Le 15/10/2014

Valérie Pécresse contre le matraquage fiscal des Franciliens

Valérie Pécresse vient de publier un communiqué de presse dénonçant le nouveau matraquage fiscal des Franciliens pour le Grand Paris.

Valérie Pécresse vient de publier un communiqué de presse dénonçant le nouveau matraquage fiscal des Franciliens pour le Grand Paris.

Valérie Pécresse contre le matraquage fiscal des Franciliens

Le premier ministre vient en effet d’annoncer la hausse de 2 supportées par les Franciliens afin de financer le Grand Paris et la rénovation des transports d’Ile-de-France. Manuel Valls a ainsi annoncé la hausse de la taxe spéciale d’équipement ( TSE), payée par tous les Franciliens, ainsi que l’extension aux surfaces de parking de l’assiette de la taxe sur les bureaux ( TSB), payée par toutes les entreprises franciliennes ( voir 140 millions d’ euros supplémentaires pour le métro du Grand Paris).

Dans son communiqué, Valérie Pécresse dénonce ce nouveau matraquage fiscal des Franciliens qui vont devoir supporter le trou budgétaire du gouvernement sur le Grand Paris. Les nouvelles lignes de métro du Grand Paris devaient initialement être financées par la hausse des taxes de séjour ainsi que par l’écotaxe poids-lourds, des taxes supportées à plus de 50 % par des étrangers. Le gouvernement a finalement fait machine arrière sur ces 2 projets, et ce sont donc les contribuables franciliens qui vont devoir payer la facture.

D’après Valérie Pécresse, le projet de prolongement du RER E à l’Ouest pourrait même ne jamais voir le jour. Ce projet doit désaturer la ligne A du RER en offrant une liaison directe de la Seine-Saint-Denis avec La Défense. Il est attendu de longue date par des centaines de milliers de Franciliens. Le coût du prolongement du RER à l’Ouest est estimé à 3,3 milliards d’euros, et le gouvernement ne s’est pas exprimé sur le financement des travaux… Comment le gouvernement compte-t-il financer le prolongement du RER E à l’Ouest ? Avec quel argent ?

Valérie Pécresse se montre très sceptique quant à l’aboutissement de ce projet, alors que la région Ile-de-France, présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon, s’alarme de sa capacité à présenter le moindre bilan positif en matière de transports aux élections régionales de 2015.

source: ump-iledefrance.fr

Publié par Rédaction le 15/10/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: , , ,

Par reiller, le 15/10/2014

Il vaudrait mieux réduire les frais de fonctionnement , plutôt que de réduire les investissements au prétexte qu’ils vont couter aux chers électeurs. Il existe d’ailleurs des solutions pour que l’investissement soit privé, et non supporté par le contribuable, mais même la droite n’y pense pas! Il est vrai que cela suppose de rédiger un contrat de concession sérieusement bâti, ce que l’administration ne sait plus faire..

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.