Le 04/04/2014

Comment la mairie PCF de Trignac a dilapidé l’ argent public

La passation de pouvoir à la mairie de Trignac a permis au nouveau maire UMP David Pelon de mettre le nez dans les comptes de l' ancien maire PCF.

La passation de pouvoir à la mairie de ( Loire-Atlantique) a permis au nouveau maire UMP David Pelon de mettre le nez dans les comptes de l’ ancien maire PCF.

Comment la mairie PCF de Trignac a dilapidé l' argent public

Ainsi, David Pelon, nouveau maire fraîchement élu de Trignac, a pu constater que sa commune vivait largement au dessus de ses moyens. La mairie de cette petite commune de 8000 habitants dispose en effet de 2 photocopieurs par étage; «inutile de dire qu’il  a du y avoir beaucoup d’affiches communistes qui sont passées par ces machines », ironise le nouveau maire.

David Pelon a découvert que Trignac avait souvent recours à des prestations externalisées, même lorsque ses salariés avaient les compétences nécessaires. L’ancienne mairie a employé un conseiller en nutrition et en formations pour agents administratifs, payé 17 000 euros par an sur 3 ans, alors qu’elle payait dans le même temps la cotisation annuelle pour le centre de gestion de Loire-Atlantique, chargé des formations pour ses agents. L’ancienne mairie employait aussi un agent, proche du PCF, pour gérer le parc informatique, alors que les personnels municipaux disposaient des compétences nécessaires dans ce domaine.

L’ancien maire de Trignac avait également un directeur de cabinet employé à mi-temps dont la rémunération coûtait près de 41 000 euros par an à la mairie ( salaire, voiture de fonction, frais de carburant, etc..). Cet ancien agent est toujours assistant à mi-temps du conseiller général du canton de Montoir de Bretagne, Roger David, le dernier élu PCF du Conseil général. Cet agent a immédiatement démissionné de son poste de directeur de cabinet de la mairie de Trignac suite à l’élection de David Pelon.

« Entre les marchés publics qu’il va falloir dénoncer, les prestations qui sont facturées trois fois le prix ou avec des missions vagues, et les équipements que nous avons en trop grand nombre, il y a beaucoup de dépenses de fonctionnement qu’il va être possible de recadrer », constate David Pelon. Le nouveau maire estime ainsi pouvoir économiser 70 000 à 80 000 euros. Ces économies devraient permettre au nouveau maire de Trignac de réduire les impôts de ses administrés.

source: http://www.breizh-info.com/10648/actualite-politique/trignac-musee-horreurs-depenses-publiques-communistes/

Publié par Rédaction le 4/04/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.