Le 07/10/2014

Sarkozy dans le viseur de la justice pour le financement de sa campagne

Nicolas Sarkozy est désormais visé par une information judiciaire sur le financement de sa campagne électorale de 2012.

Nicolas Sarkozy est désormais visé par une information judiciaire sur le financement de sa campagne électorale de 2012.

Sarkozy dans le viseur de la justice pour le financement de sa campagne

Une information judiciaire pour abus de confiance, complicité et recel vient d’être ouverte par le parquet de Paris sur les pénalités payées par l’ UMP suite à l’invalidation des comptes de campagne de Sarkozy en 2012. L’UMP aurait en effet payé une partie des 400 000 euros de pénalités infligées à Nicolas Sarkozy pour avoir dépassé le plafond des dépenses autorisées. Une enquête préliminaire avait été ouverte en juillet dernier.

La CNCCFP ( Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques) avait contraint Nicolas Sarkozy à rembourser à l’Etat l’avance forfaitaire de 153 000 euros dont il avait bénéficié. Sarkozy avait également été contraint à reverser 363 615 euros au Trésor public pour le dépassement du plafond des dépenses de campagne.

Le Conseil constitutionnel avait confirmé l’invalidation des comptes de campagne de Sarkozy en juillet 2013. L’UMP, alors privée du remboursement de 10,6 millions d’euros de frais par l’État, avait eu recours à un Sarkothon auprès de ses militants pour éviter la faillite.

Les commissaires aux comptes de l’ UMP ont finalement alerté le parquet de Paris en juillet après avoir réalisé que les pénalités infligées à Sarkozy avaient été réglées par l’ UMP et non par le candidat, ce qui est contraire à la loi. D’après François Logerot, président de la CNCCFP, l’ UMP a pris en charge 37 000 euros sur l’avance forfaitaire que Sarkozy devait rembourser.

source: latribune.fr

Publié par Rédaction le 7/10/14

Print Friendly

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , ,

Par papynoël, le 07/10/2014

Il ne devait surement pas être au courant, mais sait-il seulement qu’il a été président, on serait à même d’en douter…

Par Emile, le 09/10/2014

Evidemment il sort la tête et les épaules et il redevient la cible expiatoire des gugusses d’en face……! Quel acharnement…du jamais vu…! Enfin nous verrons ou tout cela mènera…..pour l’instant beaucoup de bruit pour pas grand chose…même pour rien…! Calomniez, calomniez il en restera toujours quelque chose…..!

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *