Le 09/10/2014

Promotion Voltaire: les copains d’ abord !

Issu de la promotion Voltaire de l’ENA, François Hollande n’a cessé d’y piocher des fidèles, placés à des postes clés.

Issu de la promotion Voltaire de l’ENA, n’a cessé d’y piocher des fidèles, placés à des postes clés.

Promotion Voltaire: les copains d’ abord !

Ceux qui ont figuré dans le cercle d’amis de François Hollande, sorti huitième de la promotion Voltaire de l’ENA (1980), n’ont pas à le regretter. Le chef de l’Etat a pris l’habitude de piocher dans ce sérail afin de pourvoir certains postes clés du public comme du parapublic.

Le gouvernement Valls 2 compte deux anciens camarades de promo de François Hollande : son ex-compagne, Ségolène Royal qui est en charge du portefeuille de l’Environnement et Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Comptes publics, l’homme qui vise le plein emploi pour 2025.

Dans la garde rapprochée du Président, on trouve aussi Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la présidence de la République depuis le 16 avril dernier. Ancien secrétaire d’Etat aux Affaires européennes de mai 2007 à décembre 2008 sous le gouvernement
Fillon, c’est un ami de longue date de François Hollande qui lui a pardonné ce moment d’égarement dans les draps de l’UMP. Il est vrai que Jean-Pierre Jouyet peut montrer patte rose puisqu’il a été directeur adjoint du cabinet du Premier ministre Lionel Jospin de 1997 à 2000. Il y prépara notamment l’entrée de la France dans la zone euro.

Les anciens de la promotion Voltaire se retrouvent aussi dans la finance. Pierre-René Lemas, le prédécesseur de Jouyet au secrétariat général de la présidence, est le nouveau directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations (mai 2014) et préside la banque publique BPIfrance (juillet 2014). Postes dans lesquels il succède à… Jean-Pierre Jouyet.

Plus tôt, en mai 2013, Claude Revel, voltairienne elle aussi, avait été nommée au poste de déléguée interministérielle à l’intelligence économique. Le mois suivant, Frédérique Bredin était bombardée à la tête du Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC). Ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports entre 1991 et 1993, Bredin fut l’un des soutiens d’Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste de 2011. Au printemps dernier, le chef de l’Etat a aussi distingué Colette Horel, qui, par le fait du Prince, est devenue conseillère d’Etat en « service extraordinaire » (sic).

Autre voltairien, Jean-Jacques Augier, l’ancien trésorier de la campagne présidentielle du candidat Hollande, qui a reconnu posséder un compte à l’étranger après l’affaire Cahuzac, François Hollande affirmant alors tout ignorer des « affaires privées » de son camarade de promo…

Parmi les camarades d’école de « droite » du Président : Dominique de Villepin, Renaud Donnedieu de Vabres ou encore Henri de Castries, le PDG d’AXA.

Article extrait de Les Enquêtes du Contribuable n°7, « Hauts fonctionnaires : les enfants gâtés de l’Etat »

Publié par Rédaction le 9/10/14

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par cavarroc, le 10/10/2014

La compétence ou le copinage?
Tant que la France sera gouverné par des énarques (def: personne qui ne sait strictement rien faire à part vivre au crochet du Pays) on ne s’en sortira pas.
Pourquoi ne pas envoyer des énarques chez les djihadistes du califat?
Ça reviendrai moins cher que des rafales
ça diminuerai le déficit public car il y aurai moins de sangsue en France
On est sur que le califat s’écroulerai tout seul en moins d’un an (il suffit de regarder l’état de la France)

Par Jean-Paul Boeldieu, le 12/10/2014

C’est pour le moins une oligarchie, au plus une mafia.

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *