Le 05/12/2014

La triche, c’est maintenant : une retraite à 36 000 euros mensuels pour Hollande

Le président de la République, toujours haut fonctionnaire, ne s'est pas mis en disponibilité de la Cour des comptes, mais demeure — la nuance est de taille — en détachement. Du coup, son compteur retraite tourne à plein régime. Grâce à ses différents mandats au cours de sa longue carrière, sa retraite finale pourrait atteindre pas loin de 36 000 euros mensuels.

François Hollande

Source : Marianne

Et pourtant, il tourne. Qui ? Le compteur de retraite du conseiller référendaire, , placé en détachement à l’Elysée. Telle est « la situation du fonctionnaire assurant les fonctions de président de la République », comme nous l’a indiqué la Cour des comptes. Sur le plan de la pension, Hollande la joue une fois de plus comme Chirac. A l’heure de la liquidation de ses droits, il devrait même dépasser le maître et ses 31 000 € brut par mois. Selon nos calculs, détaillés plus loin, le président normal devrait toucher 35 700 € mensuels pour ses vieux jours.

Si le coup du détachement était un grand classique parmi les responsables politiques, il en va différemment depuis la loi sur la transparence de la vie politique votée à la hâte après l’affaire Cahuzac. Depuis le 1er octobre 2014, les fonctionnaires élus ou membres du gouvernement doivent se mettre en disponibilité – et non plus en détachement – comme leurs collègues désireux d’exercer dans le privé. Pour conserver leur maroquin, Fleur Pellerin, mais aussi Emmanuel Macron, avec un peu de retard se sont mis fissa en « dispo », renonçant ainsi à leur avancement de carrière et aux points retraite qui vont avec. Une règle qui vaut pour tout le monde… sauf pour François Hollande.

La situation du président « n’est expressément prévue par aucun texte. C’est donc le droit commun qui s’applique », précise-t-on à la Cour des comptes. En juin 2013, lors de la présentation de la loi, Alain Vidalies, alors ministre chargé des Relations avec le Parlement, assurait toutefois que « le président de la République […] se mettra en disponibilité ». Une promesse de plus non tenue, donc.

« Il a intérêt à continuer de cotiser à la Cour des comptes. Le régime est très favorable », assure Charles de Courson, député UDI de la Marne et lui-même retraité de la Rue Cambon. Malgré sa fréquentation très épisodique de la cour — trois ans en début de carrière, en 1980, quelques mois en 1993 —, François Hollande a su jouer à plein du système. A part quelques mois de mise en disponibilité entre 1993 et 1995, il a continuellement été détaché comme élu. Résultat : il a d’ores et déjà accumulé trente-deux ans de droits. Avec la majoration de 20 % pour ses quatre enfants, notre président magistrat s’assure une petite pelote de près de 5 000 € brut par mois, que chaque trimestre supplémentaire placé en détachement fait grossir.

Viennent ensuite ses très nombreux mandats. C’est bien simple, à part sénateur et président de syndic (ça, on ne sait pas), il a tout fait : conseiller puis président de conseil général, adjoint au maire puis maire de Tulle, conseiller régional. Pour ces fonctions locales, il est déjà assuré de toucher 6 000 € par mois. Vingt ans comme député et cinq mois comme eurodéputé ouvrent droit à 6 800 € supplémentaires. Un peu de gratte comme prof à Sciences-Po, mettons 300 €. Et ce n’est pas fini : le bonus « président de la République » lui vaudra encore 6 000 € de retraite. Et son statut de membre de droit du Conseil constitutionnel, 12 000 €. Total général : pas loin de 36 000 €. Chirac est enfoncé.

Publié par Rédaction le 5/12/14

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

Par DUMONT, le 05/12/2014

à dénoncer ,,,on rêve ce voyou va vivre comme un émir ,,honte

Par jtitus1, le 06/12/2014

ET COMBIEN Y EN A T IL DE COMME NOTRE CHER PRÉSIDENT QUI QUAND ILS VOTENT DES LOIS NE S’OUBLIENT PAS , ILS NE CHERCHENT PAS A SAVOIR QUI VA PAYER POUR LEUR RETRAITE DORÉE.D’ABORD LEUR POCHE ET LES AUTRES ON S’EN FOU.
RÉVEILLEZ VOUS BRAVE GENS, LES FINS DE MOIS SONT DUR POUR VOUS ,MAIS PAS POUR CES PROFITEURS.

Par reiller, le 06/12/2014

Et en plus il aura : un bureau de plus de 100 m2 à Paris, une voiture, des gardes du corps, un secrétariat,…..; et je crois que chaque source d’argent sera imposée séparément, ce qui n’est pas un mince avantage que se sont octroyé là nos « représentants »
Si cet exemple au sommet, pouvait provoquer enfin le disparition de la notion de détachement pour activités politiques et syndicales, si nuisible à la démocratie….mais ne comptez pas trop sur les futurs retraités du parlement pour cela!

Par reiller, le 06/12/2014

Lors de la conférence de presse pendant laquelle le président a dit tout le dégout profond que lui inspirait l’attitude des fraudeurs parlementaires, au premier rang les ministres souriaient tous, visiblement ravis du numéro de cirque présidentiel: regardez cette vidéo.

Par reiller, le 06/12/2014

Pourquoi voyou? Il ne triche pas, c’est la loi scélérate votée par nos représentants. Pour l’ISF, il faudrait voir de près, mais c’est un autre dossier.
Cela dit comment avec autant d’argent à la clé, ne pas être hypnotisé par ces postes? Comment penser à autre chose, l’intérêt du plus grand nombre par exemple, qu’à vaincre ses concurrents et amis, et acheter les alliances?

Par Bleu Blanc et surtout ROUGE !, le 07/12/2014

Hollande et Sarkozy = cousins germains ! Ils me donnent ENVIE DE VOMIR. Je ne dirais pas démission mais destitution, pour ce genre de moralistes, pantins. La France a réellement besoin d’une refonte complète de sa moralité politique et une abrogation totale de ses lois. Lois qui ne devraient plus être votées par les premiers concernées du portefeuille mais par le peuple… Cela empêcherait de telles aberrations, petite retraite de 700 € contre 37 000 € !!!!!!!!!!!!!!!!

Par Bleu Blanc et surtout ROUGE !, le 07/12/2014

Tout à fait d’accord !! Tous ces anciens bénéficiant d’avantages effarants sans compter leurs familles proches qui soit dit en passant n’en ont pas besoin puisqu’ils sont pratiquement tous placés en politique ou grâce à la politique. Il y aurait de sacrés économies à faire à voter dans ce sens une loi mais peu seront présents sur les bancs ou alors finissant leur nuit, rateront le coche

Par bouffon1er, le 28/12/2014

jamais les français ne lui permettrens de la prendre

Par bouffon1er, le 28/12/2014

un enculé reste un enculé

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.