Le 28/02/2015

EDF/CGT : la vie de château sur la Croisette

Le comité d'entreprise d'EDF, contrôlé par la CGT, possède un château à 25 millions d'euros près de Cannes. Le comité d'entreprise d'EDF est financé via un prélèvement obligatoire d'1% sur la facture d'électricité.

Source : Nice-Matin

Château EDF CGT

La bâtisse, qui appartient au comité d’entreprise d’EDF, a été mise en vente il y a un an. Régulièrement, des acheteurs potentiels se présentent. Mais l’affaire n’a toujours pas été conclue

À vendre. Mais pas vendu. Le 55, avenue de Lérins figure toujours parmi les actifs du comité d’entreprise d’EDF, à la tête duquel la CGT est majoritaire.

Ce château, inaccessible au visiteur, n’a pas changé de propriétaire. Mais il est à vendre. Depuis un an maintenant, il figure parmi les biens à acquérir que proposent certaines agences immobilières du bassin cannois.

La fameuse caisse centrale d’activités sociales (CCAS) EDF – donc la CGT -, qui jusqu’ici se servait des lieux comme résidence de vacances des salariés du groupe énergétique, en réclame un sacré prix d’ailleurs : 25 Me. En vendant ce bien, comme une trentaine d’autres en France, elle s’attelle à assainir des finances très éprouvées ces dernières années.

Une société américaine acquéreur ?

La municipalité ne s’en est jamais cachée : pendant longtemps, elle a espéré acquérir le bien pour en faire un lieu ouvert au public et ainsi le rendre aux Théouliens.

Il y a un an, le prix de vente étant plus bas, elle avait fait une proposition à 10 M€, mais celle-ci n’avait pas abouti. Elle avait aussi tenté un partenariat avec le conseil général. Et enfin sollicité la communauté d’agglomération des pays de Lérins pour qu’elle le reprenne dans son giron. Mais non.

Aujourd’hui, le prix a plus que doublé et la municipalité n’espère plus rien. À l’évidence, seul un investisseur aux reins solides pourra reprendre le château.

Surtout que la bâtisse, si elle fait son effet vue de l’extérieur, n’est que cloisons trop fines, boiseries friables et planchers dégradés à l’intérieur.

Dernièrement, le magazineLe Pointannonçait que l’affaire était conclue et qu’une société américaine s’était portée acquéreur des lieux à 21 M€. Jointe à plusieurs reprises, la CGT n’a pas répondu à nos appels et n’a donc pu commenter cette information.

À la mairie de Théoule, les services d’urbanisme affirment ne pas avoir vu passer la fameuse DIA : la déclaration d’intention d’aliéner, formalité imposée lors d’une vente et qui doit être rédigée par un notaire juste après la signature d’un compromis…

Le château de Théoule n’est donc pas vendu. Pas encore.

***

Complément tiré des Enquêtes du contribuable n°8, décembre 2014-janvier 2015, p.6, au sujet de Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice communiste des Hauts-de-Seine condamnée à 10 mois de prison avec sursis pour avoir occupé un emploi fictif à la CCAS (Caisse centrale d’activités sociales, le comité d’entreprise d’EDF) :

Brigitte Gonthier-Maurin PCF CCAS EDF

Publié par Rédaction le 28/02/15

Print Friendly, PDF & Email

Articles relatifs

Cet article est taggé dans: ,

Par Stan, le 01/03/2015

l’état devrait saisir ce bien pour rien qui à été payé par les consommateurs.
Décidément la CGT se fait encore remarquer…!

Par ranguin, le 01/03/2015

Il s’agirait du château de La Napoule, selon la photo, il appartient, dans ce cas à un Anglais : Mr Clew.

Par sodium75, le 01/03/2015

Info bidon ??

Par reiller, le 02/03/2015

Il serait instructif de faire la liste des demeures historiques propriétés des syndicats ouvriers: elles sont nombreuses, et ce n’est pas un monopôle CGT! Comment en est-on arrivé là? Dans quel pays trouve-t-on le même phénomène?

Par reiller, le 02/03/2015

Non, vraie.

Par reiller, le 02/03/2015

Le biens syndicaux sont insaisissables.

Par sodium75, le 02/03/2015

L’info, c’est que la cgt cherche à vendre ce chateau. Tapie ou un oligarche russe fera peut-être l’affaire. Et si des employés d’EDF y aient passé quelques jours de vie de chateau, bof ça change du camping

Par catherine, le 02/03/2015

non, hélas et la liste est longue!

Par reiller, le 03/03/2015

Jamais rencontré un agent EDF ayant bénéficié de ce château, et pourtant j’en connaissait beaucoup!

Par sodium75, le 03/03/2015

Vous semblez bien connaitre qui fréquentait ce château.

Par Constantin Bercean, le 03/03/2015

Le communisme continue d’exister en France et cela est une giffle pour la nation, les coupables sont nos sénateurs parlementaires de tous les couleurs, les syndicats et nos médias .

Par reiller, le 03/03/2015

Je vous ai dit le contraire! je connais beaucoup de ceux qui auraient pu fréquenter ce château, c’est différent.

Par sodium75, le 04/03/2015

Les sénateurs communistes, diantre !!!!

Par sodium75, le 04/03/2015

Autant pour moi, mais alors qui y allait ???

Par reiller, le 04/03/2015

Question que je me suis posée longtemps, sans réponse; mais depuis plusieurs années plus personne semble-t-il. Les affectations dans les centres de vacance gérés par la CGT sont ,disons complexes.

Par Soizic, le 05/03/2015

communiste et CGtiste, deux tares condamnables aux yeux des juges, quand d’autres élus qui n’ont pas ces étiquettes mais détournent les lois, et les biens à leur profit ne sont jamais jugés ou arrivent à échapper à toutes sanctions et vont de recours en recours !

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.