Le 16/07/2014

Le salaire de Jérôme Lavrilleux

Avec la publication des déclarations d'intérêts financiers des eurodéputés, on connaît désormais le montant du salaire de Jérôme Lavrilleux.

Le Parlement européen vient de publier les déclarations d’intérêts financiers des eurodéputés.

Les salaires de Jérôme Lavrilleux et Christian Jacob

Avec la publication des déclarations d’intérêts financiers des eurodéputés, on connaît désormais le montant du de Jérôme Lavrilleux, qui vient d’être officiellement exclu de l’ UMP suite à l’affaire Bygmalion ( voir Comprendre l’ affaire Bygmalion).

Jérôme Lavrilleux a été conseiller au groupe UMP de l’Assemblée nationale de décembre 2010 à septembre 2012. Mais Jérôme Lavrilleux ne précise pas dans sa déclaration d’intérêts financiers le montant exact de son salaire de conseiller au groupe UMP de l’Assemblée nationale. Tout ce que l’on sait sur le montant du salaire de Jérôme Lavrilleux, c’est qu’il était compris entre 1001 et 5000 euros bruts par mois. Jérôme Lavrilleux occupait en même temps le poste de directeur de cabinet de Jean-François à l’UMP ( voir aussi Jean-François Copé rémunère sa femme avec son enveloppe parlementaire).

On apprend également que Jérôme Lavrilleux, ancien bras droit de Jean-François Copé, a été salarié du groupe UMP, à temps partiel, jusqu’en octobre 2012. Il touchait à ce titre un salaire de 3 500 euros par mois. Jérôme Lavrilleux a également été directeur de cabinet à l’UMP entre décembre 2010 et avril 2014, et touchait ainsi un salaire supérieur à 10 000 euros bruts par mois. Voir L’argent des partis politiques

source: lefigaro.fr

Publié par Rédaction le 16/07/14

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par wouahhhh, le 16/07/2014

C’est magique les salaires à temps partiel ! rire ! ça permet de piquer un max sur différentes structures au point de faire un triple temps complet en déplacements divers et multiples et autres réunions stériles à ne rien foutre du tout.
Chez les patrons et autres directeurs dans le privé, c’est pire. C’est une seule structure qui morfle pour l’activité VRP/lobbying à quasi plein temps du patron hors de l’entreprise.

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *