Le 12/06/2014

Les dettes des partis politiques

Championne toute catégorie, l’UMP a été contrainte de renégocier, durant l’été 2012, un prêt de 55 millions à échéance de 2017.

Bien logés ( voir Le vrai coût des partis politiques), les principaux sont également bien nourris grâce à l’argent des contribuables.

Les dettes des partis politiques

En 2014, le PS est la formation encaissant la plus grosse enveloppe : 25,5 millions d’euros de subventions, contre 18 millions d’euros de subventions pour l’UMP et 5 millions pour le FN. Les partis sont aussi abreuvés par les cotisations des élus, de leurs adhérents et, dans une moindre mesure, par les dons, plafonnés à 7 500 euros par an, par personne physique. La générosité des adhérents ne doit pas être sous-évaluée. En 2013, le « Sarkothon » a permis de recueillir 11 millions d’euros suite à l’annulation des comptes de campagne de Sarkozy.robinet euros

La plupart des partis politiques roulent carrosse. Championne toute catégorie, l’UMP a notamment été contrainte de renégocier, durant l’été 2012, un prêt de 55 millions à échéance de 2017. Les créanciers ont exigé le nantissement du siège de la rue de Vaugirard ( voir Le vrai coût des partis politiques). L’UMP enregistre 39,6 millions de pertes en 2012 pour 108,4 millions de . En 2012, après la bérézina des législatives, le MoDem a été contraint de licencier 20 de ses 26 salariés et de louer une partie de son siège du VIIe  arrondissement pour conserver l’appui des banques auprès desquelles il renégociait ses prêts. Côté PS, les comptes du parti étaient déficitaires de 4,56 millions en 2011 et, fin 2012, ils affichaient 6,8 millions  de pertes, 43,5 millions  de dettes

Article extrait de « L’argent des partis politiques ». Les Enquêtes du contribuable n°5, juin/juillet 2014 – 3,50 euros. En kiosque le lundi 02 juin. A commander en ligne sur www.contribuables.org/boutique.

Publié par Rédaction le 12/06/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , , , ,

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.