Le 27/03/2014

Combien coûte le travail au noir ?

D'après le magazine Capital, le travail au noir a coûté 40 milliards d'euros à la Sécu et au fisc en 2013.

D’après le magazine Capital, le travail au noir a coûté 40 milliards d’euros à la Sécu et au en 2013.

Coût du travail au noirCapital révèle que le travail au noir connaît une forte recrudescence depuis 2007. D’après l’enquête du magazine, le travail au noir a représenté un manque à gagner de 40 milliards d’euros pour le fisc et la Sécurité sociale en 2013 ( voir aussi www.observatoiredessubventions.com/2013/dossier-la-france-de-la-fraude/).

Cette forte recrudescence du travail au noir s’explique par la crise ainsi que par la hausse de la fiscalité. Les salariés à domicile auraient notamment de plus en plus recours au travail au noir; Capital relève que les heures des salariés à domicile ont affiché une baisse de 4,5% en un an.

La hausse de la fiscalité aurait par ailleurs favorisé la hausse des tarifs des services à la personne. Les nouvelles mesures fiscales ont quant à elles « grignoté sur les avantages du crédit d’impôt », d’après RTL qui a réalisé cette enquête sur le travail au noir conjointement avec Capital.

Enfin, l’enquête de Capital révèle que 30% des français déclarent avoir déjà travaillé au noir

source: le Figaro

Publié par Rédaction le 27/03/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

  • Par Philippe, le 28/03/2014

    Bonjour
    La limite dans une société basée sur l’argent est l’intérêt que peuvent en retirer les états comme à un moment les individus.
    Dans les sociétés émergeantes actuellement ils désirent réglementer les choses sur le mode occidental les échanges pour les rendre officels et ensuite taxer chacun. Mais sans le secteur informel préalable il y aurait des millions de gens mourrant dans les rues. (Ne pas confondre pays pauvres et miséreux surtout) En Occident avec la crise, la question ne réside pas à savoir combien un état perd, mais si il faut faire la chasse au travail dit au noir et d’apauvrir encore plus les gens, par le fait que justement ces états ne savent plus assumer leur rôle de régulation du partage.
    Pour rappel La constitution Française en ses premier articles doit garantir un travail, un toit, une assiette à chacun de ses citoyens, et n’est pas au service de quelques individus qui doivent accumuler l’énergie même d’une économie qui doit profiter à tous pour le bon fonctionnement d’un pays, qui reste une représentation de la collectivité. Cordialement

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.