Le 13/02/2014

Vers une réforme de l’ assurance-chômage ?

Le Medef, la CGPME et l'UPA souhaitent une réforme de l' assurance-chômage ainsi que la suppression du régime des intermittents du spectacle.

Le Medef, la CGPME et l’UPA souhaitent une réforme de l’ assurance-chômage ainsi que la suppression du régime des intermittents du spectacle.

Vers une réforme de l' assurance-chômage ?Le patronat voudrait en effet faire cotiser les employeurs publics à l’assurance-chômage pour leurs contractuels, et souhaiterait également supprimer le régime des intermittents du spectacle, qui ne concerne que 110 000 personnes et est déficitaire de 1,1 milliard d’euros par an ( soit 25% du déficit de l’assurance-chômage). Les syndicats et le gouvernement y sont opposés.

Le patronat réclame une réforme des systèmes d’indemnisation des personnes précaires pour inciter à la reprise du travail. Le nouveau système des «droits rechargeables», validé en janvier 2013, permettra à une personne retombant au chômage de récupérer ses droits non consommés d’une première période de chômage et de les cumuler avec les nouveaux droits acquis.Ce nouveau système devrait, selon le patronat, suffire à palier la suppression du régime des intermittents du spectacle.

Sans réforme de l’assurance-chômage, la dette de l’Unedic atteindra 37,2 milliards d’euros en 2017. Le Medef, la CGPME et l’UPA estiment que leurs propositions de réforme permettront de ramener la dette de l’Unedic à 20 milliards en 2017 et d’équilibrer les comptes annuels dès 2018.

source: le Figaro

Publié par Rédaction le 13/02/14

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *