Le 30/01/2015

Île-de-France : 815 millions d’euros pour inculquer les « valeurs civiques » aux lycéens et apprentis

Le conseil régional a annoncé hier une enveloppe de 815 millions d’euros destinée notamment à l’enseignement des valeurs civiques dans les lycées et les centres de formation d’apprentis (CFA).

Source : Direct Matin

L’Ile-de-France veut plus de citoyenneté à l’école. Le conseil régional a annoncé hier une enveloppe de 815 millions d’euros destinée notamment à l’enseignement des valeurs civiques dans les lycées et les centres de formation d’apprentis (CFA). Des enseignants et des intervenants formés organiseront des ateliers afin de sensibiliser les jeunes aux valeurs républicaines. Une démarche qui vise à « faire vivre un esprit de rassemblement », selon le président PS de la région, Jean-Paul Huchon. Le plan doit aussi permettre de renforcer le sentiment d’accompagnement pour les élèves, notamment pour les aider à trouver un emploi.

Bourrage de crâne

Publié par Rédaction le 30/01/15

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

Par Maurice, le 31/01/2015

Refaire des cours d’instruction civique coûterait 815 millions de € pour l’Île-de-France ? Que vont-ils faire de ses 815 millions ? Engraisser des affamés copains/coquins comme d’hab ?

Aider les élèves à trouver un emploi, ils n’ont pas encore pris conscience qu’ils sont plus que nul dans ce domaine ? Qu’ils commencent par arrêter de vouloir 80% de bacheliers ! C’est inutile pour travailler, former des apprentis est bien utile et c’est ce que de nombreux professionnels demande, des ouvriers comptants, pas des bourrés de diplômes ne sachant rien faire, des tout en gueule.

Par reiller, le 31/01/2015

Grande est ma perplexité devant ce nouveau mot d’ordre à l’école. Il faudrait donc des cours en plus dans le secondaire. Pourtant c’est dans le primaire que tout se joue, et seulement dans la relation maitre élèves. Evidemment pour que l’enseignant soit un modèle il vaudrait mieux qu’il ne singe pas ses élèves; que face à un enfant de 8 ans qui dit des sottises il n’appelle pas la police ( vu à Nice!). Nul doute la formation des enseignants eux même est prioritaire, et leur sélection pourrait être moins…scolaire.

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.