!!!!..En générale les metros sont classés plus haut que les domiens dans le statut,donc beneficient de plus d’avantages et de salaire que nos petits domiens…..pour conclure,les metros au soleil, coutent beaucoup plus que les domiens,largement et en ont plus à perdre…….Pour finir,ceux qui ont lancé ce débat n’ont pas du tout de bon sens,il faut regarder dans les deux sens avant de dire vraiment n’importe quoi……….

  • banestic

    bonjour,
    Re, Pour vous répondre, cette prime d’éloignement n’a jamais été versé, nous n’étions pas au courant, donc ils ont fait passer une loi quadriennale, en gros tous ceux qui ne l’ont pas réclamé au bout de 4 ans l’ont perdu et nous étions malheureusement des milliers à l’avoir perdu ! Faites aussi un article sur les avantages dont bénéficient les fonctionnaires métropolitains qui travaillent dans les DOM – TOM!

  • Payet

    Quel article négatif ! Enfant d’un fonctionnaire bénéficiaire du congé bonifié (aujourd’hui avec une maigre retraite), j’ai eu la chance de pouvoir me rendre dans mon île d’origine (la Réunion) tous les 3 ans jusqu’à ma majorité.
    Ces retours ponctuels dans mon île natale m’ont permis de connaître mes racines et de retrouver les membres de ma famille. En effet, nous étions bien seul en France, loin de nos tantes, oncles, cousins, grand pères et grand mères.
    Je pense aussi beaucoup aux enfants issus de familles nord africaines, sans repères et souvent à la dérive en France aujourd’hui. J’estime avoir eu beaucoup de chance grâce ce système français de ne pas avoir mal tourné et d’être aujourd’hui épanoui (études et vie sociale).
    J’ajoute enfin qu’il m’est aujourd’hui impossible de retourner revoir les miens tant les billets et la vie dans les DOM TOM sont chers au porte monnaie (et ce depuis16 ans déjà). En effet, comment payer 1500e en moyenne pour le billet et tout autant pour les frais sur place (nourriture et déplacements) quand on ne gagne que le SMIC… Mais bon, notre cher journaliste s’en fout de tout ça.

  • pegotop

    Vraiment, je trouve celà navrant qu’en France, le parti est pris de toujours enlever aux uns pour satisfaire les autres.
    Comme d’habitude….
    je rappelle que ces 40 % sont imposables donc rendus à l’Etat !!!!
    Je rappelle également que je suis antillais set je ne bénéficie pas des congés bonifiés, des critères précis sont établis
    Je suis heureuse que les congés bonifiés existent pour que mes parents puissent voir leurs parents et leurs famille tous les 3 ans!!!!!!
    Pensez vous bien que si mes parents avaient le choix, n’auraient ils pas préféré vivre en Martinique avec leurs famille et vivre auprès de leurs proches.
    J’aurais tellement souhaité pour mes parents qu’il n’aient qu’à faire 800 ou 1000 kms par an et payer 80à 90 euros de péage pour rejoindre leurs familles!!!
    Ou qu’ils n’aient pas à payer 3 billets dans l’année à 600 euros par billet pour aller voir un proche mourant ou malade!!!

    Ce n’est pas un choix qui a été fait par plaisir et je regrette que ce journaliste ait trouvé comme seuls responsables de la crise et du déficit budgétaire de la France les bénéficiaires des congés bonifiés!!!
    je pense qu’aucun antillais se dit chouette, je vais m’expatrier de mon île, ne plus voir ma famille voir pour certains leurs enfants pour trouver un travailler juste pour bénéficier des congés bonifiés!!!

    D’après ce journaliste ,je pense donc que lorsque ces congés bonifiés seront supprimés , nous sortirons de la crise….et c’est tout ce que je souhaite pour mon pays!!!!!

    Je pense que ce journaliste devrait se documenter et refaire un article à la hauteur de ses compétences
    j ‘attends le prochains!!!!

  • macoume

    Bonjour
    je suis fonctionnaire et je ne bénéficie pas de congés bonifiés toute fois je suis ravie que mes compatriotes originaires des DOM TOM vivant en métropole puissent voir leurs parents, tous les 3 ans quand les métropolitains vivants dans les DOM TOM bénéficient de ces même congés bonifies tous les 2 ans sans compter tous ces autres avantages (prime de chaleur et vie chère ) toute l’année.
    Et nous payons tous des impôts. Sachez que le conseil général du DOM ou TOM concernait paye la moitié du billet et cela dans les 2 sens ( de france aux antilles et des Antilles à la France)
    Arretez de nous reprocher d’etre en métropole nous ne l’avons pas tous choisi, nous avons des parents qui nous ont emmenés tant nous etions jeunes.

  • Mike

    Justement je trouve que cet article est clairement à charge sur l’Outre-mer. Les métros dans les Dom et les Corses de métropole sont oubliés comme par hasard. Et oui, les Corses y ont droit mais on en parle pas. Vos compatriotes métros y ont droit et se font une joie d’aller outre-mer pour se faire de l’argent. Ils sont comme des expatriés. Si on remet tout à plat ce n’est pas en étant raciste, jaloux et vaniteux que la France va s’en sortir. A vous entendre, les ultramarins ne paient pas d’impôts.

    On ne mendie pas et d’ailleurs beaucoup d’antillais ne sont même pas dans la fonction publique. Venez pas nous les cassez ! On vous voit pas à la plonge, faire le ménage, faire les travaux dans le bâtiment. Vous aspirez à plus les précieux.

  • Yougui

    Bonjour.

    Je trouve cet article inutile et méprisable. Pourquoi ne pas parler de toutes les primes que les fonctionnaires métropolitains reçoivent lorsqu’ils sont affectés dans les doms? Pourquoi ne pas parler de tous ces domiens diplômés et compétents pour travailler dans leurs îles natales mais obligés de venir s’installer en Métropole parce que les places sont déjà prévues pour des métropolitains. Je ne suis ni raciste, ni xénophobe mais cela je l’ai vu de mes propres yeux. Pourtant nous continuons à vous accueillir avec la plus grande hospitalité « sous le soleil des tropiques », lorsque vous venez vous dorer la pilule. Nous, nous n’avons aucune rancune par rapport à ça. Et là vous osez dire que les fonctionnaires domiens font monter les prix des billets parce qu’ils veulent simplement retourner voir leurs familles! Vous qui n’avez qu’à prendre la voiture ou le train et faire quelques heures de trajet tout au plus pour voir vos parents, vous osez critiquer celui qui est obligé de prendre l’avion pour aller voir ses proches à 10000 kms parce qu’il va faire monter le prix du billet pour ceux qui veulent aller bronzer! ??? Pour ce qui est de la déportation. Désolé mais nous ne nous considérons pas comme des déportés. Nous avons notre fierté et n’avons pas besoin de votre pitié! C’est vous qui devriez avoir pitié et honte de vous-mêmes de par votre histoire.
    Je pense que vous devez avoir des problèmes personnels, une dent contre les domiens car votre article n’est pas du tout objectif et honnête.

    Cordialement.

  • seb

    je trouve vos attitude déplorable
    malgré tout vos situation .
    moi sa fait 20 ans que je suis en métropole depuis l’âge de 16ans
    maintenant 36 ans une femme un enfant et un chien
    une famille je veut dire
    j’ai trouver un emplois dans le privee pendant 13 ans , mais la crise et passer par la et depuis 7 ans je me suis mis à mon compte pour subvenir aux besoin de mas famille .
    je paye mes taxes chargés et impôt .
    sa fait deja 11 ans que j’ai pas vue mes parents mes grands parents et mes frères
    parce qu un voyage en famille a la réunion
    nous coût au moin chère 2800€ .
    les seuls aides qu’on peut prétende c est 360€ rembourser au retour après le vol / personne .
    vous fonctionnaire vous été en train de vous battre pour avoir quoi encore de plus . voyez une réalités s’il vous plaît .
    vous êtes pas sur la même terre que vos cotisants , on as aucune prime ni aucune tout les 3 ans pour aller voir nos famille et pourtant moi petit patron je cotise a vos avantage .
    TROUVEZ VOUS ÇA JUSTE ? SVP .
    aillez un peut de respect a ne pas vous. plaindre de ces anormalités humaines . et si quelqu un veut bien m’inscrire sur son livret de famille . je suis partant .
    m’as fille a 11 ans
    mon épouse travaille
    on est ici depuis 20ans

  • Ovarbury

    il est plus qu’ignorant car les 15 kg de bagages n’existent plus depuis 2012 faudrait qu’il se renseigne cet ignard qui salit les ultramarins car le facteur métropolitain aux antilles a sa prime de chaleur, mais le pauvre petit facteur sous la neige il a quoi?
    Vos impots ce ne sont pas les ultra marins qui en profitent mais il ya des choses à savoir personne n’est visé mais demandé à L’Etat pourquoi il paie des retraites à des étrangers n’ayant jamais travailler en france, popurquoi des retraites sont payés à un nombre important de personnes vivant à l’étranger et je peux vous dire qu’il y en à ; pourquoi comme l’a dénoncé monsieur Dupont Aignant certains ont droit au chomage, au RSA et aux alloc alors qu’ils sont sur le territoire que depuis trois mois?
    Pourquoi l'(état à verser 30000 euros de rappel d’allocation familliales à une famille Bulgare demeurant depuis peu en France, c’est là qu’il faut se révolter , et laisser vivre les gens de couleurs qui n’ont rien demander à personne !Font-ils des vagues en FRance ces gens -là? S’en prennent -ils aux gens et aux institutions publiques ? alors que leur droits sont souvent bafoués et le pauvre petit CB qu’ils ont vous voulez les emmerder pour ca? alors soyons sérieux!!!!!!!

  • ovarbury

    ce que tu ne sais pas les fonctionnaires que tu détestes cotise au chomage pour toi c’est pris sur leur paie alors qu’ils n’on pas droit au chomage et misére pour misére il fallait rester chez toi mon pot!!!!!! Et sache que le fonctionnaire cotise et paie sa propre retraite et que les salariés du privé gagnent deux ans par enfant pour sa retraite et le fonctionnaire non

  • Nana

    Pour en rajouter une couche (si vraiment il y avait encore besoin de démontrer que cet article est d’une qualité intellectuelle et morale médiocre), sachez également que les congés bonifiés sont accordés aux métropolitains de la fonction publique d’Etat installés en outre-mer. http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3181.xhtml

    Le ton clairement à charge contre les personnes originaires de l’outre-mer est nauséabond.

  • Nana

    Qu’on comprenne bien : il ne s’agit pas avant tout d’aller en vacances…

    Il s’agit surtout d’aller voir ses parents et sa famille, qu’on ne peut pas voir le reste de l’année.

    Imaginez que :
    – vous vivez à 10 000 km, dans un pays ou une région culturellement différente, avec un climat différent (Hong Kong par exemple)
    – vous avez été obligé d’y aller (50% de chômage dans votre pays d’origine, pas d’établissement pour les études que vous vouliez faire)
    – vous avez quitté votre famille pour le faire.
    – vous n’avez aucun contact réel avec eux. Pas de repas en famille, pas de week-end avec les grands-parents, pas de retour dans votre ville d’enfance, peu ou plus de liens avec vos amis. Si vous avez des enfants en bas âge, ils n’ont probablement jamais vu leurs grands-parents.

    Ne trouveriez-vous pas juste d’avoir de façon périodique, une partie de votre déplacement remboursé pour retourner chez vous ?

  • Nana

    Bonjour,

    Concernant les avantages à garder les collectivités d’outre-mer sur le sol français, on voit que vous êtes bien peu renseignés.

    Connaissez-vous la notion de zone économique exclusive ? Je ne cite qu’un argument parmi tant d’autres.

    Bref, je vous invite à lire un « que sais-je ? » sur l’outre-mer, le format est court et pédagogique.

    A plus !

  • La France et ses esclaves

    Il ne faut pas oublier que ces métropolitains qui vont travailler dans les « DROM » et « COM », qui demandent à y aller, reçoivent des primes de chaleurs et nous on n’a pas droit à la prime de froid. De plus, tous les trois ans tout comme l’ultramarins, il a doit à des congés bonifiés (qu’ils prennent rarement, puisqu’ils perdent la majoration de 45%) et bénéficient des mêmes avantages pour la prise en compte des kilos en plus. De toute façon, il est à noter que l’ultramarin ne sera jamais considéré au même titre que le français de l’hexagone et cela, pour bien nous faire comprendre qu’ils sont les MAÎTRES et que nous ne sommes là que pour satisfaire leurs désirs. Par contre, ils adorent nos îles pour aller se dorer la pilule et profiter de tout ce que nos îles peuvent offrir. Vive la France et ses enfants…et dire que mes ancêtres sont morts pour des personnes comme ça!!!

  • Sim Ci

    Les Antillais que je connais sont unanimes : n’avoir que 200 euros de péage pour aller voir ma mère qui vit en Guadeloupe ? J’achète !
    Mais cela coute beaucoup plus cher. Donc de fait, les métropolitains ont cet avantage. La chance !

