Le 04/09/2014

Le Musée des Confluences de Lyon, un énorme gouffre financier

Communiqué de presse de l'association CANOL sur le Musée des Confluences de Lyon.

Communiqué de presse de l’association CANOL sur le Musée des Confluences de Lyon.

Le Musée des Confluences de Lyon, un énorme gouffre financier

« Notre association CANOL étudie depuis plusieurs années la construction du Musée des Confluences à Lyon. Ce projet a été initié par le Conseil général du Rhône, alors présidé par Monsieur Michel Mercier, le 17 juillet 2000. Deux membres de CANOL, l’un spécialiste reconnu du droit des marchés publics, l’autre ancien cadre d’un géant du BTP, ont analysé des centaines de pages de dossiers ; du moins ceux que le Conseil Général a bien voulu nous transmettre.

Cet énorme travail a abouti à la collaboration de CANOL avec la rédaction du mensuel LYON CAPITALE de septembre.  Cette dernière a complété ses sources avec les nôtres, ce qui  a permis de publier un dossier unique,  d’un très grand intérêt pour tous les du Rhône et de la future Métropole de Lyon qui verra le jour le 1er janvier 2015. A cette date, cette nouvelle collectivité (qui remplacera le Grand Lyon) héritera de ce monstre de dérapages financiers (coût initial x 5), de cumuls de négligences, de délais bafoués, qui va aboutir à ce qui restera comme l’un des plus grands gaspillages financiers d’une collectivité territoriale de cette décennie ( voir 300 millions pour le Musée des Confluences de Lyon).

Nous vous conseillons vivement de vous procurer ce numéro de septembre de Lyon Capitale et de vous reporter sur notre site www.canol.fr

Merci de faire circuler ce communiqué autour de vous
Cordialement,

Michel VERGNAUD »

Publié par Rédaction le 4/09/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , , ,

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.