Le 18/06/2014

Le logement social de Michèle Sabban

Michèle Sabban, vice-présidente PS de la région Ile-de-France, bénéficie depuis 10 ans d'un logement social dans le 13ème arrondissement de Paris.

Michèle Sabban, vice-présidente PS du Conseil régional d’ Ile-de-France, bénéficie depuis 10 ans d’un dans le 13ème arrondissement de Paris.

Le logement social de Michèle Sabban

Michèle Sabban habite depuis une dizaine d’années dans un logement social de 70m², dans le 13ème arrondissement. C’est d’ailleurs Michèle Sabban qui transmet les dossiers de demande de logement social aux bailleurs franciliens ( la Région Ile-de-France dispose d’un droit réservataire sur 9 700 ).

Le Conseil régional d’Ile-de-France a récemment découvert que Michèle Sabban occupait un logement social depuis plus de 10 ans. Face aux membres de la mission d’information et d’évaluation sur le logement, la vice-présidente de la région Ile-de-France a déclaré: « Ce n’est plus la vice-présidente qui s’exprime mais Michèle Sabban », avant de demander à ce que ses propos ne figurent pas dans le rapport.

D’après Marianne, Michèle Sabban a alors expliqué qu’elle disposait d’un logement social financé par un PLI ( prêt locatif intermédiaire) dans le 13ème arrondissement de Paris,  pour un loyer de 1 218 euros par mois. Libération décrivait en 2011 cet appartement comme « un atelier d’artiste cosy, une bonbonnière moderne, le tout perché dans le ciel de Paris. En contrebas coule la Seine et juste en face, le Ministère des Finances ». Le plafond des ressources pour une personne seule dans un PLI est fixé à 41 434 euros par an, alors que Michèle Sabban toucherait près de 48 000 euros par an: 2 749 euros nets d’impôts d’indemnités mensuelles pour sa fonction de vice-présidente de Région, 900 euros de pension trimestrielle de réversion, et près de 1000 euros par mois pour ses revenus d’auto-entrepreneur… « Faux, je ne le dépasse que de 16 euros », déclare Michèle Sabban. Qu’elle dépasse ce seuil de 16 euros ou de 6000 euros, la vice-présidente de la région Ile-de-France est de toute façon au dessus du plafond légal permettant de bénéficier d’un PLI.

Alors que 500 000 dossiers de demande de logement social sont actuellement en attente en Ile-de-France,  Michèle Sabban a tenté de justifier ce privilège dont elle bénéficie: « J’étais en difficulté personnelle. Je n’ai demandé aucun passe-droit. Les élus doivent-ils être coupés de leur base ? ».

source: marianne.net

Publié par Rédaction le 18/06/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , , ,

Par MAKHNO, le 18/06/2014

Génial, le coup de « se couper de sa base ». Ca justifie tout, ce genre d’argument. Ceci dit, faut la comprendre, la petite mère Sabban ; pas vu, pas pris, ni vu ni connu je t’embrouille. Socialiste, quoi…

Par grandamy alain, le 19/06/2014

Ben voyons …..cette révélation est intéressante, mais ce qui serait passionnant, c’est savoir quelle suite sera donnée à cette révélation.!
S’il en est de même que le cas de Madame TAUBIRA, cette mise en évidence aura seulement créé un bien éphémère « scandale ».
Et là est le plus grave problème, car la non sanction des abus confirmés les régularise, en quelque sorte, et conforte le sentiment que les privilèges indus que s’octroient les gens bien en cour, élus ou non, demeurent hors du champ de répression , hors du rayon d’action des lois…
A la longue ce sentiment fait des dégâts considérables, il suffit de voir l’état de la France et l’état d’esprit des français pour s’en convaincre.
Alain GRANDAMY, simple particulier, modeste retraité du privé

Par Philippe, le 19/06/2014

Le Socialisme dans toute sa splendeur….. Tout pour moi !
Combien de personnes en réelles difficulté se voit refuser toute aide parce-que leurs « ressources » dépassent de 0.50 centimes d’euro le plafond autorisé ?
Elle devrait être contrainte de rembourser ce détournement. INDIGNE et tellement fréquent !
Merci à vous, car jamais nos « médias » n’en parleraient

Par LANDREAU, le 19/06/2014

Cette personne n’est pas la seule dans ce panier à crabes du PS, à bénéficier en magouillant d’un appartement Social. Il y avait aussi l’écologiste Batho et bien d’autres comme en-tête TAUBIRA.
De toutes manière, tout faire pour entrer au PS et de gagner dans les premiers rang, c’est tout simplement de vouloir se trouver près du  » bon dieu  » pour gratter tout ce qu’il y a de bon à gratter.
Ces Messieurs et Dame du Gouvernement actuel ont tous fait entrer, épouse, frères et sœur, copains et copines, c’est le cas du Président de l’Assemblée Nationale et l’ancien 1er Ministre Ayrault pour leur femme. Quant aux Ministres bien c’est pareil.

Par Youn, le 20/06/2014

Faîtes ce que je dis , pas ce que j’ai fait… à ARCUEIL (94110), nous avons ce genre de situation…une adjointe, vice présidente de l’agglo, veuve de l’ancien maire, occupe un pavillon de la ville de 145 m2 pour 400 € de loyer… Qui dit mieux ???

Le maire de la ville a été décoré par cécile Duflot, alors ministre du logement…est-ce pour la gestion du parc immobilier de la ville qui profite aux proches de la mairie ????

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/une-association-epingle-l-attribution-de-logements-de-la-ville-12-12-2013-3400553.php

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.