    Et oui, beaucoup de domiens attendent des années avant d’avoir leur mutation, car ils ont envie de retourner auprès des leurs. C’est d’ailleurs ce qu’on leur demande. RENTREZ CHEZ VOUS ! Vous nous coutez trop cher les gars ! (Et les filles).

    Bon, vous me direz que pour qu’un Breton ait sa mutation, il doit attendre aussi… Mais lui au moins, s’il a envie à chaque vacance d’aller voir sa famille, il le peut.

    Et oui, les parents se sont battus pour la France, et ont ensuite aidé à reconstruire ce pays. Certes, c’est du passé, mais aujourd’hui si les enfants ont la vie qu’ils ont, c’est grâce aux sacrifices et aux efforts de leurs parents et leurs grand-parents.
    Si nous pouvons avoir ce débat libre aujourd’hui, c’est grâce aux efforts des personnes qui ont voulu une France libre. On pourrait débattre aussi là-dessus, mais je veux en venir au fait que l’on voit toujours ce qui déplait, mais la France est encore un pays riche aujourd’hui, eh oui ! Donc on profite encore (pour combien de temps, on ne sait pas) des erreurs commises par certains. Et ces « certains » en profitent grassement !
    Donc s’il y a profit, il faut en accepter les contre-parties. C’est une forme d’équité.
    Quand on ne parle que des erreurs des grand-parents en occultant le fait que les enfants sont quand même mieux que dans d’autres pays, quoi qu’on en dise, ce n’est pas très équitable. Si on veut revenir sur toutes les erreurs, faudra revenir aussi sur toutes les avancées, et après si le compte n’y est pas il faudra aussi penser à dédommager.
    Ah oui, mais tout sauf le dédommagement !
    Dans ce cas il faut changer d’argument. On aime les avantages, alors il faudra faire un peu plus pour pallier aux désagréments, mais sans pour autant les balayer à tour de bras.
    Car je ne connais pas beaucoup de Français (domiens, tomiens, comiens, métropolitains et les autres) qui accepteraient de perdre cette richesse dûment obtenue durant des siècles de conquêtes, d’exploitation, de commerce humain et de colonisation. D’ailleurs, l’un des premier discours du président actuel aura été juste après son élection, le 10 mai « Il n’y aura pas de réparation financière » – Culte !
    Je dois d’ailleurs être effectivement un inculte mais je n’avais pas encore beaucoup entendu parler jusque là d’une quelconque demande de réparation financière. J’aurais d’ailleurs bien aimé avoir le détail des calculs qui ont pu être faits pour trouver un chiffre (je ne parle pas que du cas Haiti où effectivement, il est facile d’avoir un chiffrage exact).

    Je n’en veux pas des réparations financières, de toutes façons il y aurait trop à payer, on ne saurait pas tout de suite quoi en faire, il faudrait le déterminer de façon totalement transparente, démocratique et de façon unanime… et ce n’est pas avec de l’argent que l’on réveille les morts.

    Par contre j’aurais juste bien aimé que de temps en temps dans ce pays on prenne vraiment le temps de regarder et d’assumer pleinement son passé, mais quand je dis pleinement, c’est entièrement, de voir ce qui plait, mais aussi ce qui exècre, de les assumer entièrement. Ce serait déjà un très bon début, et ça éviterait peut-être de voir apparaitre de tels articles que l’on sent haineux, complètement à charge que n’importe quel inculte (comme moi) aurait pu pondre.

    Croyez-moi, les tomiens, comiens, domiens et descendants d’Afrique en général dans leur grande majorité, les Africains francophones, les Haitiens… Tous applaudiraient. Et cela permettrait peut-être aussi, ma foi, d’aboutir à un système qui convient à tous, on n’aurait peut-être plus besoin d’avoir des congés bonifiés tous les trois ans pour aller voir la famille. Mais avant d’en arriver là, il se passera des décennies, voire des siècles car je n’ai pas l’impression que ce soit envisageable aujourd’hui. Le trentenaire que je suis ne le verra jamais de son vivant.

    Alors dans ce cas, je vais devoir supporter encore la haine des gens qui sont hostiles aux fonctionnaires qui n’ont jamais payé d’impôts de leur vie, jamais ! Qui ne paient pas l’assurance chômage, qui ne sont pas concernés par la vie chère ici comme dans les Outre-mers, qui ont tous les avantages du monde et qui mènent une vie de rêve sans l’ombre d’un petit nuage (surtout lorsqu’ils vont se dorer la pilule tous les trois ans).

    C’est tellement plus facile de tirer sur les plus petits, sans défense (ce dernier point, je ne devrais pas mais je l’assume).
    Pourquoi ne pas mettre sur la table les indemnités des parlementaires et la retraite des élus ? Et j’entends par là ceux qui ont eu la chance de cumuler 4 ou 5 mandats différents, et participé à des gouvernements, voire même à la présidence. On parle de combien d’économie là ?
    600 millions par an ? Plus ? Moins ?

    Il y a des jours où elle nous énerve, mais qu’est-ce qu’on l’aime… On l’aime la France.

    Très heureux d’avoir eu la chance de donner mon avis dans ce débat.
    Cet article aura au moins eu ce mérite : permettre de débattre.
    Vive le débat, vive la France qui débat, à mort la haine et les tabous !

  • Sim Ci

    Si mon père était enterré en Lorraine, je n’aurais même pas eu besoin d’économiser. Fonctionnaire ou pas.
    C’est plutôt ce genre de reportages qui pointent du doigt certains abus, mais en faisant totalement abstraction du contexte qui constitue selon moi un foutage de G monumental.
    Je connais des ultramarins sur diplômés qui ont de beaux projets, ils ne sont pas aidés alors que des métropolitains, eux, le sont plus facilement. Des exemples, j’en ai des dizaines. Du coup ils ne peuvent pas travailler dans le privé aux Antilles, sauf s’ils acceptent de se faire exploiter par ceux qui ont tous les avantages. Ca c’est du foutage de G. Mais on en parle ? NON !
    Alors étaler sa science après avoir vu un reportage, c’est bien gentil, mais pour des personnes qui sont au coeur du problème, quand on ne connait qu’une infime partie des abus qui existent dans ce pays, c’est du monumental foutage de G.

    Et pour en finir je connais beaucoup de fonctionnaires qui participent à des actions caritatives en parrainant un enfant à l’étranger, certes, ce n’est pas comme offrir des vacances à tous enfants qui ne partent pas en vacances, mais c’est déjà pensé aux autres. Mais ça, on en parle ? NON et d’ailleurs ce n’est le problème de personne, chacun fait ce qu’il veut de l’argent qu’il a honnêtement gagné. Venir donner des leçons de la sorte, c’est du foutage de G.

  • Sim Ci

    Ce qui vous arrive n’est pas normal…
    C’est souvent comme cela peut arriver l’interprétation d’un texte de la part d’une personne qui a envie de se faire bien voir ou qui a une haine contre une certaine catégorie de personne. Il existe des recours qui aboutissent bien souvent.
    Pour vous répondre, je vous dirai quand même que ce sujet est remis régulièrement sur le tapis, et votre argument je l’ai déjà entendu. Donc oui, c’est par choix que l’on passe un concours au bout duquel il y a un emploi, à 8000 km car sur place, on ne trouve pas de travail. Du coup on choisit de partir car on en a marre de l’assistanat que l’on ressent comme encouragé dans le but d’éviter aux gens de se responsabiliser (voire même s’émanciper ?)
    On laisse deux choix aux gens : ou vous trouvez du travail, mais faudra peut-être envisager de déménager, ou vous restez là et on vous donne de l’argent à ne rien faire. Moi par exemple, j’aurais du faire quoi selon vous ?
    Ce n’est pas parce qu’une administration s’est montrée injuste envers vous, en interprétant un texte d’une certaine façon que vous devez vouloir de l’injustice pour tous !
    Il faut savoir faire la part des choses.

  • Sim Ci

    Il ne faut pas hésiter à saisir le Conseil d’Etat !!

  • Sim Ci

    Il y a des textes de loi qui régissent les congés bonifiés des trois fonctions publics. Il faut donc aller chercher ces textes.
    Les pétitions ne suffisent pas, il faut s’appuyer sur les textes et ne pas hésiter à faire valoir ses droits. Après peut-être que la situation financière de l’établissement est une dérogation possible aux dispositions qui existent…

  • Sim Ci

    On ne s’attaque pas aux média.
    Ca, JAMAIS !

    C’est normal, ce sont eux qui décident de quoi il faut parler. Personne n’accepte de balayer midi devant sa porte. Faut dire que leurs avantages sont un du, et ils payent un lourd tribut pour ça. Certains meurent en allant sur les champs de bataille, certains sont enlevés… Certains, oui ! Mais ils en bénéficient tous.

    Votre réponse est très pertinente.