Le 11/07/2014

La subvention ministérielle de Bernadette Chirac

Bernadette Chirac a utilisé la réserve ministérielle pour verser une subvention de 16 410 euros à la commune de Chaumeil, en Corrèze, en 2011.

1250 subventions ont été versées grâce à la réserve ministérielle en 2011, pour un montant total de 32,9 millions d’euros.

La subvention ministérielle de Bernadette Chirac

Le ministère de l’Intérieur n’avait pas souhaité dévoilé les noms des élus ayant distribué leur enveloppe ministérielle en 2013. Mais grâce à l’Association pour une démocratie directe d’ Hervé Lebreton, on connaît désormais les noms de ces élus ayant distribué leur enveloppe ministérielle ( voir aussi Qui a bénéficié de la réserve ministérielle de Sarkozy ?).

On apprend donc que Bernadette Chirac a utilisé la réserve ministérielle pour verser une subvention de 16 410 euros à la commune de Chaumeil, en Corrèze, en 2011. Chaumeil est une commune du canton de Corrèze dont Bernadette Chirac est la conseillère générale. Bernadette Chirac a donc pu bénéficier de la réserve ministérielle pour subventionner une commune de son canton alors qu’elle n’est ni députée, ni ministre, ni même suppléante… Voir aussi L’argent des partis politiques

source: francetvinfo.fr

Publié par Rédaction le 11/07/14

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

Par Lagneau Anne, le 12/07/2014

Il faut demander à Mme Chirac de rembourser ce qu’elle a indûment donné à la commune dont elle était le maire et la poursuivre pour l’illégalité de son acte qui peut s’apparenter à du clientélisme et de la corruption électorale il faut d’ailleurs contrôler l’emploi de ces fonds par tout le personnel politique de tous les partis sans exception pour les mêmes raisons.

Par jamas, le 20/07/2014

Qu’est ce que c’est que cette histoire ? B. Chirac n’a jamais été ministre.
Un ministre a peut-être versé à sa commune une subvention ponctionnée sur sa réserve ministérielle. Il faut dire qui. Le ministre de l’intérieur de l’époque ? un autre ?
Il faut supprimer la réserve parlementaire, et dans la foulée la réserve ministérielle dont j’ai appris il y a huit jours par C.A. qu’elle existait.
Ah, les Chirac nous auront coûté cher depuis plus de 45 ans que le grand Jacques est entré en politique avec son costume 3 pièces et ses cheveux plaqués, gominés et ses doigts crispés pointés en avant de grand fauve voulant bouffer tout le monde.
Leur résultat a t-il été à la hauteur ? Ont-ils rendus des services à hauteur de leurs rétributions ?
A chacun de juger.
Quand J. Chirac est entré en politique (1965, 66 dans ces eaux là) nos compte publics étaient équilibrés. Aujourd’hui on accuse 2000 milliards €. de dettes publiques !
Pour moi qui considère que ce trou est majoritairement du aux décideurs politiques, la réponse est négative.

Par janvier, le 20/07/2014

Et pendant que l on y est il faudrait vérifier ‘les pièces jaunes’ honnête ou pas ??

Par vacher, le 24/07/2014

cette vieille peau avec ses pièces jaunes a bien due ce gaver encore plus

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *