Le 26/11/2014

François Hollande continue donc d’entretenir sa maîtresse n°1 aux frais du contribuable !

La scène se passe juste avant le week-end de la Toussaint, à la sortie de l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Lu sur le site de Valeurs Actuelles :

Julie Gayet

C’est-à-dire une dizaine de jours après la scène de la fameuse photo parue dans Voici montrant et le chef de l’État attablés dans le jardin du palais de l’Élysée. L’actrice revient du 27e Festival international du film de Tokyo où elle était présente en compagnie d’Omar Sy et de Gilles Lellouche. Elle sort incognito de l’aéroport où l’attend… une voiture de l’Élysée. Au moment où elle ouvre la porte arrière de la berline, elle s’aperçoit que des paparazzis sont en train de la “shooter”. Elle referme la porte, hèle un taxi aussi banal que possible, mais est très irritée par ce qui vient de se passer. Et alors que son taxi s’apprête à rejoindre l’autoroute du Nord vers Paris, elle voit des motards sur la bande d’arrêt d’urgence. L’actrice fait aussitôt stopper le taxi au même niveau et se dirige vers les deux gendarmes afin de leur demander d’escorter le taxi pour éviter que les paparazzis la prennent en chasse. Les gendarmes, qui sont là pour d’autres raisons, refusent d’obtempérer. Ce qui exaspère , qui sort alors le grand jeu : « Je suis la fiancée du président », répète-t- elle à plusieurs reprises aux motards qui raconteront ensuite la scène à leur hiérarchie. Mais qui ne bougeront pas, sauf pour tenter de calmer celle qui leur paraît alors un peu trop énervée, au point de les menacer d’en référer en haut lieu. Ce jour-là, c’est la première fois que l’actrice se présente en tant que “première dame”.

Publié par Rédaction le 26/11/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

  • Par lucky4, le 27/11/2014

    finalement françois aime les femmes dominantes ; toutes des furieuses, dédaigneuses irritables,souriantes uniquement en public et fières et usant de leur statut et privilèges
    et revanchardes ;on est loin de tante Yvonne
    bref du tabloïd à la british

    Par Papy Champignac, le 27/11/2014

    A prendre avec de très longues pincettes…
    Les journaleux de « Valeurs Actuelles » prennent « d’énaurmes libertés » avec la vérité pour dénigrer leurs cibles politiques !!! Dans le cas de ce torchon ce ne serait pas la première fois !
    On aimerait des preuves convaincantes !
    J’imagine que ce sont les motards de la gendarmerie qui ont fait cette déclaration sous serment !!!
    « Dévaleurs Actuelles » Bouffons !

    Par Popeye, le 27/11/2014

    @ Papy Champignac
    Ah bon? Les journalistes de VA prendraient des libertés « hénaurmes »?
    Vous avez certainement des exemples.
    Ce dont moi je me souviens, c’est que VA avait sorti fait état dans un article d’un sondage donnant Marine le Pen battant François Hollande si le deuxième tour de l’élection présidentielle avait lieu le dimanche suivant.
    Grimpée aux rideaux du ban et de l’arrière ban de la rue de Solférino, menace de plainte pour diffusion de fausse nouvelle, arguant du fait que le sondage était bidonné. Reprise en choeur par la grande presse de l’attaque contre VA.
    VA a publié les références du dit sondage.
    Dégonflage instantané de la baudruche.
    Sujet suivant en une…

    Donc au vu de ce track-record, partiel donc peut-être partial je vous l’accorde, j’aurais tendance à faire confiance à ce titre. Mais j’attends avec impatience vos arguments pour reconsidérer ma position.

    Par mwando, le 28/11/2014

    chika chika Oups c’est abnormal, c’est enormus, ein perzonne abnormal

    Par reiller, le 29/11/2014

    Même avis; faire d’un dominé le président voudrait -il dire que nous ne voulons plus être dominés?

    Par reiller, le 29/11/2014

    A L’auteur . N° 1 ,il y en aurait d’autre(s)?

    Cette confusion permanente entre dépenses personnelles et de fonction est vraiment une marque de fabrique de ce régime, c’est d’ordinaire un attribut des régimes dictatoriaux ou monarchiques.

    Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.