Le 07/01/2015

La Fondation du bénévolat : une affaire de famille pour les Alliot-Marie

Le « Canard Enchaîné » du 31 décembre a révélé que la Fondation du bénévolat, contrôlée par la famille de Michèle Alliot-Marie, fait appel comme prestataires à des sociétés contrôlées... par sa famille. Et tout cela avec de l'argent public !

Michèle Alliot-Marie

Lire aussi cet article de Paris Match de 2011 (cliquez ici).

Publié par Rédaction le 7/01/15

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans:

Par reiller, le 07/01/2015

Ecœurant.
Et encore une subvention que le bénéficiaire se donne à lui même, il n’y a donc aucune limite chez nos dirigeants?
Cela dit des gueuletons d’associations caritatives dans de beaux endroits, il y en a plein, à longueur d’année…

Par papynoël, le 07/01/2015

Et pourtant elle se prévaut comme donneuse de leçon, finalement tous les mêmes

Par reiller, le 08/01/2015

Bien sûr tous les mêmes puisque c’est permis, seules les outrances extrêmes font prendre un risque. Cet état qui monnaye tout, a fait reculer les normes sociales, autrement dit la morale commune, extrêmement loin; car il n’y a aucun doute l’argent dégrade toujours plus ou moins ce qui est échangé. Dommage , car il est indispensable à la vie en société moderne.
Mais au delà , je ne parviens pas à deviner comment on peut classer » d’utilité publique » cette association, dont le but même m’échappe. Il y a un sacré ménage à faire là aussi.

Par reiller, le 08/01/2015

J’ai cherché « utilité publique », et trouvé une page Wikipédia instructive: l’état ne respecte pas les vagues critères qu’il se serait fixé, la loi étant muette.

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.